Meenakshi Dunga, 16 ans, Inde

Agissez de manière responsable : prenez soin de notre planète

Que puis-je dire sur les changements climatiques qui n’a pas déjà été écrit, lu ou débattu ? À l’école, nos manuels scolaires nous donnent quotidiennement des informations sur le réchauffement climatique; on participe à des conférences et des présentations. La terre est un patient dont la température augmente progressivement. Son état empire. Alors moi – qui ai 16 ans et qui arrive tout juste à décider ce que je veux manger à midi – que puis-je dire ou faire pour changer les choses ? Vous allez être surpris.

Bien que la planète nous ait été confiée, nous sommes trop absorbés par nos vies personnelles et notre désir de réussite. Indifférents au monde blessé qui nous entoure, nous négligeons nos devoirs et nos responsabilités envers l’environnement. Nous sommes prompts à nous rappeler qu’on nous doit de l’argent et la date à laquelle le professeur était absent, mais nous nous soucions peu de débrancher les appareils électriques pour économiser de l’énergie ou de planter un arbre. Nous pouvons escalader le mont Everest, soigner des maladies et atterrir sur la lune, mais nous oublions d’éteindre la lumière quand nous quittons une pièce, de jeter les ordures dans la poubelle ou de les séparer pour recycler.

Les sonnettes d’alarme, nous ne les entendons pas – ou peut-être décidons-nous de ne pas bouger, espérant que d’autres s’attaqueront au problème. Mais ils ne le feront pas. Gandhi a dit, « Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde. » Cette planète est à nous et il nous incombe de nous en occuper. Nous sommes responsables de lui rendre la santé, pour le bien général.

Mon frère et moi, nous nous disputons chaque matin parce que j’insiste pour qu’il prenne une douche de cinq minutes, utilisant de 30 à 60 litres d’eau au lieu des 150 litres qu’il faut pour un bain. Comme pour l’effet papillon, nos actes quotidiens – même les plus insignifiants – ont des conséquences non négligeables. Ils déterminent si la vie sur Terre disparaîtra ou fleurira. Fermer le robinet quand on se brosse les dents permet d’économiser jusqu’à 30 litres d’eau par jour. Aller à bicyclette ou à pied seulement deux fois par semaine permet de réduire de 700 kg par an les émissions de CO2. Isoler correctement sa maison, ce qui veut dire utiliser moins d’énergie pour la chauffer ou la rafraîchir, fait également une énorme différence.

Ces petits gestes aideront la terre, un patient qui lutte et qui, j’en suis sûr, espère aller mieux rapidement. Le moment est venu de nous réveiller et de comprendre que nous sommes responsables non seulement de nous-mêmes mais également de notre Mère Nature et des générations futures. Adolescents : soyez plus vigilants, actifs et engagés. Je continuerai à porter la bonne parole aux membres de ma famille, à mes amis et à mes voisins. Nous devons respecter notre environnement et le garder propre et sans danger. Qui sait ? Un jour peut-être notre patient sera-t-il guéri, prêt à prospérer et à devenir un espace plus vert et plus beau où il fait bon vivre.

Meenakshi Dunga vit à Dwarka, New Delhi. Lorsqu’elle aura fini l’école secondaire, elle veut étudier la médecine en Inde et devenir le meilleur chirurgien possible. Meenakshi aime aussi chanter, écouter de la musique et prendre soin de l’environnement.

Encadrés

Adultes et adolescents étaient invités à donner leurs avis sur les questions essentielles auxquelles sont confrontés les adolescents au 21eme siècle.

Essais

Adultes et adolescents étaient invités à donner leurs avis sur les questions essentielles auxquelles sont confrontés les adolescents au 21eme siècle.