Histoires vécues

Protection de l'enfant

Education

Santé et Nutrition

VIH/SIDA

Eau et assainissement

Situations d'urgences

 

Protection transmission Mère-enfant - Histoire de Della

Histoire de Della
© UNICEF Haïti/2007/ Patrice Brizard
Elmanise Jacques, qui travaille chez CARE, dirige le programme de prévention du VIH de la mère à l'enfant à Bombardopolis.

Della est une jeune femme courageuse qui n’a pas baissé les bras en découvrant sa séropositivité. Elle fait face à la maladie et envisage avec confiance l’avenir de son futur enfant. Elle a accepté de nous raconter son histoire.

Par Maria Vittoria Ballota et Patrice Brizard

Della  vit dans un village isolé du Département du Nord-Ouest (Haïti). Elle a eu quatre enfants, d’un premier mariage, mais le père de ses quatre filles est mort du Sida. Depuis, elle s’est remariée et est à présent enceinte de cinq mois.

Education et antirétroviraux pour prévenir la transmission du VIH à l’enfant

« Un jour je me suis sentie très mal et j’ai eu peur pour la vie de mon enfant » se souvient Della. Elle a pris aussitôt la piste en moto-taxi jusqu’à l’hôpital de Bombardopolis distant de 15 km, pour se faire soigner. « La route est très mauvaise, c’est un exploit pour Della enceinte de cinq mois qui habite loin d’ici » nous explique Elmanise Jacques, en charge du programme de Prévention transmission mère enfant (PTME) de CARE, soutenu par l’UNICEF.
A l’hôpital, le médecin qui l’a examinée, a proposé à Della de faire un test de dépistage du VIH et c’est comme cela qu’elle a appris qu’elle était séropositive. Le médecin lui a alors conseillé de suivre le programme de PTME afin de recevoir, jusqu'à la fin de sa grossesse, un traitement régulier qui préviendra également la transmission du virus à l’enfant. Le médecin l’a aussi orientée sur un groupe de soutien communautaire animé par l’ONG CARE partenaire de l’UNICEF. Actuellement, on estime que le traitement préventif par antirétroviraux des femmes enceintes séropositives peut faire chuter le taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant de 30 à 4%.

Della connaissait bien CARE qui depuis 5 ans déjà lui apporte son aide pour la scolarisation des ses 3 filles les plus âgées, mais aussi pour un appui nutritionnel et l’octroi de médicaments.  C’est donc sans réticence qu’elle a accepté de se joindre au groupe de soutien. «  J’y ai appris qu’être séropositive n’était pas la fin du monde, que je peux  rester en bonne santé à condition de venir régulièrement à l’hôpital. Le médecin va suivre ma santé et il me donnera des médicaments contre le SIDA » nous explique Della. Elle pense qu’il y a beaucoup de sensibilisation sur le VIH « le jour où on m’a fait le test, j’avais déjà entendu de l’information sur la transmission de la maladie ».
Grâce au programme de PTME, Della recevra gratuitement jusqu'à la fin de sa grossesse, pendant et après l’accouchement des médicaments antirétroviraux (ARV). Au fur et à mesure que le terme approchera, un accompagnateur du groupe de soutien multipliera les visites domiciliaires et une sage-femme se rendra chez elle pour l’accouchement. Après la naissance, l’enfant sera suivi et testé régulièrement pendant les dix huit premiers mois avant d’avoir la certitude qu’il n’a pas été infecté par le virus. S’il s’avérait qu’il était malgré tout séropositif, l’enfant pourra alors être placé  sous antirétroviraux.


La vie de Della a beaucoup changé depuis qu’elle a rejoint le groupe de soutien communautaire. « Je m’y sens bien » nous dit-elle. Elle a l’intention de continuer à fréquenter le groupe même après  son accouchement, pour « partager l’expérience, les soucis » avec d’autres femmes qui font face à la même situation qu’elle; afin de les soutenir dans l’épreuve.  « Les femmes courageuses comme Della sont importantes pour le groupe de soutien qui voit ainsi son action d’éducation se pérenniser et se propager auprès des femmes enceintes du district de Bombardopolis » insiste Elmanise avant de demander à un employé de CARE de la raccompagner en voiture à sa maison distante de 15 km.


 

En savoir plus :

Prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant

 

 

 

 

En savoir plus :

Prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant

Prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant


SOS enfants d'Haïti


SOS Enfants Haïti est un rapport qui présente les principaux obstacles auxquels se heurtent les enfants du pays à un moment de crise. Accéder au rapport multimedia


Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children