En bref : Nigéria

L’Ambassadeur itinérant Kanu Nwankwo encourage «Football for Hope » à Laos, au Nigéria

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2008/Abdulmalik
Des enfants de l’« Équipe UNICEF », choisis pour faire partie du « Projet d’excellence », posent pour une photo avec l’Ambassadeur itinérant, Kanu Nwankwo, ainsi que leurs formateurs et ceux qui les prennent en charge.

Par Oluseyi Abdulmalik and Geoffrey Njoku

LAOS, Nigéria, 6 août 2008 – Dans la commune d’Agege, des centaines d’enfants enthousiastes se sont attroupés pour rencontrer la très grande vedette du football nigérian et Ambassadeur itinérant de l’UNICEF, Nwankwo Kanu. La présence de Nwankwo a marqué la fin de la première phase du « Projet d’excellence » (Project Excel) – un projet conjoint de « Football pour l’espoir » (Football for Hope) de la FIFA, du Centre de développement pour la recherche et la préparation des jeunes (Search and Groom Youth Development Centre) et de l’UNICEF.

L’objectif essentiel de Football For Hope est de renforcer les programmes de développement social et humain durable, notamment l’amélioration des soins de santé, les droits de l’enfant, l’éducation, les efforts en faveur de la paix, la lutte contre les discriminations, l’intégration sociale et l’environnement. Ces actions doivent aider les Nations Unies à atteindre les Objectifs du Millénaire d’ici 2015.

Le Search and Groom Youth Development Centre est le partenaire officiel au Nigéria, pour le football et le développement, de Football For Hope, de la FIFA. Le programme de football de rue travaille avec des enfants issus de communautés défavorisées du point de vue socioéconomique. Ce programme a recours au football comme moyen simple mais efficace d’évolution sociale et de régénération de la communauté.

Recourir au football pour favoriser l’évolution sociale

Saheed a 17 ans mais il paraît plus jeune. Il était dans les rues de Lagos depuis plus d’un an avant d’être secouru par l’UNICEF, grâce au réseau Enfant à enfant. Il est à présent bénéficiaire de l’opération Football for Hope.

« Cela signifie pour nous qu’on a une petite chance d’avoir une vie normale », dit Saheed.

Depuis trois mois, Saheed et d’autres garçons sont installés dans des camps où ils ont reçu une formation de footballeur, obtenu des vêtements et où ils ont été nourris de façon régulière. Ils ont également bénéficié d’un soutien psychologique pour les aider à acquérir leur propre estime et à avoir confiance en eux.

On a en outre enseigné à ces garçons l’anglais et les maths. Ils ont par ailleurs participé à diverses activités et jeux culturels. Pour la plupart d’entre eux, c’est le foyer le plus stable qu’ils aient connu depuis longtemps.

Encourager l’espoir et les rêves chez les enfants

Nwankwo Kanu a démarré dans la vie exactement comme les enfants qu’il a rencontrés par ce programme.

« J’étais comme ces gosses, jouant au foot dans la rue et rêvant d’une vie meilleure », dit-il. « Nous devons tous nous réunir, en tant que communautés. En tant qu’individus, nous devons faire tout notre possible pour venir en aide à ces enfants et faire en sorte qu’ils aient une vie meilleure ».

Avant de donner le départ des jeux, Nwankwo Kanu a dit aux enfants de travailler dur et de s’accrocher à leurs rêves, qui peuvent porter leurs fruits, ce qui a été le cas pour lui. À en juger par l’enthousiasme des enfants présents, c’est une leçon qu’ils ne vont pas oublier de sitôt.


 

 

Recherche