Eau, assainissement et hygiène

10 points essentiels à vérifier en matière d'équité entre les sexes

On trouvera ci-après une liste récapitulative à l’intention des directeurs de programmes relatifs à l’eau et à l’assainissement.

  1. Les différents besoins, intérêts et priorités des femmes, des hommes, des adolescentes et des adolescents ont-ils été pris en considération dans la conception du programme ? L’a-t-on fait pour les jeunes et les vieux, les riches et les pauvres ?
  2. Avez-vous tenu compte des rapports sexospécifiques pour recueillir l’information ? Les données précisent-elles le sexe ? Par exemple, un cadre informel dans lequel l’entretien est mené par une femme peut être plus propice à l’ouverture d’un dialogue avec les femmes.
  3. Avez-vous enquêté sur les questions d’équité entre les sexes liées à la fourniture et à l’utilisation de l’eau et des équipements sanitaires ?
    - Quels sont les écarts entre les sexes ?
    - Quels sont les obstacles qui s’opposent à la réduction de ces écarts ?
    - Quels sont leurs causes immédiates et leurs causes profondes ?
  4. Les objectifs du programme relatif à l’eau et à l’assainissement concourent-ils à réaliser un équilibre entre les sexes ? Comment changeront-ils la situation et le statut des femmes et des filles et ceux des hommes et des garçons en ce qui concerne :
    - les tâches domestiques ?
    - la gestion communautaire ?
    - la participation à l’approvisionnement en eau ?
    - l’assainissement domestique ?
    - les activités relatives au comportement en matière d’hygiène ?
  5. Les différences entre sexes sur les plans physique et culturel ont-ils été inclus dans les projets relatifs aux services d’assainissement et de promotion de l’hygiène ?
    - Les services d’assainissement offrent-ils aux femmes et aux filles la possibilité de s’isoler et la commodité dont elles ont besoin ?
    - Tous les membres de la famille sont-ils formés à la promotion de l’hygiène ?  
  6. Existe-t-il un équilibre entre les sexes en matière de prise de décisions ? Les femmes sont-elles associées à la prise des décisions concernant la planification et la gestion des services, et notamment des décisions touchant aux questions suivantes : 
    - localisation des services ?
    - qualité des services ?
    - le type de services nécessaires ? 
  7. Y a-t-il un équilibre entre les sexes au niveau des charges et des avantages des programmes relatifs à l’eau et à l’assainissement ?
    - Les femmes ont-elles accès dans des conditions d’égalité à la formation, aux emplois rémunérés ou aux autres possibilités créées par le biais des projets relatifs à l’eau et à l’assainissement ?
    - Les emplois bénévoles et les emplois rémunérés sont-ils répartis de façon égale entre les hommes et les femmes ? Les tâches domestiques sont-elles attribuées de façon égale aux garçons et aux filles ?
    - comment affectent-ils les femmes et les filles, les hommes et les garçons au foyer, à l’école et dans le reste de la société ? 
  8. Quels sont les éléments sexospécifiques des stratégies relatives à l’eau et à l’assainissement qui concernent :
    - la sensibilisation et la mobilisation sociale ?
    - la prestation des services ?
    - le renforcement des capacités ?
    - la capacité d’agir ?
    - comment affectent-ils les femmes et les filles, les hommes et les garçons au foyer, à l’école et dans le reste de la société ?
  9. Les activités auront-elles un impact direct sur les inégalités entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes ?
  10. Avez-vous mesuré et contrôlé les effets distincts sur les femmes, les hommes, les filles et les garçons ? 
    - Les projets mesurent-ils explicitement les effets sur les femmes et les hommes, les garçons et les filles ?
    - Évaluent-ils les changements au niveau de la participation des femmes et des hommes au projet, ainsi que de l’accessibilité et du contrôle des ressources ?

 

 

Recherche