Eau, assainissement et hygiène

« Progrès pour les enfants » : des résultats mitigés en ce qui concerne l’accès à l’eau et à l’assainissement dans le monde

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ95-0340/Charton
Malgré les obstacles, tous les enfants ont droit à de l’eau salubre et à un assainissement de base ainsi qu’à la santé que ceux-ci garantissent. Myanmar.

Par Tim Ledwith

NEW YORK, Etats-Unis, 28 septembre 2006 – L’eau salubre est indispensable à la vie humaine et pourtant 1 milliard de personnes dans le monde n’y ont pas accès. Quelque 2,6 millions de personnes de plus vivent sans disposer d’assainissement de base. Dans le cadre de l’Objectif du Millénaire pour le développement no.7, la communauté internationale s’est engagée à réduire de moitié le pourcentage de la population qui n’a pas accès de façon durable à ces services essentiels d’ici à 2015.

Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui – « Progrès pour les enfants no.5 : un bilan de l’eau et de l’assainissement » -- l’UNICEF examine les résultats des efforts accomplis depuis 1990 pour élargir l’accès à l’eau et à l’assainissement de base partout dans le monde.

Les conclusions du rapport sur les progrès généraux vers la réalisation de l’OMD 7 sont mitigées : si des progrès impressionnants ont bien été réalisés, il reste beaucoup à faire pour prévenir quelque 1,5 million de décès d’enfants annuels.

Le bilan est lourd pour les enfants

En ce qui concerne l’eau salubre, et en dépit des problèmes que posent la croissance démographique et une urbanisation rapide, le monde est pour l’essentiel bien parti pour atteindre l’objectif, conclut le rapport. Ceci dit, des millions d’habitants du monde en développement, dont 425 millions d’enfants environ, n’ont toujours pas accès à un approvisionnement en eau amélioré.

Et le rapport note que les statistiques concernant l’assainissement sont encore moins réjouissantes. Plus de 980 millions d’enfants n’ont toujours pas accès à des moyens d’assainissement adéquats.

« Progrès pour les enfants » examine les conséquences, pour les enfants, de l’absence d’eau salubre et d’un assainissement adéquat. Entre autres : 

  • Sur tous les bébés qui naissent chaque année dans les pays en développement, la moitié environ vivent sans accès à des moyens d’assainissement adéquat et un sur cinq sans accès à de l’eau salubre, ce qui augmente les risques de maladies d’origine hydrique
  • L’eau insalubre et l’absence d’un assainissement de base, combiné à de mauvaises conditions d’hygiène, contribuent aux décès des plus de 1,5 million d’enfants de moins de 5 ans qui meurent chaque année de maladies diarrhéiques.
  • Les maladies, le trajet quotidien pour aller chercher l’eau et l’absence d’installations sanitaires à l’école expliquent que tant d’enfants – et de filles en particulier – ne soient pas scolarisés, ce qui perpétue le cycle de la pauvreté.
Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ94-1315/Pirozzi
Une plage jonchée d'ordures au Cameroun. La région de l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale a la couverture en eau et hygiène la plus basse du monde ainsi que le taux de mortalité de moins de cinq ans le plus élevé.

Le fossé entre les mondes rural et urbain

Au-delà des répercussions évidentes du manque d’eau et de moyens d’assainissement sur la santé des enfants, la lutte quotidienne pour trouver de l’eau est en elle-même un frein au développement, a dit Mme Vanessa Tobin, responsable à l’UNICEF des questions d’eau, d’environnement et d’assainissement.

« Les jeunes filles et les jeunes femmes consacrent beaucoup de temps à la corvée de l’eau – quelquefois deux heures le matin et deux heure le soir – car la source d’approvisionnement en eau est très loin de leur communauté », a-t-elle dit.

Le fossé entre les mondes rural et urbain est très profond en ce qui concerne l’accès à l’eau salubre et à un assainissement de base, surtout en Afrique subsaharienne, où moins de la moitié de la population des communautés rurales a accès à de l’eau salubre.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ94-1569/Pirozzi
Des fillettes collectent de l'eau en Tunisie. La région du Moyen-Orient et l'Afrique du Nord est en bonne voie pour atteindre les cibles de l'Objectif du Millénaire pour le développement n°7 sur l'eau salubre et l'hygiène de base.

Ressources et volonté politique

Au total, « Progrès pour les enfants No. 5 » note qu’entre 1990 et 2004, la couverture en matière d’eau salubre dans le monde est passée de 78 à 83 pour cent. Deux régions – Amérique latine/Caraïbes et Asie du Sud atteindront la cible d’eau potable avec près de 10 ans d’avance. Et la région Asie de l’Est/Pacifique est bien partie pour atteindre les deux cibles, pour l’eau et pour l’assainissement.

Cependant, le rapport conclut que les ressources actuellement disponibles ne suffiront pas à atteindre l’OMD no. 7 partout dans le monde.

Ce n’est qu’en redoublant d’efforts, en augmentant les ressources financières et en faisant preuve d'un engagement politique plus vigoureux que les enfants et leur famille réaliseront leur droit fondamental à l’eau salubre et à l’assainissement de base.

Avec la contribution de Rachel Bonham Carter.


 

 

Vidéo

25 septembre 2006:
Reportage de la Correspondante de l’UNICEF Anne-Karine Dabo sur les progrès réalisés pour atteindre les cibles de l’Objectif du Millénaire pour le développement sur l’eau et l’hygiène.
 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Reportage photo

Recherche