Approvisionnements et logistique

Formation d’un marché pour la sécurité vaccinale

Haemophilus influenzae de type B (Hib) est une bactérie à l’origine de la pneumonie sévère, de la méningite et autres maladies invasives qui touchent presque exclusivement les enfants de moins de cinq ans.

Le vaccin contre le Hib, essentiel à la survie de l’enfant, est principalement administré par le biais du vaccin pentavalent combiné. Ce dernier est une combinaison de 5 vaccins qui protège aussi contre la diphtérie, la coqueluche, le tétanos et l'hépatite B, rendant ainsi plus facile et l'administration et la logistique des nombreux composants au niveau local.

Depuis 2001, l'Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) met en place des programmes pour aider les pays les plus pauvres du monde à vacciner les enfants contre le Hib. Toutefois, l'introduction du vaccin anti-Hib dans la combinaison pentavalente a rencontré plusieurs obstacles, le plus important reposant sur le fait que le marché d'approvisionnement pour ce vaccin était extrêmement limité. Quand l'alliance GAVI a été créée en 2000, le vaccin pentavalent combiné ne pouvait être obtenu qu’auprès d'un seul fabricant et en quantités insuffisantes. En effet, avant de pouvoir produire des vaccins préqualifés par l’OMS, un fabricant doit investir une somme importante et attendre en général un minimum de cinq ans.

Au problème du marché restreint s’est ajouté celui de la réticence de plusieurs pays à introduire le vaccin en raison de l’insuffisance de l’approvisionnement et des inquiétudes concernant les prix élevés.

Dans le cadre d’un long processus de formation de marché, l’UNICEF et ses partenaires de l'alliance GAVI ont réussi à faire évoluer cette situation. Des efforts considérables ont été déployés pour améliorer la transparence et ont permis d’atténuer le sentiment d’insécurité de la demande ressenti par les fabricants. Des prévisions détaillées ont donc été fournies, fiables à près de 90 pour cent, ainsi qu’une sécurité de financement à long terme par le biais de l'alliance GAVI, et des contrats appropriés, notamment des engagements fermes pour soutenir la planification spécifique de la production. Ces mesures, accompagnées de consultations fréquentes auprès des fabricants et d’une augmentation documentée de la demande, ont encouragé de nouveaux fabricants à entrer sur le marché. En 2006, un deuxième fabricant de vaccin pentavalent a été préqualifié par l'OMS, suivi d’un troisième et d’un quatrième fabricant en 2008. La Division des approvisionnements prévoit au moins cinq fabricants préqualifiés par l'OMS pour produire le vaccin pentavalent pendant la période 2010-2012.

À la fin de l’année 2008, près de 40 pays, y compris l’Éthiopie et le Pakistan, avaient introduit le vaccin pentavalent grâce au soutien de l'alliance GAVI et aux fournitures de l’UNICEF. D’autres pays ont déjà été homologués et pourront introduire le vaccin en 2009. La demande devrait atteindre environ 200 millions de doses par an au cours de la période 2010-2012. Les approvisionnements seront suffisants pour répondre à la demande et une nouvelle baisse des prix est prévue pendant cette période.


 

 

Recherche