Nutrition

Les Défis

Comment intervient l'UNICEF

 

Micronutriments

La déficience en micronutriments (vitamines, sels minéraux et oligo-éléments) est aussi connue comme "la faim cachée" ou malnutrition invisible, puisqu'elle provoque dans le corps humain des échanges internes (biochimiques et métaboliques) de première instance, avant même que les signes de la maladie ne deviennent visibles et manifestes.

Les déficiences en vitamines et minéraux comme l'iode, le fer, le zinc, l'acide folique ou la Vitamine À peuvent être une cause de déficit intellectuel, de cécité, d'anémie, de malformations congénitales et d'affaiblissement du système immunitaire.  Un exemple éloquent montre qu’une carence en iode depuis la grossesse chez la mère, provoque un retard dans le développement cérébral et physique chez l’enfant.  Ces déficiences sont aussi causes de mortalité, comme l’anémie par déficit en fer, qui contribue à une forte mortalité maternelle par hémorragie dans les pays en développement.

Les déficiences en vitamines et minéraux sont d’évidence fréquemment associées, et  sont une grande charge pour les personnes affectées, les services de santé, les systèmes éducatifs, et les familles qui doivent s’occuper des enfants malades ou présentant des anomalies physiques ou mentales. Ce manque de micronutriments dans la diète a des répercussions sur l'ensemble de la société du pays qui en gaspillant une grande part d'énergie, d'intellects, de productivité et de ressources humaines et financières, hypothèque son développement économique et social.

Haïti n’échappe pas à cette situation défavorable. Selon la dernière enquête de santé, (2005-2006) 41% des femmes et 61% des enfants souffrent d'une anémie et seulement 3% des enfants âgés de moins de 5 ans consomment suffisamment de sel iodé, moyen le plus simple et approprié d'incorporer l'iode dans la diète.

Pour diminuer ces déficiences nutritionnelles, l’UNICEF en coopération avec le ministère de la Santé publique et de la Population, intervient en distribuant dans tout le pays des capsules de vitamines A aux femmes allaitantes et aux enfants de moins de cinq ans Toujours en coopération  avec le ministère de la Santé publique, 100 000 sacs de sel pour la consommation domestique ont été iodés et toutes les femmes qui se présentent à la consultation prénatale reçoivent un supplément de fer, au moins pendant les trois derniers mois de la grossesse.

 

 

 

 

En savoir plus sur :


Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children