English / Español
www.unicef.org
 
Choisissez un enfant pour en savoir plus
Keabetswe, Botswana Leeda, Cambodge Ali, Jordan Himal, Népal Martha, Sierra Leone Ishen, Royaume-Uni Nodira, Ouzbékistan Yuleini, Venezuela

Un programme pour les enfants

Durant le Sommet du Millénaire en septembre 2000, les dirigeants du monde ont adopté la Déclaration, et ultérieurement, les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD): une série d’objectifs concrets pour le développement humain à réaliser à l’horizon 2015.

Chaque Objectif est lié au bien-être des enfants – par exemple, éradiquer la pauvreté extrême et la faim, ou protéger l’environnement pour les générations futures. Par ailleurs, le programme du Millénaire a unifié la communauté internationale en créant une rare opportunité d’améliorer la vie des enfants, qui représentent à l’heure actuelle plus de 40 pour cent de la population du monde en développement et la moitié de la population des pays les moins avancés.

Bien qu’atteindre les OMD ne soit pas une panacée pour mettre fin aux souffrances des enfants, cela contribuerait pour beaucoup à améliorer le monde dans lequel ils vivent. Si ces objectifs sont réalisés dans les dix prochaines années, des millions d’enfants ne connaîtront pas la maladie, un décès prématuré, l’extrême pauvreté et la malnutrition et auront accès à l’éducation, à l’eau salubre et à des équipements d’assainissement décents. [figure 1.1]

Ne pas atteindre les OMD, en revanche, aurait des implications très graves pour les enfants de cette génération et pour les adultes qu’ils deviendront s’ils survivent à leur enfance. Au rythme des progrès actuels, par exemple, 8,7 millions d’enfants de moins de cinq ans mourront en 2015, alors que si les cibles sont atteintes, 4,3 millions de ces vies pourront être sauvées pendant cette seule année. [figure 1.3]

La réalisation des Objectifs est donc une question de vie et de mort, de développement ou de régression pour des millions d’enfants. Elle sera aussi déterminante pour l’avancement de leur pays et de leur société.

Les OMD peuvent être atteints – mais il faut prendre des mesures urgentes

Bien que les progrès accomplis pour réaliser ces objectifs dans le monde depuis 2 000 soient restés en deçà des attentes dans certains pays et certaines régions, on s’accorde à reconnaître qu’ils peuvent encore être atteints – entièrement et dans les délais – si la volonté politique nécessaire est présente et que des mesures adéquates sont prises.

Dans le courant de 2005, les États membres des Nations Unies ont appuyé une série d’initiatives clés qui visent à accélérer la réalisation des OMD et à s’assurer que les avancées seront durables et irréversibles. Ces recommandations – appelées « victoires rapides » - exigent un effort massif pour améliorer l’accès des enfants et des familles démunies aux services essentiels. Si elles sont mises en œuvre, elles pourraient donner une impulsion vitale au développement humain et à la réduction de la pauvreté. Mais cela n’est qu’un début. Des initiatives à plus long terme s’appuyant sur une approche du développement basée sur les droits humains, dont beaucoup ont déjà démarré, devront aussi être accélérées ou démarrées.

Le programme du Millénaire : un début, pas une fin

L’adoption des mesures immédiates et des stratégies à plus long terme qui ont été recommandées augmentera les chances d’atteindre les OMD d’ici à 2015. Mais malgré la large couverture de ces stratégies, des millions d’enfants pourraient ne pas en bénéficier. Ce sont les enfants que la loi, les budgets, les programmes, la recherche et souvent, les gouvernements, les organisations et les individus qui cherchent à faire respecter leurs droits ne peuvent actuellement pas atteindre.

Ces enfants risquent aujourd’hui d’être exclus des services essentiels dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’eau propre et de l’assainissement décent, mais aussi de toute participation à la société lorsqu’ils seront adultes. Beaucoup d’entre eux souffrent de violations de leur protection qui aggravent leur risque d’exclusion et les rend, en pratique, invisibles.

Tandis que le monde continue de forger des politiques, des programmes et des arrangements financiers pour transformer en réalité la vision contenue dans la Déclaration du Millénaire, il ne doit pas permettre que ces enfants soient oubliés.