Eau, assainissement et hygiène

Assainissement

Image de l'UNICEF
© UNICEF/UN013080/Sharma
Les messages et affiches de la Team Swachh sont visibles le jour de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de cricket T20 2016. En 2015 Cricket for Good et l’UNICEF ont lancé un partenariat mondial de 5 ans. Cette collaboration a pour but de générer un mouvement social autour de l’assainissement et de l’utilisation des toilettes, afin que l’Inde ne pratique plus de défécation à l’air libre.

L’assainissement est essentiel à la survie et au bon développement de l’enfant. Il y a actuellement 2,4 milliards de personnes à travers le monde qui n’utilisent pas d’assainissement amélioré (une installation qui sépare en toute sécurité les excréments humains de tout contact humain). En outre, 946 millions de personnes font leurs besoins en plein air, ce qu’on appelle « défécation en plein air » ou « à l’air libre ». Bien que des progrès aient été réalisés dans certaines parties du monde pour améliorer l’accès à l’assainissement, des millions d’enfants vivant dans des zones rurales pauvres ont été laissés sur le bord du chemin.

Assainissement, les chiffres clés :

  • 1 personne sur 3 n’utilise pas d’assainissement amélioré
  • 1 personne sur 7 pratique la défécation en plein air
  • Depuis1990, 2,6 milliards de personnes ont obtenu un accès à un assainissement amélioré
  •  5 pays, l’Inde, l’Indonésie, le Nigeria, l’Éthiopie, le Pakistan totalisent 75 % de la défécation en plein air
  • Nous devons redoubler nos efforts actuels afin de mettre fin à la défécation en plein air d’ici 2030

Mettre fin à la défécation en plein air
La défécation en plein air est l’utilisation en guise de toilettes des champs, des forêts des cours d’eau et des étendues d’eau ou d’autres espaces ouverts. C’est une pratique incroyablement dangereuse, car le contact avec les excréments humains peut provoquer des maladies comme le choléra, la typhoïde, l’hépatite, la polio, la diarrhée, les infestations parasitaires intestinales (vers intestinaux) et la dénutrition. Chaque jour, plus de 800 enfants de moins de 5 ans meurent de maladies associées à la diarrhée.

Actuellement, 1 personne sur 7, c’est-à-dire 946 millions d’êtres humains, pratiquent la défécation en plein air. Parmi eux, 9 sur 10 vivent dans des zones rurales. Dans le monde, c’est l’Inde qui a le plus grand nombre de personnes qui continuent à déféquer en plein air : plus de 564 millions.

Pas seulement une question de toilettes, mais aussi une question de comportement
Un des plus grands défis auquel fait face le projet de mettre fin à la défécation en plein air n’est pas simplement celui de mettre en place des toilettes propres et sécurisées, mais de modifier les comportements de communautés entières. Une grande partie du travail effectué par l’UNICEF en vue de mettre fin à la défécation en plein air consiste à sensibiliser, à échanger des informations et à stimuler le changement des comportements afin de remédier à l’écart qui existe entre les progrès dans la construction de toilettes et leur utilisation correcte.

Qu’entend-on par assainissement ?
Assainissement est un terme de portée assez étendue et qui ne se réfère pas seulement à la question des toilettes. L’assainissement peut être compris comme l’ensemble des interventions qui réduisent l’exposition à diverses maladies en assurant la propreté de l’environnement de la vie quotidienne. Il implique à la fois des équipements et des comportements, deux facteurs qui contribuent de concert à la formation d’un environnement hygiénique.

Le travail de l’UNICEF
L’UNICEF travaille dans divers pays à travers le monde pour améliorer l’assainissement et plaide pour que les gouvernements portent une plus grande attention aux problèmes clés qui concernent ce domaine et assurent leur financement. Nous y travaillons en définissant un cadre (désigné par le terme de « modèle de programme ») et en apportant un soutien à ces gouvernements et à leurs partenaires au développement pour mettre en place dans leur pays ce cadre d’action pour l’assainissement.

L’UNICEF est aussi en pointe dans le développement de solutions innovatrices pour l’assainissement. En font partie l’amélioration des technologies de l’assainissement, s’assurer que les toilettes d’une conception simple mises en place sont accessibles, d’un coût abordable et satisfont à des critères de sécurité, d’efficacité, de viabilité durable, sont sans effets négatifs sur l’environnement et faciles à utiliser pour les enfants.

L’UNICEF encourage la prise en charge des questions d’assainissement par les communautés concernées, pour leur donner la capacité de mettre fin elles-mêmes à la défécation en plein air. Ces communautés sont encouragées à procéder à une analyse des habitudes de défécation et des menaces qu’elles représentent, et à utiliser les ressources locales pour construire des toilettes à bas coût pour les ménages afin de parvenir à éliminer finalement la pratique de la défécation en plein air. Cette méthode est fréquemment baptisée « assainissement total piloté par la collectivité » (ATPC/CATS) et elle a obtenu des résultats particulièrement positifs au Cambodge et en Zambie.

La Journée mondiale des toilettes se tient le 19 novembre de chaque année.

RESSOURCES : (en anglais)
 
UNICEF : EAH/WASH à l’école

Améliorer les résultats dans le domaine de la nutrition grâce à une meilleure qualité de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène

Savon, toilettes et robinets

© UNICEF/HQ06-1579/Shehzad Noorani

 

 

Recherche