Centre de presse

Le Représentant de l'UNICEF en Haïti

Actualité

L’initiative Kore Fanmi touche trois nouvelles communes d’Haiti

Communiqués de presse

Vidéos

Histoires vécues

Publications

 

Pour une meilleure intégration des personnes handicapées en Haïti

Port-au-Prince, 3 décembre 2012- A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, le Bureau du Secrétaire d’Etat haïtien à l’intégration des personnes handicapées et l’UNICEF lancent un appel conjoint en faveur d’une meilleure prise en compte des personnes handicapées dans la société haïtienneet notamment des enfants et adolescents handicapés.

« La situation des enfants et des adolescents vivant avec un handicap est extrêmement préoccupante en Haïti.  Ils sont parmi les plus marginalisés et exclus de la société haïtienne.  Ils font face à de multiples formes de discrimination et accumulent plusieurs niveaux de vulnérabilité» explique Gérard Oriol Jr, Secrétaire d’Etat à l’intégration des personnes handicapées. « Pourtant, l’expérience montre que lorsque les personnes handicapées peuvent participer pleinement à la vie sociale, cela bénéficie à la société tout entière. »

En Haïti, selon le Gouvernement haïtien, environ un million de personnes vivent avec un handicap. Au moins 200 000 enfants vivaient avec un handicap mental ou physique, en 2010 avant le tremblement de terre. Malgré le manque de statistiques fiables dans ce domaine, ce nombre serait actuellement bien plus important.

« Les personnes handicapées et notamment les jeunes, ont beaucoup à apporter à leurs communautés.  La mission de l’UNICEF et de ses partenaires est également de venir en aide aux jeunes personnes handicapées, où qu’elles se trouvent, y compris dans les zones les plus reculées  pour qu’elles puissent s’épanouir et grandir en réalisant leur potentiel »explique Edouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEFen Haïti.

Parmi les principaux défis auxquels font face les jeunes personnes handicapées figurent par exemple l’absence de systèmes de protection sociale, l’exposition particulière des personnes handicapées à la pauvreté,  aux inégalités économiques, à la séparation avec leurs familles, aux malentendus sur le handicap.

Haïti a plusieurs fois affirmé son engagement en faveur des droits des enfants handicapés à travers la ratification de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et son protocole facultatif (2009), la Convention interaméricaine pour l’élimination de toutes les formes de discrimination contre les personnes handicapées (2009) et par l’adoption d’une loi nationale pour l’intégration des personnes handicapées (Mars 2012).

 

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children