Haïti

Des « Jeux de l'amitié » pour réunir les jeunes haïtiens et dominicains

« La Situation des enfants dans le monde 2011 - l'adolescence, l'âge de tous les possibles », le rapport phare de l'UNICEF, est axé sur le développement et les droits de plus d'un milliard d'enfants de 10 à 19 ans dans le monde. Cette série d'articles, d'essais et de reportages multimédia a pour objectif d'accélérer et accroître la lutte des adolescents contre la pauvreté, l'inégalité et la discrimination entre les sexes. Voici l'un de ces reportages.

Par Thomas Nybo

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 29 mars 2011 – Le football est utilisé pour encourager l'amitié et la compréhension mutuelle entre les enfants d'Haïti et de la République Dominicaine, deux pays voisins.

VIDÉO : Le reportage de Thomas Nybo de l'UNICEF sur un événement sportif les « Jeux de l'amitié » organisés pour dépasser les divisions entre jeunes haïtiens et dominicains. Narration française Yasmine Hage.  Regarder dans RealPlayer

 

Ce sport entre dans le cadre des « Jeux de l'amitié » qui comprennent des rencontres transfrontalières de volley-ball, de basket-ball, de judo, d'échec, de football et d'autres activités.

L’évènement  est organisé par les comités olympiques haïtien et dominicain, avec le soutien de l’UNICEF, et se déroulera  au printemps dans deux villes situées chacune d’un côté de la frontière. Pendant les jeux, les supporters seront autorisés à voyager librement entre les deux pays.

Gilbert Buteau, consultant por l'UNICEF sur les questions de l'adolescence explique que c'est une chance pour les jeunes des deux pays de se rendre compte qu'ils partagent beaucoup de similarités et « qu'ils peuvent vraiment devenir des amis et apprécier, à peu près les mêmes choses ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2011/Dormino
Des enfants de Port-au-Prince s'entrainent en prévision des « Jeux de l'amitié », une série d'événements sportifs transfrontaliers qui auront lieu au mois de juin 2011, entre des enfants haïtiens et dominicains..

« Et même s'il y a quelques barrières, comme celle de la langue que nous ne partageons pas, nous avons au moins en commun l'amour des jeux, des sports, qui sont presque les mêmes des deux côtés de la frontière », poursuit il.

Une affluence importante

Au moins 500 jeunes athlètes seront impliqués dans les jeux. Chaque spectateur et athlète se verra également offrir des ateliers sur le VIH/SIDA, la santé et les questions sur la protection de l'enfance, avec une attention toute particulière sur la prévention de la propagation du choléra.

Gilbert Buteau explique qu'il espère avoir une affluence importante lors de l'événement ; « jusqu'à 20 000 participants ou simples spectateurs, dont la moitié pourrait avoir moins de 18 ans ».

Pierre Ernst, 11 ans, joue au football depuis cinq ans. Il n’a jamais voyagé au-delà de Port-au-Prince, et il a hâte de représenter son pays. « Je suis excité à l'idée de jouer avec les Dominicains, de montrer ce dont les Haïtiens sont capables et de montrer au pays entier ce que nous sommes capables accomplir », dit-il pendant une pause entre les matchs d'entrainement sur un terrain à la périphérie de Port-au-Prince.

Gilbert Buteau ajoute qu'étant donné l'histoire parfois tumultueuse entre les deux pays voisins, les « Jeux de l'amitié » permettent une nouvelle approche.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2011/Dormino
L’objectif des « Jeux de l'amitié » est de favoriser l'amitié et la compréhension mutuelle entre les jeunes haïtiens et dominicains. Ici, des jeunes de Port-au-Prince à l’entrainement.

« D'une manière ou d'une autre,  l'idée est de bénéficier d'un événement, instrument de la réconciliation entre les peuples, particulièrement de la jeunesse et des enfants. Pour cela, quelle meilleure voie que le sport ? »

Combler le fossé

« Même si Haïti et la République dominicaine se partagent la même île, leurs peuples sont séparés par la langue et de formidables barrières culturelles. Les « Jeux de l’amitié » vont aider à combler ce vide », déclare Ricardo Noelizaire du Comité Olympique haïtien (COH).« Ce qu'il faut retenir des « Jeux de l'amitié » c'est qu'il s'agit d'une façon modeste de changer la mentalité des gens ». continue-t-il

On espère que grâce à ces méthodes, les relations mutuelles vont s'améliorer, ce qui aidera les deux pays à mieux aborder des problèmes communs comme le trafic d'enfant et la situation critique des « restavek », des enfants qui sont envoyés dans des familles d'accueil pour servir de domestique.

« Le dialogue est quelquefois très difficile. Mais grâce aux jeux – la réunion des deux populations – du côté haïtien et du côté de la République dominicaine - leur montre des enfants capables de s'embrasser, de s'entraider, de se tenir ensemble, de se comprendre l'un l'autre, de manger ensemble. Ils sont l'avenir de l'île ».


 

 

La Situation des enfants dans le monde 2011

Télécharger le rapport [PDF]


Voir le rapport Multimédia

Les jeunes marocains travaillent avec le gouvernement pour élaborer les politiques en faveur de la jeunesse

Au Timor-Leste, l'éducation et le sport offrent davantage de moyens à une jeune femme de réaliser ses rêves 
  avec vidéo

Dans l'Inde rurale, des jeunes journalistes formés par l'UNICEF s'attaquent aux problèmes sociaux

L'histoire de Marcell : grandir dans la pauvreté aux États-Unis
avec vidéo

Au Mali, aider les enfants marginalisés à se prendre en charge grâce à la photographie

Des adolescents africains se réunissent pour examiner les progrès réalisés en faveur du développement de la jeunesse

Au Bénin, un nouvel outil de contrôle des connaissances fait participer les parents illettrés à l'éducation de leurs enfants
avec vidéo

En Inde, les clubs d'adolescentes donnent aux jeunes filles les moyens de résister au mariage précoce

En Haïti, après le tremblement de terre, une adolescente garde l'espoir d'un avenir meilleur
avec vidéo

Des « Jeux de l'amitié » pour réunir les jeunes haïtiens et dominicains

Lancement du rapport : les adolescents sont la clé de la prospérité et de l'équité
avec vidéo

Au Pakistan, l'UNICEF s'efforce de convaincre les communautés isolées d'abandonner les mariages d'enfants
avec vidéo

Les jeunes et la sensibilisation au changement climatique dans l'État insulaire de Kiribati
avec vidéo

En République démocratique du Congo, des adolescents en quête de normalité grâce à l'éducation
avec vidéo

Les jeunes Égyptiens jouent un rôle capital dans la défense des droits et les décisions sur l'avenir

Pour les adolescents de la Sierra Leone, l'éducation prépare le terrain pour un avenir meilleur
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
avec vidéo

L'autonomisation des adolescentes pour le changement social

Site web : Childinfo.org
(lien externe, s'ouvre dans une nouvelle fenêtre)

Recherche