La situation des enfants dans le monde 2003
Accueil Table des matières Articles Tableaux Cartes Presse Pourles enfants
Cartes  > Remarques générales sur les cartes
Remarques générales sur les cartes

Ces cartes ont été réalisées à partir de sondages d’opinion effectués par l’UNICEF, de consultations menées avec des enfants du monde entier, de données variées et de la déclaration « Un monde digne de nous », faite à la Session extraordinaire des Nations Unies consacrée aux enfants, tenue en mai 2002.

Les sources des données utilisées à des fins d’illustration sont indiquées sur chaque carte. Nous avons fait figurer le plus grand nombre de pays et territoires possible dans la limite de l’espace disponible. Certains pays Etats insulaires ont été marqués d’un carré pour faciliter la lecture des données.

Carte 1. Ce que pensent les enfants : les sondages d’opinion ont été effectués auprès d’échantillons représentatifs de garçons et de filles pour illustrer les vues de 103 millions d’enfants de 9 à 18 ans d’Amérique latine et des Caraïbes, de 93 millions d’enfants de 9 à 17 ans d’Europe occidentale, de l’ECO/CEI et des Etats baltes et de 300 millions d’enfants de 9 à 17 ans de la région d’Asie orientale et du Pacifique. Comme l’on a posé des questions différentes dans ces trois régions, les résultats présentés ici ne sauraient être utilisés à titre de comparaison entre pays de régions différentes. Cela s’applique aussi aux questions qui semblent les mêmes mais qui ne permettaient pas les mêmes réponses. Les opinions des enfants sur les informations dont ils disposent sur le VIH/SIDA dans ces régions reflètent l’impression qu’ont les enfants de leurs connaissances et ne sont pas un test du niveau de leurs connaissances sur le sujet. Les jeunes filles des pays d’Afrique subsaharienne sélectionnés qui estiment que leur niveau de connaissance en matière de VIH/SIDA est suffisant pour se protéger de la maladie ont à la fois identifié correctement les moyens de prévenir la transmission sexuelle du VIH et éliminé les principales idées fausses sur la transmission et la prévention. Cet indicateur est un composé de méthodes de prévention (utilisation du préservatif et un partenaire fidèle) et d’idées fausses. L’échantillon de jeunes Arabes qui ont répondu aux questions sur leurs principales préoccupations provient de deux groupes : des jeunes de 15-20 ans d’Egypte, de Jordanie, du Liban, de la Jamahiriyah arabe libyenne, de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis en 2001; et de jeunes de 13 à 17 ans de 14 pays arabes qui participaient à la Conférence des enfants arabes, organisée à Amman (Jordanie) en juillet 2001.

Carte 2. Ce que veulent les enfants – santé, éducation, environnement sain : pas d’observation particulière.

Carte 3. Ce que veulent les enfants – protection : la faim et la malnutrition sont des termes très généraux qui recouvrent chacun des éléments complexes – insécurité alimentaire, pauvreté, absence de prestation de services, soins inadéquats, eau non salubre, pour n’en citer que quelques-uns. La faim et la malnutrition étant à la fois cause et conséquence d’un manque de revenus, il s’agit d’un indicateur indirect de la pauvreté. La définition d’un « conflit armé majeur » se fonde sur celle donnée par le SIPRI Yearbook 2002, c’est à dire un conflit concernant un gouvernement et/ou un territoire sur lequel l’utilisation de la force armée par les forces militaires de deux parties, dont l’une au moins est un gouvernement ou un Etat, a entraîné au moins 1 000 décès liés aux combats en une seule année.