Eau, assainissement et hygiène

Qualité de l'eau : Eau salubre - sauver des vies

L’objectif de développement pour le Millénaire concernant l’eau consiste à avoir abaissé de moitié en 2015 le nombre d’individus n’ayant pas accès à l’eau potable. Dans le domaine de la qualité de l’eau, il existe deux grands problèmes qui nuisent à la salubrité de l’eau de boisson et affectent la vie de centaines de millions d’enfants dans le monde :

  • La contamination de l’eau de boisson par les excréments, qui est l’une des principales causes des 4 000 décès par jour dus à la diarrhée, décès qui, pour la plupart, sont ceux d’enfants de moins de cinq ans.
  • La contamination de l’eau de boisson par l’arsenic et le fluorure d’origine naturelle, qui menace la santé de dizaines de millions de personnes.

L’UNICEF s’attaque à ces problèmes de plusieurs façons.

Garantir l’innocuité microbiologique de l’eau

L’activité de l’UNICEF combine la promotion de l’hygiène, l’assainissement du milieu et l’alimentation en eau comme stratégie éprouvée permettant de rompre le cycle de la transmission par la voie fécale-orale. En préconisant des stratégies communautaires, l’UNICEF entend renforcer la capacité locale de pérennisation des avantages procurés par l’amélioration des équipements d’alimentation en eau et d’assainissement. Il aide à créer les conditions dans lesquelles les familles pourront à l’avenir mener une vie saine et salubre dans un foyer conforme aux principes de l’hygiène par le biais de ses programmes relatifs à l’assainissement et à l’éducation en matière d’hygiène en milieu scolaire.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ00-0182/Pirozzi
Deux garçons lavant des fauteuils sont dans l’eau de crue polluée dans la province de Gaza, au Mozambique.
Renseignements supplémentaires sur l'arsenic et le fluorure

Rapport de synthèse des Nations Unies sur l'arsenic dans l'eau de boisson
Un état complet des connaissances sur l'arsenic, établi par l'Organisation mondiale de la Santé, l'UNICEF et d'autres organismes partenaires des Nations Unies.
[site web]

Note d'information de l'UNICEF sur le fluorure
Bref tour d'horizon de la présence de fluorure dans le monde, de ses effets sur la santé et des stratégies d'atténuation de ces effets.
[PDF] (en anglais)

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ98-0837/Noorani
Garçon pompant de l’eau à un puits tubulaire, dont on a peint l’orifice en vert pour indiquer que son eau est exempt d’arsenic et est bonne pour tous usages, dans la ville de Sonargaon, dans le district de Naraynganj, au Bangladesh.

Le fluorure ne commence habituellement à faire sentir ses effets qu’après un contact prolongé avec l’eau polluée. Ils sont débilitants et laissent les personnes touchées gravement handicapées. La fluorose peut être mortelle. Un contact prolongé avec de faibles concentrations d’arsenic dans l’eau de boisson cause des lésions cutanées douloureuses et peut déboucher sur un cancer de la peau, des poumons, de la vessie et des reins.

À l’heure actuelle, les stratégies de lutte contre la pollution de la nappe phréatique par le fluorure ou l’arsenic sont limitées ou économiquement inabordables pour un grand nombre des personnes touchées. Lorsque c’est possible, la meilleure solution consiste souvent à changer de point d’eau en utilisant, par exemple, des puits non pollués, ou en recueillant les eaux de pluie. Dans les zones dépourvues de solutions de rechange, on procède actuellement à la mise au point de méthodes de traitement domestique plus abordables, que l’on s’emploie à promouvoir.

Voilà plus de 10 ans que l’UNICEF collabore étroitement avec les gouvernements et les autres partenaires dans les pays où le fluorure et l’arsenic sont de graves problèmes, notamment en Inde et au Bangladesh. Face à ces deux problèmes, l’UNICEF a axé son intervention sur le renforcement des systèmes de contrôle de la qualité de l’eau, la création de conditions permettant aux ménages de traiter l’eau et la promotion du recours, au besoin, à d’autres sources d’approvisionnement en eau.

L’éducation et l’information – à l’intention des ménages comme des communautés – est un élément clé de la stratégie de l’UNICEF. Les individus ont le droit de connaître l’état des réserves en eau auxquelles ils ont accès.  Par ailleurs, l’UNICEF appuie dans différents pays des projets de démonstration du traitement domestique de l’eau, la mise au point de nécessaires à essai grandeur nature et une cartographie et des enquêtes hydrogéologiques plus détaillées.

Autres problèmes relatifs à la qualité de l’eau

Dans le cas de l’arsenic et du fluorure, la plupart des problèmes sanitaires sont causés par des formes des contaminants présentes dans la nature. Cela étant, un nombre croissant de problèmes relatifs à la qualité de l’eau sont dus à la pollution anthropique et à la dégradation générale de l’environnement causée par l’homme.

Le rejet dans l’environnement de déchets agricoles et industriels toxiques est une pratique malheureusement répandue, en particulier dans les pays et régions pauvres ne disposant pas des ressources nécessaires pour faire respecter la législation antipollution. 

Les approvisionnements en eau doivent être protégés contre la contamination tant biologique que chimique.

L’intrusion d’eau salée dans les aquifères d’eau douce affecte de plus en plus d’individus dans le monde, de même que d’autres effets de la mauvaise gestion des ressources en eau, de la pression démographique et de la dégradation de l’environnement. 

Dans certaines régions, le fer et les eaux souterraines fortement corrosives posent de graves problèmes. En rendant peu ragoûtante de l’eau même biologiquement salubre (à cause du mauvais goût causé par le fer, par exemple), le fer force les personnes concernées à réutiliser des points d’eau plus anciens et insalubres. Les caractéristiques fortement corrosives de certaines eaux souterraines (en Afrique de l’Ouest, notamment) oblige à remplacer souvent certaines pièces de pompes, ce qui augmente le coût des programmes de distribution d’eau et peut avoir pour conséquence de diminuer le nombre de personnes ayant accès à de l’eau salubre.

Contrôle de l’innocuité de l’eau

À mesure que les problèmes liés à la qualité de l’eau s’aggravent et se répandent, le contrôle de la qualité de l’eau devient un élément plus important des activités nationales dans ce domaine. Ces activités peuvent être complétées par des systèmes de surveillance implantés au niveau des communautés locales, où les individus reçoivent les connaissances et les instruments nécessaires à la surveillance de la qualité de leurs points d’eau. L’UNICEF et ses partenaires appuient de plus en plus activement les gouvernements et les communautés dans ce domaine important.


 

 

Information sur la qualité de l’eau établie par l’Organisation des Nations Unies

Sources d’information supplémentaires sur la qualité de l’eau mises à disposition par les partenaires de l’UNICEF :
(Ces liens ouvrent une nouvelle fenêtre et donnent accès à un site Web ne relevant pas de l’UNICEF.)

Les pages Web sur la qualité de l’eau de boisson de l’Organisation mondiale de la Santé

Pages Web sur l’eau douce de la Commission du développement durable de l’ONU Development

Programme relatif à la qualité de l’eau douce, Programme des Nations Unies pour l’environnement

Autres informations sur l’arsenic et le fluorure

Voir au bas de cette page pour d’autres informations fournies par l’UNICEF et l’Organisation des Nations Unies.
Recherche