Unicef Logo and the text: Children Under Threat. The State of The World's Children 2005.

FPO
©UNICEF/HQ04-0402/
Christine Nesbitt



Il y a neuf ans, l’UNICEF a exposé un Programme antiguerre en 10 points,inauguré à l’occasion de La Situation des enfants dans le monde 1996. Horrifiée par le triste sort des enfants placés dans des situations de conflit, contraire “non pas simplement à tout souci humain normal de leur bien-être, mais aussi aux convictions affichées et aux obligations juridiques des responsables”, l’Organisation a défini une série d’objectifs articulés autour des droits des enfants.

Les enfants soldats

À l’heure actuelle, on s’accorde de plus en plus à rejeter l’utilisation des enfants comme soldats. En 2000, le Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l’enfant concernant l’implication d’enfants dans les conflits armés a porté l’âge minimal pour la participation directe à des hostilités de 15 à 18 ans, interdit le recrutement forcé de toute personne de moins de 18 ans et engagé les gouvernements à relever l’âge minimal de l’enrôlement volontaire.

L’une des initiatives les plus importantes de ces dernières années a été le recours croissant aux commissions vérité et réconciliation dans les situations d’après-conflit, comme en Sierra Leone; ces commissions permettent aux enfants d’apporter leur témoignage sur ce qui leur est arrivé et de participer au processus national de réconciliation. L’aide psychosociale aux enfants traumatisés est un autre élément important de l’intervention intégrée de l’UNICEF face aux situations d’urgence.

Cependant, l’adoption d’un instrument international interdisant le recrutement d’enfants soldats ne garantira pas en soi la fin de ce recrutement. Certaines parties aux conflits se sont concrètement engagées à empêcher le recrutement d’enfants, mais les normes internationales telles que le Protocole facultatif restent difficiles à appliquer dans la pratique.

Qui plus est, de nouvelles difficultés sont apparues : le nombre des enlèvements de garçons et de filles par les parties aux conflits a sensiblement augmenté ces dernières années et il faudra de nouveau se pencher sur ce problème si l’on veut élaborer des méthodes efficaces de prévention. En outre, il importe de créer en faveur des enfants soldats démobilisés un environnement protecteur qui s’oppose à ce qu’ils soient recrutés de nouveau

La réinsertion adéquate dans la société civile des enfants ayant participé à des conflits armés est aussi importante au niveau local que l’est la campagne organisée au niveau mondial contre l’exploitation des enfants comme combattants. Les ex-enfants soldats n’ont probablement pas pu recevoir une éducation formelle et leur retour dans leur foyer peut poser problème, surtout s’ils ont été forcés de prendre part à des actes de violence commis contre leur famille, leurs amis et leurs voisins. En outre, il importe d’annoncer leur retour aux communautés et aux familles, qui doivent y être préparées, et un soutien psychosocial et des soins de santé doivent être fournis. Il est essentiel de dispenser à ces enfants l’instruction – alphabétisation, connaissances pratiques essentielles et compétences utiles pour gagner leur vie – dont ils auront besoin après leur démobilisation. Or, ces éléments de la réinsertion, pourtant essentiels, ont reçu un soutien financier moins important que l’action de désarmement et la démobilisation, déséquilibre qui peut être source de désillusion et d’une reprise de la violence.


Also in this section
Interview
Picture

Story
Picture

Story
Picture

Story
Picture

Story
Picture L'enfance en péril : les conflits




L’action que mène l’UNICEF en faveur de la protection de l'enfance [Web]

Adult Wars, Child Soldiers (Des guerres d'adultes, des enfants soldats) [PDF, English only]

Les enfants, les conflits armés et le VIH/SIDA [PDF]

Pas d’armes à feu : nous sommes des enfants ! [PDF]


“… Le non respect des droits des enfants à l'apprentissage scolaire, la perte de la tendrasse et de l'affection familiales, causent de terribles traumatismes chez les enfants et les proches.”
Une fille de 16 ans, Malaisie

Connectez-vous à  www.unicef.org/voy/french

Le nombre d'enfants victimes de  la traite chaque année est le même que le nombre d'enfants de moins de cinq ans vivant en Australie: 1,2 million.
0
© UNICEF 2004