Santé

Les Défis

 

Les Défis

Vaccination en Haïti
© UNICEF Haïti/2013

A trois ans de l’échéance de 2015, la situation d’Haïti demeure préoccupante en ce qui a trait aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).En effet, quand on considère les principaux indicateurs du dernier EMMUS V relatifs à la santé de la mère et de l’enfant, on constate que le pays se classe dans le peloton des pays accusant les taux les plus élevés au monde et de la région Amérique en matière de mortalité infanto-juvénile, soit de 88/1000 pour les moins de 5 ans, mais néanmoins il s’agit d’un taux en amélioration (EMMUS V, 2012). Pour ce qui est de la mortalité maternelle les statistiques de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de 2012 font état de 350 décès maternels/100 000 naissances vivantes*, ce qui place le pays quand même, loin derrière ces voisins du bassin caribéen et du continent.On doit noter qu’il y a, malgré tout, de grandes améliorations en la matière. Le taux de mortalité maternelle, calculé selon la méthode directe, était estimé à 630 décès pour 100 000 naissances vivantes pour la période 0-6 ans avant l’enquête EMMUS IV en 2006.

L’un des défis majeurs du pays en matière de santé est un accès équitable aux services de soins. Il existe de sérieuses disparités entre les prestations de services dans les zones urbaines et rurales.

Avant le tremblement de terre, 47% de la population n’avait pas accès aux soins de santé à cause de la nature extrêmement centralisé du système sanitaire. Le séisme a endommagé plusieurs centres hospitaliers aggravant la précarité de la population. Le taux de prévalence du VIH est d’environ de 3% parmi les femmes enceintes, cependant seulement la moitié reçoit un traitement Anti Retro Viraux (ARV) pour éviter les transmissions de la mère-enfant. Seulement 7% des enfants n’ont jamais reçu de vaccins ce qui souligne le besoin d’atteindre les plus inaccessibles dans le secteur de la santé. L’objectif de l’UNICEF est que les filles, les garçons, les adolescents et les femmes, en particulier les plus vulnérables aient un accès équitable et utilisent les services intégrés de santé. 

Les défis pour l’UNICEF

Le taux de mortalité infantile et maternelle en Haïti  demeure très élevé en comparaison avec les autres pays de la Caraïbes et de l’Amérique latine.

Le nombre d’enfants qui meurent avant d’atteindre leur premier mois constitue le grand défi pour réduire la mortalité infantile.

Il existe un très faible accès aux services de base principalement dans les zones rurales.

Il y a un nombre insuffisant de personnel de santé.

Comment intervient l’UNICEF

L’UNICEF mise sur un renforcement des capacités du MSPP et trois grands axes sont prioritaires :
• Le renforcement des acquis de la vaccination de routine en mettant l’accent sur l’approche RED (ReachEach District),
• Les Soins Obstétricaux et Néonataux d’Urgence de base (SONU-B) en insistant sur les soins aux nouveaux nés,
• Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH/Sida (PTME) avec un focus sur l’élimination du Sida pédiatrique d’ici 2015,
L’UNICEF focalisera son appui au MSPP dans les efforts de prévention et de contrôle du choléra.
Mettre l’accent sur la Communication pour le développement pour assurer que des pratiques essentielles de santé soient adoptées au sein de la communauté.
L’UNICEF, en matière de santé, prévoit de passer progressivement d’un programme d’urgence à un programme de développement afin de :
• Permettre une continuité de soins avec une série d’interventions (adolescents/jeunes, femmes enceintes, nouveau-nés et enfants). Avec la mise en œuvre d’un système de référence de qualité en vue de l’amélioration de l’accès aux services de santé de base.
• Renforcer la capacité du personnel soignant à tous les niveaux pour améliorer la gestion du secteur de santé.

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children