Centre Média

Histoires et vidéos

 

Sita, la petite fille modèle du club d’hygiène

© UNICEF Mali / 2013 / Cao

Par Cindy Cao

KOUTIALA, 18 octobre 2013 - Sita Coulibaly balaie avec minutie le sol et les murs de sa classe. En sortant des latrines, elle se lave soigneusement les mains à l’eau et au savon, sans oublier de montrer l’exemple aux autres enfants. « Je me lave toujours les mains en sortant des latrines, » dit-elle. « C’est important de le faire avant de manger, en sortant des latrines et après avoir nettoyé. »

A 13 ans, élève en 6ème année à l’école primaire de Kolonto, Sita est, d’après le directeur de l’école, la meilleure élève avec une moyenne de 9/10 dans toutes les matières. C’est un exemple pour les autres enfants qui l’ont choisie pour faire partie du club d’hygiène, avec une dizaine d’autres élèves. Ses responsabilités sont importantes : elle montre aux autres enfants l’exemple et elle s’assure du nettoyage des latrines, du désherbage du jardin de l’école, et du balayage et nettoyage des salles de classe.

L’UNICEF en partenariat avec l’ONG malienne Alphalog a aidé le club d’hygiène à se mettre en place. L’enjeu est important dans un pays où seuls 22% de la population utilise des latrines adéquates  et moins de 40% a l’habitude de se laver les mains au savon . Les enseignants de Kolonto ont été outillés avec des boites à images pour mener des séances de sensibilisation auprès de tous les élèves. L’objectif est de promouvoir l’hygiène et l’assainissement à l’école et dans la communauté pour un changement positif de comportement. A l’école, les enseignants, le comité de gestion scolaire et le club d’hygiène sont aussi formés sur leurs rôles et responsabilités et entretiennent mieux le point d’eau, les latrines, les lave-mains et le matériel de nettoyage.

Le rôle de Sita, en tant que membre du club d’hygiène, est de sensibiliser et mobiliser les autres élèves. Elle organise les tâches quotidiennes d’hygiène, vérifie que ses camarades se lavent les mains au savon, et participe à la création de pièces de théâtre et de chansons sur l’hygiène qui seront ensuite regardées et chantées par tous les enfants. L’apprentissage dès le plus jeune âge est essentiel car les adultes sont plus enclins à reproduire les comportements qu’ils ont appris dès l’enfance.

De plus, les enfants transmettent dans leur famille les messages et les gestes qu’ils apprennent à l’école. Sur le chemin du retour chez elle, Sita explique qu’à la maison, il y a aussi un puits et des latrines qui sont très propres. « Chez moi aussi, mes parents et mes sœurs nettoient les latrines et le puits. A la maison, on se lave les mains avec du savon avant de manger. L’hygiène, c’est important pour être en bonne santé ! » conclut-elle.

Pour l’avenir, une vocation d’enseignante se fait sentir. « Mais pas ici, » précise -t-elle avec un sourire. « Moi, je serai enseignante dans une grande ville » dit-elle avec détermination

 

 
Search:

 Email this article

unite for children