Les enfants

La petite enfance

L'âge de l'école primaire

Les adolescents et les jeunes

 

Les adolescents et les jeunes

L'adolescence
© UNICEF Haïti/2004/Michel Fline

Pour chacun d’entre nous, l’adolescence représente une étape à la fois cruciale et critique de notre vie. Les expériences, les connaissances et les capacités acquises pendant cette période ont des implications très importantes sur le futur de chaque fille ou garçon au moment d’aborder l’adolescence. 

Promouvoir la participation et le développement des adolescents et des jeunes en Haïti.

Selon le rapport EMMUS IV,  plus de la moitié de la population en Haïti est âgée de moins de 21 ans, et environ 30% est âgée de 15 à 25 ans. Les jeunes et les adolescents représentent à la fois une force considérable pour le développement du pays et un groupe vulnérable face au disfonctionnement du secteur social et économique de Haïti.   

Depuis 2006, le secrétariat à la Jeunesse et au Sport est devenu un Ministère à part entière, démontrant ainsi la volonté du Gouvernement d’ Haïti de mettre les 15-24 ans au top de l’agenda politique. Toutefois,  l’instabilité et  l’insécurité des dernières années, jointes à un faible niveau d’instruction qui touche particulièrement les jeunes filles, et une vulnérabilité majeure face aux infections sexuellement transmissibles, particulièrement le VIH/SIDA, affectent la capacité des jeunes et des adolescents à prendre part activement aux choix les concernant dans la société haïtienne. 
Les adolescents et les jeunes haïtiens se retrouvent pour la plupart dans l’impossibilité de réaliser leurs aspirations et de satisfaire leurs droits fondamentaux, tels que le droit à l’éducation,  le droit à une vie saine, le droit à l’information et à la liberté d’expression.

Le taux d’abandon scolaire des adolescents et jeunes en Haïti est très élevé, car les  familles sont dans l’incapacité de  financer les études de leurs enfants sur une longue période.  Une autre partie des jeunes ont dépassé l’âge normal de scolarisation au moment de leur première entrée à l’école, ce qui affecte leurs capacités d’intégration et de concentration. Parallèlement, le marché du travail formel stagne et une grande majorité des jeunes, surtout des jeunes filles se retrouvent à travailler dans le secteur informel, la plupart dans des conditions qui ne garantissent pas la protection de leurs droits et leur développement vers l’âge adulte.

Les adolescents privés d’appui familial courent souvent le risque de se retrouver dans la rue ou de s’associer aux bandes armées qui demeurent une forte réalité en Haïti. Cette situation expose alors ces jeunes à entrer en conflit avec la loi.
Les jeunes filles, de leur coté, risquent toujours d’être impliquées dans la prostitution. Les grossesses précoces et les infections sexuellement transmissibles restent ainsi à un niveau alarmant chez les jeunes filles de 15 à 24 ans.
Ces dernières années, grâce à l’aide de la communauté internationale,  on a noté une amélioration de la couverture nationale des services aux adolescents et aux jeunes, surtout dans le cadre de la santé reproductive. Toutefois, ces efforts restent insuffisants face aux problèmes quotidiens des adolescents et des jeunes Haïtiens.

L’UNICEF appuie le gouvernement haïtien pour la promotion d’une jeunesse active et dynamique. Il favorise l’accès aux services de base tels que l’éducation, l’appui médical et la protection, tout en mettant l’accent sur la promotion des droits et de la parité d’opportunité entre filles et garçons. Le respect des droits de chaque fille ou garçon d’Haïti, nous assure de leur participation dans les prises de décisions les concernant, et cette participation  représente  un espoir concret pour  l’attente des Objectifs du Millénaire pour le développement en matière de jeunesse et d’adolescence en Haïti.

 

 

 

 

Chiffres clé :

De 15 à 24 ans : Près de 4 millions de personnes
• Filles n’ayant reçu aucun niveau d’instruction : 6.8%
• Garçons n’ayant reçu aucun niveau d’instruction : 5.2%
• Filles travaillant dans le secteur marchand et des services (surtout informel) : 86%
• Filles entre 15 et 19 ans ayant déjà eu un enfant : 12%


Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children