Unicef Logo and the text: Children Under Threat. The State of The World's Children 2005.

Photo
©UNICEF/HQ01-0459/
Paula Bronstein

Press Release

Principaux arguments

L'enfance est une période distincte de la vie pendant laquelle les enfants ont la possibilité de grandir en bonne santé et en sécurité. L'enfance ne se définit pas seulement par cette période irremplaçable de développement individuel, mais aussi par la qualité de ces années. La communauté mondiale a adopté à cet égard des normes en 1989, lorsque tous les pays ont signé la Convention relative aux droits de l'enfant.

Pourtant, à l'heure actuelle, plus d'un milliard d'enfants sont en péril. La pauvreté, les conflits et le VIH/SIDA sont parmi les menaces les plus graves qui pèsent sur l'enfance à l'échelle mondiale. Ensemble et une par une, ces menaces compromettent la survie, le bien-être et les perspectives d'avenir des enfants – en les privant en pratique de leur enfance.

La privation d'enfance a d'énormes répercussions. Le tort causé par chacune de ces menaces se répercute bien au-delà de l'enfance, et se reproduit souvent chez la génération suivante. Aucun des Objectifs du Millénaire pour le développement ne sera atteint si l'enfance continue d'être menacée de la sorte.

Les enfants sont les plus durement touchés par la pauvreté. Le bien-être et le développement de plus de la moitié des enfants des pays en développement sont compromis car ils sont privés d'un ou de plusieurs biens et services de base qui leur permettraient de survivre, de se développer et de s'épanouir.

La pauvreté ne se limite pas aux pays en développement . Dans 11 des 15 pays industrialisés pour lesquels on dispose de données comparables, on a constaté une augmentation notable des taux de pauvreté des enfants au cours des dix dernières années.

Les conflits armés privent les enfants de leur protection la plus élémentaire. Les conflits contraignent des millions d'enfants à quitter leur foyer, leur communauté et leur famille, obligent des enfants à devenir soldats et les exposent à des violences sexuelles et autres, à la faim, à la maladie et aux traumatismes. Les enfants représentent près de la moitié des 3,6 millions de personnes tuées lors de conflits depuis 1990.

Le VIH/SIDA s'en prend de plus en plus aux enfants et à l'enfance. Dans plusieurs pays particulièrement éprouvés, les taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans ont considérablement augmenté du fait du SIDA. Des millions d'enfants ont perdu un parent ou les deux à cause du SIDA et des millions d'autres vivent avec des parents et des adultes malades ou mourants et en subissent les conséquences. Le SIDA, aujourd'hui première cause de mortalité des personnes âgées de 15 à 49 ans dans les pays en développement, met à très rude épreuve les capacités d'adaptation des familles et des communautés.


Also in this section
Interview
Picture

Story
Picture

Story
Picture

Story
Picture


La Convention relative aux droits de l'enfant [Web]

Un monde digne des enfants [PDF]

Les droits fondamentaux des enfants et des femmes : comment l'UNICEF contribue à les mettre en oeuvre [PDF]

Manuel pour l'application de la Convention relative aux droits de l'enfant - Edition totalement révisée [PDF]

Bâtir un monde digne des enfants [PDF]

Nous, les enfants [PDF]


“Abandonnés et appauvris… les enfants privés des nécessités de base sont exploités… ils sont exploités de nombreuses façons et sont pour cette raison effrayés, impuissants et vulnérables."
Une fille de 19 ans, Emirats arabes unis.

Connectez-vous à  www.unicef.org/voy/french

Coût approximatif le plus bas possible d’une thérapie antirétrovirale (version générique) pour un an : 300 dollars É.-U.

Revenu annuel par habitant au Mozambique : 210 dollars.

Pourcentage d’habitants des pays en développement qui ont besoin d’une thérapie antirétrovirale mais n’y ont pas accès : 93.
0
© UNICEF 2004