Centre de presse

Le Représentant de l'UNICEF en Haïti

Actualité

L’initiative Kore Fanmi touche trois nouvelles communes d’Haiti

Communiqués de presse

Vidéos

Histoires vécues

Publications

 

Enquête nutritionnelle - Communiqué de presse

Des interventions au niveau des camps ont permis d’éviter une crise nutritionnelle

Port-au-Prince, le 5 août 2010
-- Le rapport préliminaire d’une récente enquête nutritionnelle conduite par le Ministère de la Santé et de la Population (MSPP), l’UNICEF à travers le Cluster Nutrition, en partenariat avec Action Contre la Faim, Médecins du Monde-Suisse et Terre des Hommes, révèle que malgré la situation de crises dans laquelle vivent les communautés au niveau des camps et les zones de résidence, la situation nutritionnelle des enfants ne s’est pas aggravée et cela grâce aux interventions opportunes et efficaces de tous les intervenants du secteur.

Effectuée entre le 29 avril et le 7 juin 2010 dans des camps installés dans les communes de l’Ouest et du Sud-Est affectées par le séisme du 12 janvier ainsi que dans certaines du département de l’Artibonite, cette enquête visait à évaluer l’impact de la situation post-séisme sur le statut nutritionnel des enfants de moins de cinq ans. Elle révèle entre autres choses, une stabilisation de la situation nutritionnelle dans toutes les zones affectées par le séisme, vu que ses résultats sont similaires à ceux des enquêtes précédentes au séisme, effectuées en 2006, 2008 et 2009. De plus, la prévalence de la malnutrition aiguë des enfants de moins de cinq ans est en dessous du seuil d’urgence selon les standards de l’OMS. L’assistance humanitaire octroyée aux populations vulnérables vivant au niveau des camps a grandement contribué à prévenir une dégradation de la situation nutritionnelle durant les six derniers mois.

Néanmoins, malgré cette stabilisation, les défis d’avant le séisme demeurent, vu qu’un (1) enfant haïtien sur trois (3) est affecté par un retard de croissance. Un travail de longue haleine devra continuer dans le domaine de la nutrition, pour s’attaquer aux facteurs déterminants de la malnutrition notamment accès à l’eau et à l’assainissement, aux services de santé ainsi qu’à l’éducation. . L’enquête a aussi permis de confirmer la vulnérabilité des familles vivant dans les zones affectées par le séisme; 50% de maisons visitées durant l’enquête comptait au moins un enfant soufrant de diarrhée, d’une infection respiratoire ou de fièvre.

L’UNICEF et ses partenaires de terrain se sont engagés à continuer à accompagner le Ministère de la Santé Publique dans ses efforts contre les carences nutritionnelles. Ils reconnaissent qu’en plus des activités nutritionnelles au niveau des camps, il est nécessaire de mettre en place un arsenal complet d’interventions nutritionnelles qui permettrait de prévenir la malnutrition; tout en restant vigilants des possibles chocs futurs pour la sécurité alimentaire.

------------------------------------------
Section Communication UNICEF
Contact : Elisabeth Augustin / 3454-5241
eaugustin@unicef.org

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children