La situation des enfants dans le monde 1998: Regard sur la nutrition
Page d'accueil | Activités de l'UNICEF | Dossiers | Information et publications | Cartes de vœux, cadeaux et dons | Coin des médias | La voix des jeunes | A propos de l'UNICEF

Rappel: Les effets désastreux de la malnutrition

Hausse de la mortalité des enfants

  • Chaque année, la malnutrition contribue, directement ou indirectement, au décès de plus de six millions d'enfants de par le monde.

Entrave à la croissance et au développement du cerveau

  • La carence en iode est la principale cause évitable d'arriération mentale dans le monde. Un important déficit en iode chez la mère provoque chez le fœtus des lésions cérébrales graves et irréversibles. Des carences moins graves peuvent abaisser de dix points le QI de l'enfant.

  • L'anémie ferriprive chez les nourrissons et les jeunes enfants risque d'abaisser le QI d'environ neuf points.

  • Le QI peut être réduit de cinq points à la suite d'une insuffisance pondérale à la naissance.

  • Les enfants présentant un important retard statural à l'âge de deux ans ont un QI inférieur de 5 à 11 points à celui des enfants de taille normale.

  • Une étude a montré que les enfants nourris au sein ont généralement des QI supérieurs d'environ huit points à ceux des enfants allaités au biberon.

Elévation des risques pour la santé maternelle

  • L'anémie ferriprive est en cause dans environ 20% des décès maternels en Afrique et en Asie.

  • Selon une étude récente menée au Népal, la supplémentation en vitamine A peut abaisser de 44% la mortalité maternelle.

Incapacités physiques permanentes

  • La carence en acide folique entraîne des anomalies du tube neural (spina bifida) chez les nouveau-nés.

  • La carence en vitamine D contrarie l'ostéogenèse et peut aboutir au rachitisme.

  • On constate un rapport entre l'insuffisance staturale chez la femme et les problèmes obstétricaux, et de façon générale une relation avec une augmentation de la mortalité et un abaissement de la productivité physique.

Troubles de l'immunité

La malnutrition exerce un effet nocif sur le système immunitaire d'au moins 100 millions de jeunes enfants et de plusieurs millions de femmes enceintes, les uns et les autres indemnes du VIH. Contrairement à ce qui se passe pour le SIDA, on sait depuis des siècles quel est le remède contre l'immunodéficience induite par la malnutrition: assurer un régime alimentaire contenant tous les nutriments essentiels.

Augmentation du risque de maladie chronique

La recherche fait apparaître un lien entre la malnutrition au début de la vie (y compris pendant la période fœtale) et l'apparition ultérieure de maladies chroniques telles que les cardiopathies, le diabète et l'hypertension.

 

 
Page précédente | Sommaire | Page suivante

Page d'accueil | Activités de l'UNICEF | Dossiers | Information et publications | Cartes de vœux, cadeaux et dons | Coin des médias | La voix des jeunes | A propos de l'UNICEF