English / Español
www.unicef.org
 

Texte intégral du rapport

Résumé de synthèse   >1 | 2 | 3 | 4 | 5 | suivant

Inclure les enfants

Les engagements que nous avons pris en faveur des enfants exigent que nous n’épargnions aucun effort pour les atteindre tous. Mais comment accéder aux enfants qui vivent dans l’ombre? Comment être sûrs qu’ils seront inclus dans la société et bénéficieront des services essentiels? Comment les faire sortir de l’ombre pour être en mesure de les protéger de la violence sous toutes ses formes et les encourager à participer à la vie de la société? Trois conclusions s’imposent :

  • Il faut d’abord bien comprendre la question des enfants exclus et invisibles et les facteurs de leur marginalisation, puis axer les initiatives sur ces enfants, et cela doit faire partie intégrante des stratégies nacionales sur les droits de l’enfant et le développement.

  • Il faut s’en prendre directement aux racines profondes de l’exclusion et aux facteurs qui contribuent à rendre les enfants invisibles. Même si elles sont bien financées, des initiatives qui ciblent les enfants et familles désavantagés risquent d’échouer si l’on ne cherche pas à modifier les conditions générales qui favorisent la pauvreté, les conflits armés, une mauvaise gestion des affaires publiques, la propagation sans entrave du SIDA, les inégalités et les discriminations.

  • Tous les éléments de la société doivent renouveler leur engagement envers les enfants, notamment pour la création d’un environnement protecteur.

C’est aux gouvernements qu’il incombe au premier chef d’atteindre les enfants exclus et invisibles et il faut qu’ils redoublent d’efforts dans quatre domaines clés :

  • Recherche: des travaux de recherche solides et approfondis sont nécessaires pour mener des programmes efficaces mais on manque en ce moment de données fiables sur ces enfants.

  • Législation: la législation nationale doit s’adapter aux engagements internationaux en faveur des enfants. Les lois qui consolident la discrimination doivent être amendées ou abolies.

  • Financement et renforcement des capacités : la législation et la recherche sur les enfants exclus et invisibles doivent pouvoir s’appuyer sur des budgets axés sur les enfants et la création d’institutions.

  • Programmes: dans de nombreuses nations et communautés, il est urgent d’éliminer les obstacles qui empêchent les enfants exclus d’avoir accès aux services essentiels. Une meilleure organisation des services peut faciliter l’accès de ces enfants, de même que le recours à des services par satellite ou des services mobiles pour ceux qui vivent dans des régions isolées.

D’autres acteurs ont également un rôle à jouer. Les donateurs et les organisations internationales doivent créer un environnement porteur à l’aide de politiques audacieuses et bien conçues sur les questions de l’aide, du commerce et de l’allégement de la dette. La société civile doit reconnaître ses responsabilités envers les enfants et participer à la recherche de solutions. Le secteur privé doit adopter des principes de responsabilité des entreprises en vertu desquels les enfants ne seront jamais plus exploités. Les médias peuvent participer eux aussi en donnant à leurs lecteurs, auditeurs, téléspectateurs des informations exactes et en s’élevant contre les comportements, préjugés et pratiques qui nuisent aux enfants. Enfin, les enfants eux-mêmes peuvent intervenir dans leur propre protection et celle de leurs camarades.