English / Español
www.unicef.org
 

Centre de presse

Qui sont les enfants invisibles ?

Des millions d’enfants vivent sans aucune protection contre des actes de violence infligés délibérément. Ces enfants deviennent invisibles lorsqu’ils sont maltraités et exploités à l’insu de tous, et qu’ils cessent d’être comptabilisés dans les statistiques. Même des enfants que l’on voit tous les jours peuvent devenir « invisibles » lorsqu’ils sont négligés ou ignorés.

ENFANTS SANS IDENTITÉ OFFICIELLE

Enregistrement des naissances
Les enfants dont la naissance n’est pas enregistrée ne figurent pas dans les statistiques officielles et ne sont pas reconnus comme membres à part entière de leur société. Sans identité officielle, les enfants sont parfois exclus de services essentiels, comme l’éducation, les soins de santé et la sécurité sociale, et ne peuvent pas se protéger dans des situations dangereuses où ils ne sont pas traités comme des enfants.

  • Chaque année, dans le monde en développement (sauf la Chine), 55 pour cent de toutes les naissances ne sont pas enregistrées : plus de 50 millions d’enfants commencent leur vie sans avoir d’identité.

  • Rien qu’en Asie du Sud, 24 millions d’enfants ne sont pas enregistrés, cette région étant celle où le nombre de naissances non déclarées est le plus élevé.

  • En Afrique subsaharienne, 18 millions de naissances ne sont pas enregistrées.

ENFANTS PRIVÉS DES SOINS DE LEURS PARENTS

Orphelins
Les enfants dont les parents sont morts se retrouvent privés de leur première ligne de défense. Accablés par leurs soudaines responsabilités ou obligés de se débrouiller seuls, beaucoup d’entre eux perdent de leur visibilité dans leur communauté parce qu’ils abandonnent l’école ou tombent à la merci d’exploiteurs.

  • 143 millions d’enfants du monde en développement - 1 sur 13 - sont orphelins.

  • Plus de 16 millions d’enfants sont devenus orphelins rien qu’en 2003.

  • 15 millions d’enfants ont déjà perdu leurs parents à cause du SIDA.

Enfants des rues
Des dizaines de millions d’enfants vivent dans les rues au vu de tous, mais paradoxalement, ils comptent parmi les plus invisibles de tous, leur souffrance est ignorée et leurs besoins négligés. Les enfants des rues sont exposés à toutes les formes d’exploitation et de mauvais traitements.

Enfants en détention
Les données sur les enfants en détention sont peu nombreuses, mais selon les estimations actuelles, ils seraient plus d’1 million à travers le monde. Leur accès aux soins de santé, à l’éducation et à une protection est loin d’être garanti. Beaucoup de ces enfants cessent d’être traités comme des enfants et sont victimes de violences physiques et sexuelles. L’UNICEF est convaincu que la détention des enfants ne devrait être envisagée qu’en dernier recours, et uniquement à titre temporaire.

ENFANTS ASSUMANT PRÉMATURÉMENT UN RÔLE D’ADULTE

Conflits
Des centaines de milliers d’enfants participent à des conflits armés en tant que soldats, messagers, porteurs, cuisiniers et esclaves sexuels pour le compte de forces et de groupes armés. Sous le contrôle de ces forces armées, les enfants sont obligés de prendre part à des atrocités et d’en être témoins. Selon les estimations, il y aurait actuellement dans le monde plus de 250 000 enfants soldats prenant part à des conflits armés.

Mariage précoce
Le mariage précoce peut mettre fin à toute possibilité de s’instruire et marque trop souvent le début d’une vie de soumission domestique et sexuelle. Il peut aussi provoquer avant l’heure le décès des jeunes épousées qui tombent prématurément enceintes : les filles de moins de 15 ans courent cinq fois plus de risques de mourir en couches que les filles qui ont plus de vingt ans. Leurs enfants ont aussi moins de chances de survivre.

  • Dans le monde en développement, 1 fille sur trois est mariée avant l’âge de 18 ans.

  • Dans les pays les plus pauvres, cette proportion est d’1 fille sur 2.

Travail dangereux
On estime que 171 millions d’enfants – dont 73 millions ont moins de 10 ans – travaillent dans des conditions ou des situations dangereuses, par exemple, au contact de produits chimiques ou de pesticides dans l’agriculture, en manipulant des équipements dangereux ou dans des mines. Ces enfants encourent de graves risques d’accidents, de maladie et de mort, et n’ont pas la possibilité de s’instruire.

ENFANTS EXPLOITÉS

Vente d’enfants
Les enfants vendus disparaissent sans laisser de traces dans des milieux clandestins et illicites, où ils sont souvent obligés de se prostituer, de se livrer à des travaux dangereux ou de travailler comme domestiques. Ils sont presque entièrement invisibles dans les statistiques. Selon les meilleures estimations disponibles, il y aurait 1,2 million d’enfants vendus chaque année.

Travail forcé
On estime que 8,4 millions d’enfants travaillent dans des conditions effroyables, notamment l’asservissement ou d’autres formes d’esclavage, la prostitution, la pornographie, les conflits armés ou d’autres activités illicites. Le travail forcé est un problème qui demeure largement caché : il existe peu de données officielles à ce sujet et le public ignore tout de sa nature et de son ampleur.

Domesticité
Il est probable que des millions d’enfants travaillent dans des résidences privées mais la nature occulte de cette activité fait qu’il est impossible d’obtenir des chiffres fiables. Les jeunes domestiques sont parmi les plus invisibles des enfants exploités. Un grand nombre d’entre eux ne sont pas autorisés à aller à l’école, subissent des sévices physiques, reçoivent une alimentation insuffisante ou ont une charge de travail bien trop lourde pour eux.