La situation des enfants dans le monde 2004

Éducation, droits et responsabilités

UNICEF Image
© UNICEF/HQ97-0767/McGirr
Adopter une démarche qui repose sur les droits de l'homme pour faire en sorte que toutes les filles soient instruites,cela signifie que la communauté internationale doit résoudre le problème de la discrimination sexuelle.Ci-contre, deux écolières d’El Sal

Máximo Quispe Gutiérrez, veuf de 62 ans, vit à Cochas (Pérou) avec ses huit enfants. Il tient à tout prix à ce qu'ils fassent tous des études. Rien ne l'empêchera de réaliser ce rêve, ni l’analphabétisme, ni la pauvreté, ni un travail exténuant.

Punkukunata Kichaspa (Ouvrir des portes pour l'éducation des filles), un projet communautaire mis en place par le Ministère de l'éducation, USAID et l’UNICEF, aide M. Gutiérrez à accomplir ce qui lui paraissait auparavant impossible : garantir le droit de ses enfants à l'éducation.

Ce droit ne peut se réaliser pleinement qu’à condition que tous les obstacles en matière d'accès, de fréquentation scolaire, de niveau d'instruction et de résultats scolaires soient supprimés et que toutes les disparités, y compris les inégalités entre filles et garçons, soient éliminées dans ces quatre domaines.

M. Gutiérrez, ses enfants et Punkukunata Kichaspa incarnent tous une approche de l'éducation fondée sur les droits de l'homme et contribuent tous à faire disparaître les obstacles et les inégalités en matière d'éducation.

Deux groupes distincts – les titulaires de droits et ceux à qui incombe la réalisation de ces droits – ont un rôle précis à jouer afin de garantir l'éducation pour tous. Les titulaires de droits comprennent tous ceux qui n’ont pas eu d’instruction. Parmi les autres, ceux qui doivent veiller à la réalisation de ces droits, figurent la communauté internationale, ainsi que tout un ensemble de responsables : les parents, toutes les personnes vivant sous le même toit et les communautés; les enseignants et les responsables de l’administration des écoles; les planificateurs et les administrateurs; les pouvoirs publics aux niveaux national et local; les organisations non gouvernementales et celles de la société civile. 

Ceux qui ont des obligations se heurtent souvent à certains obstacles et ont besoin qu'on les aide à s'acquitter de leurs obligations. Par exemple, les familles pauvres peuvent avoir des difficultés à envoyer régulièrement leurs enfants à l'école et à prendre en charge les frais que cela représente. Elles ont besoin de l'appui de mesures gouvernementales, comme l'abolition des frais de scolarité.

Les pouvoirs publics sont investis d'une responsabilité sans pareil : obtenir l'ensemble des ressources nécessaires, comme par exemple les allocations budgétaires nationales à l'éducation ou l'aide financière extérieure, afin de garantir le droit de tout citoyen à l’éducation.

Ceux à qui incombe la réalisation des droits de l’enfant en matière d’éducation peuvent s'inspirer de l'exemple de M. Gutiérrez. Il se dépense sans compter afin de s'acquitter de la responsabilité qu’il a envers ses enfants et l’avenir de sa famille est huit fois meilleur.


 

 

English   Español  

New enhanced search