English / Español
www.unicef.org
 

Texte intégral du rapport

Résumé de synthèse   >1 | 2 | 3 | 4 | 5 | suivant

Nos engagements en faveur des enfants

Atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), ainsi que les objectifs plus généraux de la Déclaration du Millénaire, transformerait la vie de millions d’enfants, qui seraient ainsi protégés de la maladie et d’une mort prématurée, de la pauvreté extrême et de la malnutrition, et auraient accès à de l’eau potable et à des installations sanitaires décentes ainsi qu’à une scolarité primaire complète. Bien que certaines régions et certains pays aient pris du retard en la matière, il est encore possible d’atteindre ces objectifs.

Les États Membres des Nations Unies se sont engagés à atteindre les OMD et se sont ralliés à un ensemble d’initiatives clés permettant d’accélérer les progrès réalisés à cet effet (voir ci-dessous). Il faudra, pour réaliser ces initiatives, réaffirmer son engagement en faveur du programme d’action du Millénaire et disposer de ressources supplémentaires. Il faudra également accorder une priorité beaucoup plus importante aux enfants qui sont actuellement privés de services essentiels et de protection et de possibilités de participation. Si l’on ne vient pas en aide à un nombre beaucoup plus grand de ces enfants, plusieurs des OMD – notamment l’objectif relatif à l’enseignement primaire universel – ne seront tout simplement pas atteints à temps ou dans leur intégralité.

Parmi les enfants qui sont le plus difficiles à atteindre figurent ceux qui vivent dans les pays et les localités les plus pauvres et ceux qui sont victimes de discrimination fondée sur leur sexe, leur origine ethnique ou autochtone ou leur handicap ; les enfants pris au piège des conflits armés ou touchés par le VIH/SIDA ; et les enfants qui n’ont pas d’identité officielle, qui sont victimes de mauvais traitements ou ne sont pas traités comme des enfants. Le rapport sur La Situation des enfants dans le monde 2006 est principalement consacré à ces enfants, ainsi qu’aux raisons de leur exclusion et de leur invisibilité et aux mesures que doivent prendre ceux qui sont responsables de leur bien-être pour les protéger et mettre fin à leur exclusion.

Pour réaliser le programme du Millénaire en faveur des enfants, y compris de ceux qui sont exclus et que l’on ne voit pas :

  • Il faut accomplir un effort considérable pour permettre aux enfants et aux familles qui en sont actuellement privés d’accéder aux services essentiels. Il s’agit notamment d’organiser des « interventions à impact rapide », susceptibles de donner un coup de fouet vital au développement humain et à la réduction de la pauvreté.

  • Il faut, parallèlement à ces interventions immédiates et pour en garantir l’efficacité, intensifier ou lancer des initiatives à plus long terme qui s’appuient sur une approche du développement fondée sur les droits de l’homme – la mise en oeuvre de bon nombre de ces initiatives ayant déjà commencé. Renforcer les capacités nationales, dans le cadre de stratégies menées par les pouvoirs publics nationaux et les populations locales, c’est le meilleur moyen d’assurer la viabilité de ces initiatives à plus long terme.

  • Il faut développer des initiatives plus « en profondeur », qui accordent une attention particulière aux plus vulnérables. La participation des pouvoirs publics – dans le cadre de législations, de budgets, de recherches et de programmes - ainsi que des donateurs, des organismes internationaux, de la société civile et des médias est nécessaire pour aider les enfants qui risquent le plus de ne pas bénéficier du programme du Millénaire.