Eau, assainissement et hygiène

L'UNICEF en action

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ04-1269/Giacomo Pirozzi
Une latrine construite avec l'aide de l'UNICEF près de Port Moresby en Papouasie Nouvelle Guinée.

La première action de l'UNICEF dans les domaines de l'eau et de l'assainissement remonte à la terrible sécheresse de 1966 en Inde du Nord et qui avait affecté des centaines de villages. Depuis lors, l'UNICEF est intervenu dans plus de 90 pays, améliorant dans le monde entier l'accès à l'eau potable et à l'assainissement, et en organisant des campagnes pour la promotion de l'hygiène.

Au cours des années, les programmes de l'UNICEF qui avaient commencé par mettre l'accent sur les équipements pour l'approvisionnement en eau comme le matériel de forage et les pompes manuelles, ont progressivement évolué pour se concentrer plus particulièrement sur l'assainissement et sur un "logiciel" de politique d'appui au développement, qui renforce les compétences des institutions et améliore la prise de cconscience sur la nécessité de l'hygiène. L'UNICEF utilise une approche basée sur les droits de l'homme et travaille en partenariat avec des communautés - particulièrement des femmes et des enfants - pour la planification, la mise en oeuvre et la maintenance de systèmes d'adduction d'eau et d'assainissement.

L’UNICEF collabore avec les gouvernements et d’autres partenaires en vue de créer les conditions du changement – ou les milieux porteurs – permettant de garantir l’efficacité et la durabilité de tous les programmes relatifs à l’eau et à l’assainissement.

En collaborant directement avec les organisations locales, les communautés et les familles elles-mêmes, l’UNICEF contribue à faire en sorte que les ménages aient accès à de l’eau non polluée et salubre, ainsi qu’à des installations sanitaires hygiéniques et pratiques. Par ses programmes de promotion de l’hygiène et d’assainissement du milieu, l’UNICEF s’emploie à maximiser les avantages sanitaires en focalisant plus particulièrement l’attention sur la survie, la croissance et le développement des jeunes enfants. 

“L'eau non potable, un assainissement inadéquat et les mauvaises habitudes d'hygiène jouent un rôle majeur dans la mortalité des enfants.”
— Ann M. Veneman, Directrice générale de l’UNICEF

L’UNICEF oeuvre en vue de rendre les écoles plus salubres et plus attrayantes pour les enfants, en particulier les filles, par le biais de programmes scolaires relatifs à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène.  Les enfants apprennent mieux quand ils sont en meilleure santé, et les filles qui passent moins de temps à aller chercher l’eau ont plus de temps à consacrer à leurs études.  En aidant à construire des installations sanitaires séparées et dignes de ce nom dans les écoles, on peut réduire les taux d’abandon scolaire, surtout parmi les filles. Et la promotion de l’hygiène dans les écoles crée les conditions permettant aux enfants eux-mêmes d’être des agents du changement dans leur famille et leur communauté. 


 

 

Recherche