Haïti

La lutte quotidienne d'une Haïtienne pour apporter de l'eau potable à sa famille

Alors que le choléra menace, la pauvreté constitue un obstacle à l'accès à l'eau potable

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-2298/Dormino
Igenice Merceda quitte le centre médical de L'Estère, une ville du Département de l’Artibonite en Haïti pour ramener son fils Noël Godson à la maison.

Par Benjamin Steinlechner

L’ESTÈRE, Haiti, 9 novembre2010 – C'est la fin de la matinée à L'Estère, une petite communauté dans la région de l'Artibonite en Haïti, située au nord de la capitale Port-au-Prince. Igenice Merceda vient d'arriver à l'hôpital communal. Elle est heureuse parce qu'aujourd'hui elle va ramener son fils Godson Noël à la maison. Jusqu'à hier, Igenice n'était pas certaine que ses trois autres enfants le reverraient jamais vivant.

Godson Noël est assis sur son lit s'accrochant fermement à son oncle, qui est resté le veiller tandis que sa mère s'occupait de ses trois autres enfants.

Quand Godson Noël et sa mère parviennent à leur maison, les trois enfants attendent leur frère avec impatience. La maison est une petite cabane à base d'argile. Dans la petite pièce unique, il y a seulement un lit. Il ccupe la plupart de l'espace dans la pièce. Pour 50 cents le gallon, Igenice Merceda achète son eau au puits voisin. L'eau n'est pas traitée.

La pauvreté aggrave la situation

« Je n'ai jamais traité l'eau, » dit-elle. « Mais à l'hôpital ils m'ont dit de la traiter au chlore avant son utilisation. Je suis vraiment effrayée. Mon jeune fils avait le choléra. Cela aurait pu aussi être arrivé à mes autres enfants. »

Dans un pays, où plus de 50 pour cent de la population vit avec moins de 1,25 dollar par jour, la majorité de la population ne dispose pourtant pas toujours de l'argent nécessaire pour acheter du savon ou ducarburant pour faire bouillir l'eau.

Igenice Merceda, pour sa part ne peut pas se permettre d'acheter régulièrement des comprimés de chlore pour traiter l'eau de boisson de la famille. Elle explique que s'il faut choisir entre avoir à mangerou de l'eau potable sur la table, la nourriture aura la priorité.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-2298/Dormino
Une fillette puise de l'eau dans le fleuve Artibonite à Grand Dessaline, une ville du Département de l’Artibonite en Haïti, malgré la contamination possible du fleuve par le choléra.

Alors que les marchés communautaires ne sont pas approvisionnés régulièrement en comprimés de chlore pour purifier l'eau, l’UNICEF,  dans le cadre de ses activités pour endiguer le choléra, facilite la distribution des comprimés de chlore, ou Aquatabs. Jusqu'à aujourd’hui, l'UNICEF a fourni aux communautés des secteurs d’Haïti affectés par le choléra près d’1 million de comprimés, pouvant chacun traiter cinq litres d'eau. 100 millions de comprimés supplémentaires ont été commandés.

Prendre conscience du danger

Céleste Jameson, un voisin de la famille, explique qu’il n’est pas non plus toujours possible de faire bouillir l’eau pour la stériliser.

« La plupart des gens du voisinage n'ont pas l'argent pour le charbon de bois en quantité, » dit-il. « Et quand ils en ont, le charbon de bois servira à faire cuire la nourriture mais pas à faire bouillir l'eau. »

Avoir de l'eau potable est encore plus difficile pour la famille d'Igenice Merceda, parce que la famille n'a pas d'accès à des sanitaires. Comme leurs voisins, la famille se soulage dans un petit cours d'eau voisin, au même endroit qu'ils utilisent pour se laver.

« C'est très dur pour moi, » dit elle. « Mon mari est agriculteur. Il ne gagne pas beaucoup d'argent et je n'ai pas de travail. Je dis bien à mes enfants de se laver les mains après être allé aux toilettes. Mais je ne suis pas toujours derrière eux à les surveiller. Et le savon est cher aussi. »

Cependant, Igenice Merceda est consciente du danger posé par l'eau impropre. Elle dit qu'elle va essayer d'utiliser des comprimés de chlore pour purifier l'eau ou la fera au moins bouillir avant de l'utiliser.


 

 

Flambée de choléra en Haïti

L'UNICEF mobilise des « rara » haïtiens dans le cadre de la prévention du choléra

Le Directeur général de l'UNICEF apporte un message d'espoir aux personnes les plus vulnérables d'Haïti
 avec vidéo

En Haïti, l'UNICEF forme des éducateurs pour mobiliser les communautés locales contre le choléra

Une campagne soutenue par l'UNICEF sensibilise la population aux moyens d'enrayer la propagation du choléra en Haïti
 avec vidéo

UNICEF Haïti met l'accent sur la prévention du choléra dans les quartiers surpeuplés de Port-au-Prince
 avec audio
 avec vidéo

Alors que l'épidémie empire en Haïti, l'ONU lance un appel de fonds
 avec audio

Aux Gonaïves, le nombre de cas de choléra augmente après le passage de l'ouragan Tomas

La lutte quotidienne d'une Haïtienne pour apporter de l'eau potable à sa famille

En Haïti, après le passage de l'ouragan Tomas, les inondations augmentent les risques de maladies

En pleine crise de choléra, l'UNICEF et ses partenaires se préparent à la menace d'ouragan en Haïti

En Haïti, l'UNICEF construit des centres de traitement pour enrayer le choléra

L'intervention contre le choléra en Haïti met l'accent sur la prévention dans les communautés locales

Dans la capitale haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de mettre en échec la flambée de choléra

L'UNICEF se prépare pour une possible épidémie de choléra à Port-au-Prince

Alors que le nombre de victimes augmente, l'UNICEF et ses partenaires travaillent pour prévenir la propagation de l'épidémie
 avec audio

En Haïti, l'UNICEF renforce ses opérations pour contenir la flambée de choléra dans le département de l'Artibonite

En Haïti, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de contenir la flambée de choléra
 avec vidéo

Notes d'actualité :
L'UNICEF étend son action face à l'éruption de choléra en Haïti avec des distributions d'approvisionnements aux communautés et aux centres médico-sociaux

L'UNICEF répond en urgence à l'éruption de choléra en Haïti

 

Recherche