Le sport au service du développement

Communiqué de presse commun

L’UNICEF et la CONCACAF unis pour les enfants

NEW YORK, 22 juillet 2005 – L’UNICEF et la CONCACAF (Confederation of North, Central American and Caribbean Association Football) se sont engagées ce soir à développer un partenariat à long terme au bénéfice des enfants d’Amérique latine et des Caraïbes.

L’engagement a été pris au cours d’une cérémonie organisée lors des deux demi-finales de la Gold Cup CONCACAF 2005 au Giants Stadium, dans la banlieue de New York.

En s’engageant à unir leurs forces pour mettre la popularité du football au service des enfants de la région, les dirigeants des deux organismes ont souligné l’importance du sport et des jeux dans la vie des enfants, dans le monde en développement en particulier.

« L’UNICEF est convaincu que le sport et les jeux font partie intégrante de la vie de tout enfant, fille ou garçon, privilégié ou démuni, talentueux ou pas », a affirmé M. Andrés Franco, Représentant de l’UNICEF. « Les enfants jouent naturellement et le jeu est un des instruments les plus utiles pour garantir que les enfants, et en particulier les enfants du monde en développement, réalisent leur droit à jouer ».

Lorsqu’on étudie la situation des enfants dans la région d’Amérique latine et des Caraïbes, on constate qu’il y a de nombreux défis à relever, en particulier en ce qui concerne le VIH/SIDA et la violence. 

  • La région des Caraïbes a un taux de prévalence du VIH/SIDA de 2,3 %, le deuxième du monde, derrière celui de l’Afrique subsaharienne.
  • Haïti est le pays le  plus touché de la région – 5,6 % de la population vit avec le VIH/SIDA.
  • Près de 10 % de tous les cas déclarés de SIDA en Jamaïque concernent des personnes de moins de 19 ans.
  • Au Honduras, seuls 43 % des enfants dont le père ou la mère sont morts du SIDA vont à l’école, contre 70 % des non-orphelins.
  • Les adolescents, et les filles en particulier, courent des risques croissants de contracter le VIH. Le nombre de filles qui ont entre 15 et 19 ans et qui vivent avec le VIH/SIDA à Trinité-et-Tobago est cinq fois élevé que celui des garçons de la même catégorie d’âge.
  • Rien qu’en 2002, 653 enfants ont été tués au Guatemala.
  • Les deux tiers des victimes de crimes sexuels déclarés au Nicaragua en 2004 étaient des enfants et des adolescents.
  • En El Salvador, 28 % des personnes tuées en 2004 ont été des garçons.
  • Plus de 2 000 enfants ont été tués au Honduras entre 1998 et 2002.

L’UNICEF travaille avec des partenaires très divers du milieu sportif, notamment, la FIFA, le Comité international olympique, l’Association des professionnels du tennis (ATP), et l’Asian Cricket Council, pour bâtir, grâce au sport, un monde digne des enfants.

La plupart des enfants qui ont accompagné les joueurs sur le terrain participent à New York Scores, un programme destiné à présenter ce sport aux enfants de la métropole urbaine.

« Le jeu et les sports constituent un élément central de l’avenir des enfants, a dit M. Franco. Et quand les enfants apprennent le fair play, à jouer en équipe et qu’ils sont en bonne santé, en dernière analyse, c’est toute la société qui en bénéficie ».

Pour de plus amples informations :

Kate Donovan, UNICEF Médias, tél. :   212 326 7452


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche