Les enfants

La petite enfance

 

La petite enfance

© UNICEF Haïti/2013

L’État haïtien reste encore grandement préoccupé par la question de la prise en charge de la petite enfance. A travers le leadership du Ministère de l’Éducation nationale avec l’appui de l’UNICEF et d’autres partenaires, des avancées significatives ont pu être enregistrées dans le secteur. En effet, au cours du mois de décembre 2012, l’État haïtien a défini et validé un cadre de politique nationale pour le développementintégral de la Petite enfance. En 2013, le Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) proposera le nouveau curriculum de l’enseignement préscolaire qui entrera en application dès la prochaine rentrée des classes. Tout en reconnaissant ces progrès, la prise en charge de la petite enfance demeure un défi de taille pour l’État.Le pays détient le record du taux de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans dans la région des Amériques (88 pour 1000 naissances vivantes). Les causes de cette très forte mortalité infantile sont liées, principalement, à la malnutrition, aux maladies infantiles évitables ou guérissables, devenues trop souvent fatales à cause du manque d’accès aux soins de santé et aux services de base en général, mais aussi à cause de la pauvreté des familles (77% de la population totale vit avec moins de 2USD par jour), au manque d’éducation des mères (plus de 50% d’analphabètes chez les femmes) et enfin à l’absence de soins prénatals au service des femmes enceintes. Seulement 6 % des ménages possédaient une moustiquaire (EMMUS 4, 2006). Ce chiffre est passé à 21% en 2012 (EMMUS 5).

Cette vulnérabilité absolue prend diverses formes dans la société tel que :

• Faible poids à la naissance, retards de croissance et de développement physique ou mental, affectant de manière négative, et parfois irréversible, l’avenir des enfants et les maintenant dans le cercle vicieux de la transmission intergénérationnelle de la pauvreté matérielle et socio-culturelle.
• Enfants abandonnés, trafiqués, séparés de leur famille, enfants en situation de domesticité, élèves en situation d’échec scolaire répété, enfants des rues, jeunes délinquants à la fois victimes et adeptes d’actes de violence constituent autant de problèmes cruciaux pour notre société.

DEFIS pour l’UNICEF
• Assurer la protection et le Développement Intégral de la Petite enfance ;
• Renforcer la gouvernance du sous-secteur de la Petite enfance ;
• Augmenter l’accès des enfants de 3-5 ans à une éducation préscolaire de qualité;
• Améliorer la qualité de l’éducation préscolaire.

COMMENT INTERVIENT L’UNICEF
L’UNICEF travaille principalement au renforcement institutionnel de l’état haïtien en partenariat avec d’autres acteurs de la petite enfance et de façon transversale. A ce niveau, il vient en appui aux diverses institutions étatiques, particulièrement au MENFP, impliquées dans la problématique de la petite enfance en faveur notamment de:

• L’adoption de politiques, de lois et d’instruments visant àrèglementeret à gérer le secteur de la petite enfance ;
• La conception et la mise en œuvre d’une stratégie nationale multisectorielle pour le développement intégral des enfants ;
• L’élargissement de l’accès des enfants aux activités d’éveil et de leur préparation à la scolarité ;
• L’amélioration de la qualité des services de base en santé, nutrition, protection et éducation.
• L’appui à l’éducation parentale et le renforcement des structures communautaires de prise en charge des jeunes enfants.


 

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children