Eau, assainissement et hygiène

Maladies courantes liées à l’eau et à l’assainissement

Diarrhée

La diarrhée est causée par divers micro-organismes, parmi lesquels des virus, des bactéries et des protozoaires. La diarrhée fait perdre à la personne à la fois de l’eau et des électrolytes, ce qui entraîne une déshydratation et, dans certains cas, la mort.

Image de l'UNICEF
Les excréments sont la principale cause des maladies diarrhéiques de l’enfant.

Environ 4 milliards de cas de diarrhée par an entraînent 1,8 millions de décès; plus de 90 pour-cent d'entre eux (1.6 millions) parmi les enfants de moins de cinq ans. La répétition d’épisodes de diarrhée rend les enfants plus vulnérables à d’autres maladies et à la malnutrition.

La diarrhée est le plus grave problème de santé public directement lié à l’eau et à l’assainissement. Le simple fait de se laver les mains avec de l’eau et du savon peut réduire les maladies diarrhéiques d’un tiers. Après la mise à disposition d’installations sanitaires satisfaisantes, c’est la condition nécessaire pour éviter les maladies transmises par l’eau.

Arsénicisme (intoxication par l’arsenic)

L’exposition prolongée à de faibles concentrations d’arsenic dans l’eau de boisson cause une kératodermie douloureuse (lésions durcies) et peut déboucher sur des cancers de la peau, des poumons, de la vessie et des reins. Des millions de personnes courent un risque d’arsénicisme parce qu’elles utilisent des points d’eau (essentiellement naturels) contaminés par l’arsenic et n’ont pas accès à une autre source d’eau salubre ou ignorent les risques qu’elles courent.

Pour en savoir plus sur l’arsenic, on se reportera à la fiche d’information — Qualité de l’eau : Eau salubre – sauver des vies.

Image de l'UNICEF
Source : OMS
Choléra

Le choléra est une infection bactérienne aiguë du tractus intestinal. Il cause de graves crises de diarrhée qui, en l’absence de traitement, peuvent entraîner rapidement une déshydratation intense et la mort. Le choléra est un problème mondial, surtout dans les situations d’urgence. Il peut être prévenu par l’accès à l’eau salubre, l’assainissement et un bon comportement en matière d’hygiène (y compris l’hygiène alimentaire). En 2002, plus de 120 000 cas de choléra ont été déclarés dans le monde.

Fluorose

La fluorose est une  grave maladie des os causée par de fortes concentrations de fluorure présent naturellement dans la nappe phréatique. La fluorose est endémique dans au moins 25 pays du monde. On ignore le nombre d’individus touchés, mais une estimation prudente le fixe à plusieurs dizaines de millions.

Reportez-vous à la note d’information sur le fluorure dans la feuille d’information intitulée Qualité de l’eau : Eau salubre – sauver des vies.

Dracunculose

On contracte cette maladie en buvant de l’eau contaminée par les larves de Dracunculus. Parvenues à maturité, ces larves deviennent des vers de Guinée adultes pouvant atteindre un mètre de longueur, qui quittent le corps parasité au bout d’un an après avoir causé des ulcères débilitants.

Le nombre de cas de dracunculose diminue régulièrement dans le monde à la suite d’un programme international concerté. Toutefois, en 2002, il y a encore eu 50 000 cas déclarés dans 13 pays d’Afrique.

VIH/SIDA

Un environnement salubre, de l’eau non polluée et un assainissement satisfaisant sont essentiels pour prévenir les infections opportunistes associées au VIH/SIDA et pour assurer la qualité de la vie des séropositifs et de ceux et celles qui vivent avec le SIDA. Les personnes touchées par le SIDA sont plus susceptibles de contracter des maladies d’origine hydrique que les personnes en bonne santé, et ces infections rendent les personnes qui ont le SIDA plus malades que les personnes dont le système immunitaire est intact. Le maintien d’un environnement salubre est indispensable pour préserver la santé, la qualité de vie  et la productivité des séropositifs et des personnes qui ont le SIDA.   

Vers intestinaux

L’infection par les vers parasites intestinaux (les helminthes) se contracte par contact avec un sol qui a été contaminé par les excréments d’une personne infectée ou par l’absorption d’aliments contaminés.

Les vers intestinaux infectent environ 10 % de la population du monde en développement; selon sa gravité, l’infection est cause de malnutrition, d’anémie ou de retard de croissance. Les enfants sont particulièrement vulnérables et sont généralement infectés par le plus grand nombre de vers. Quelque 400 millions d’enfants d’âge scolaire sont infectés par l’ascaris, le trichocéphale et/ou l’ankylostome. En fait, l’ascaris et le trichocéphale affecteraient à eux seuls un quart de la population mondiale.

Paludisme

Le paludisme est une maladie grave causée par un parasite transporté par certains types de moustiques. Les humains sont infectés par la piqûre de ces moustiques. Chaque année, on recense entre 300 et 500 millions de cas de paludisme dans le monde et environ 1 million de décès d’enfants. La réduction de la population de moustiques dans les foyers et les communautés grâce à l’élimination de l’eau stagnante (due à un drainage défectueux et à l’existence de réservoirs d’eau non couverts) peut largement contribuer à diminuer le nombre de cas de paludisme. 

Schistosomiase

La schistosomiase (ou bilharziose) est une maladie causée par des vers parasites. À différents stades de leur cycle de vie, les vers et leurs œufs vivent dans certains types de gastropodes d’eau douce, dans l’eau (où ils peuvent survivre 48 heures) et dans leurs hôtes humains. Ils pénètrent dans la peau des humains qui nagent, se baignent ou se lavent dans de l’eau contaminée. Ils causent des infections pouvant endommager le foie, les intestins, les poumons et la vessie.

La schistosomiase infecte quelque 200 millions de personnes, et a de graves conséquences pour 20 millions d’entre elles. Des études ont montré qu’il serait possible de réduire les taux d’infection de 77 % si l’approvisionnement en eau salubre et l’assainissement – qui réduisent le contact avec l’eau de surface contaminée - étaient satisfaisants.

Trachome

Le trachome est une infection oculaire dont la propagation est principalement due à une mauvaise hygiène causée par l’absence d’approvisionnement en eau suffisants et l’insalubrité du milieu. Aujourd’hui, quelque 6 millions de personnes sont aveugles à cause du trachome. Il frappe les femmes deux ou trois fois plus que les hommes. Les enfants sont eux aussi particulièrement vulnérables. Des études ont montré qu’une alimentation satisfaisante en eau pourrait réduire les taux d’infection de 25 %.

Typhoïde

La fièvre typhoïde est une infection bactérienne causée par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés. Les symptômes sont des maux de tête, des nausées et l’anorexie. Quelque 12 millions de personnes sont infectées par la typhoïde chaque année.


 

 

Renseignements complémentaires

Le site Web de l’UNICEF propose d’autres lectures sur les maladies de l’enfant.

Pages sur la santé

Pages sur le VIH/SIDA

Pages sur la nutrition

Recherche