HomeMAGICContact us
MAGICchildren
MAGICparents
MAGICmedia
MAGICgovernment
MAGICbriefingMAGICbank
Join MAGICLinks and contacts

Le site Web MAGIC

Dans le monde entier, des enfants et des jeunes produisent et participent à un grand nombre d'émissions télévisées et radiophoniques, de journaux et d'autres projets médiatiques. Ils ont ainsi l'occasion de s'exprimer et de faire part de leurs espoirs et de leurs préoccupations.

Le projet MAGIC - Media Activities and Good Ideas by, with and for children (Activités médiatiques et bonnes idées, avec et par les enfants) - s'inscrit dans le prolongement direct du Défi d'Oslo de 1999. Ce défi était un appel lancé aux professionnels des médias, aux éducateurs, aux pouvoirs publics, ainsi qu'aux enfants et aux jeunes eux-mêmes afin qu'ils optimisent les relations entre les enfants et les médias. On trouvera, ci-dessous, de plus amples informations sur le Défi d'Oslo, ainsi que le texte de la déclaration dans son intégralité.

Le site Web MAGIC présente des exemples de bonnes pratiques dans le domaine de la participation des enfants aux médias, donne une vue d'ensemble de la question et renvoie tous ceux qui souhaitent relever le Défi d'Oslo à des sources d'information et d'inspiration plus approfondies.

Le site n'est actuellement proposé qu'en anglais dans sa version intégrale, mais nous vous encourageons à y revenir régulièrement pour suivre son évolution.

Le Défi d'Oslo

A l'occasion du dixième anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant - lors d'une réunion organisée à Oslo par le Gouvernement norvégien et l'UNICEF (Fonds des Nationes Unies pour l'enfance) - des enfants, des jeunes, des professionnels des médias et des spécialistes des droits de l'enfant ont débattu de l'importance accrue des droits de l'enfant et de leurs relations avec les médias dans le monde entier.

De ces débats est né le Défi d'Oslo, publié le 20 novembre 1999. Ce Défi constate que «les relations entre les enfants et les médias constituent un point d'accès au vaste et complexe univers des enfants et à leurs droits - à l'éducation, à la liberté d'expression, au jeu, à une identité, à la santé, à la dignité et au respect de soi, à la protection - et que dans tous les aspects des droits de l'enfant, dans toutes les composantes de la vie d'un enfant, la relation entre les enfants et les médias joue un rôle».

Voici la déclaration du Défi d'Oslo, ainsi que sa signification pour les individus et les organisations:

Le Défi d'Oslo est un appel à l'action. Il s'adresse à tous ceux qui analysent, renforcent, surveillent et entretiennent les relations complexes existant entre les enfants et les médias, c'est-à-dire aux pouvoirs publics, aux organisations et personnes oeuvrant en faveur des enfants, aux professionnels des médias à tous les niveaux et dans tous les médias, au secteur privé, y compris aux patrons d'organes de communication, aux enfants et aux jeunes, aux parents, enseignants et chercheurs.

Pour les pouvoirs publics, le défi consiste à:

• reconnaître que les enfants constituent un investissement plutôt qu'un coût, un potentiel plutôt qu'un fardeau, et s'employer à traduire cette réalité en mesures concrètes, notamment en politiques concernant les médias ;

• s'acquitter des obligations nationales contractées en vertu de la Convention relative aux droits de l'enfant et rendre régulièrement compte au Comité des droits de l'enfant des politiques et mesures adoptées en vue d'appliquer les Articles 12, 13 et 17 ;

• faire en sorte que les enfants et les jeunes aient les moyens d'accéder à l'information ;

• envisager des façons de soutenir - sans en compromettre l'indépendance - les initiatives médiatiques visant à accroître l'accès des enfants à l'information, à répondre à leurs besoins et à promouvoir leurs droits ;

• reconnaître que l'indépendance des médias est indispensable au maintien de la démocratie et de la liberté et que la censure et le contrôle sont contraires aux intérêts des enfants et des adultes, et garantir ainsi des conditions dans lesquelles les médias peuvent véritablement remplir leur mission avec professionnalisme et en toute indépendance.

Pour les organisations et les personnes oeuvrant en faveur des enfants, le défi consiste à:

• respecter l'indépendance dont doivent bénéficier les médias dans une société démocratique ;

• coopérer avec les professionnels des médias pour promouvoir et protéger les droits de l'enfant et pour répondre aux besoins des enfants ;

• rester en relation avec les médias afin que ces derniers aient accès à des sources d'information fiables sur les questions relatives aux enfants ;

• aider les médias à traiter correctement des questions relatives aux enfants, en renforçant les stratégies de relations avec les médias qui découragent la déformation des faits pratiquée à des fins publicitaires ou dans le but de collecter des fonds.

Pour les professionnels des médias de tous les niveaux et dans tous les secteurs, le défi consiste à:

• sensibiliser les médias aux droits de l'enfant et au fait que ces droits peuvent être protégés et promus par de bonnes pratiques professionnelles ou, au contraire, mis à mal par des stratégies ou des mesures inadéquates ;

• travailler dans le respect de la déontologie et avec professionnalisme, en adoptant de bonnes méthodes de travail, et établir et promouvoir des codes de conduite des médias afin d'éviter tout sensationnalisme, stéréotype (notamment sexiste) ou dévalorisation des enfants et de leurs droits ;

• résister aux pressions commerciales qui ont pour effet de reléguer à l'arrière plan les questions relatives aux enfants et le droit des enfants à la liberté d'expression, à une couverture médiatique objective et à la protection de l'exploitation, notamment en tant que consommateurs.

• s'employer à améliorer les relations existant entre les enfants et les médias, de façon à ce que les uns comme les autres en bénéficient et comprennent mieux les aspects et le potentiel positifs et négatifs de la relation.

Pour les enfants et les jeunes, le défi consiste à:

• connaître et comprendre les droits énoncés dans la Convention relative aux droits de l'enfant et trouver et mettre en oeuvre des moyens de contribuer à la réalisation de ces droits, y compris le droit d'avoir accès à l'information et à la diversité des points de vue, et trouver des moyens de renforcer leur propre participation aux médias et au développement des médias.

• s'informer le plus possible sur les médias de façon à pouvoir, en tant que consommateurs des médias, prendre des décisions éclairées et tirer le meilleur parti de la diversité des médias ;

• bénéficier des possibilités de participer au fonctionnement des médias et faire part de leurs réactions, positives et négatives, aux producteurs ;

• donner leur avis sur les médias à ceux qui peuvent favoriser l'instauration de relations positives entre les enfants et les médias : les parents, les enseignants et autres adultes et les jeunes.

Pour le secteur privé, y compris les patrons d'organes de communication, le défi consiste à:

• prendre en compte le droit des enfants à l'accès, à la participation et à l'éducation aux médias et le droit d'être protégé de contenu préjudiciable, lors de l'élaboration de nouveaux produits et de nouvelles technologies de communication ;

• tenir véritablement compte de l'intérêt des enfants lors de la réalisation d'objectifs commerciaux et financiers, de façon à ce que les enfants d'aujourd'hui parviennent à l'âge adulte dans une société mondiale où tous les individus sont protégés, respectés et libres.

Pour les parents, les enseignants et les chercheurs, le défi consiste à:

• reconnaître et défendre le droit des enfants à avoir accès aux médias, à y participer et à s'en servir pour progresser ;

• créer un environnement protecteur et favorable, dans lequel les enfants peuvent, en tant que consommateurs des médias, prendre des décisions propices à la pleine réalisation de leur potentiel ;

• s'informer le plus possible des tendances et de l'évolution générale des médias et, dans la mesure du possible, contribuer activement à la formation de ces tendances et évolutions en participant à des réunions de consommateurs et en se servant des mécanismes de consultation et des procédures permettant au public de faire part de ses commentaires et récriminations.

MAGIC partners | Privacy policy | Top Top


Spread the magic - email this page to a friend