La situation des enfants dans le monde 2003
Accueil Table des matières Articles Tableaux Cartes Presse Pourles enfants

Faire participer les enfants consiste à les encourager à exprimer leurs points de vue sur les questions qui les concernent et à leur en donner les moyens. En pratique, cela suppose que les adultes écoutent les enfants – en prêtant attention à leurs modes de communication multiples et variés. Il s’agit de garantir leur liberté d’expression et de tenir compte de leurs opinions au moment de prendre les décisions les concernant. C’est en prenant part à un dialogue et à un échange que les enfants apprennent à influencer de façon constructive le monde qui les entoure.

La participation des enfants doit être authentique et utile. Elle doit être voulue par les enfants et les jeunes eux-mêmes et s’exercer sur des bases qu’ils définissent eux-mêmes, dans le cadre de leur propre réalité et compte tenu de leurs propres idéaux, rêves, espoirs et préoccupations. Par-dessus tout, pour être authentique et efficace, la participation des enfants nécessite un changement radical des modes de réflexion et de comportement des adultes. Ces derniers doivent inclure, et non exclure, les enfants et leurs capacités.

La volonté de participation est innée chez tous les êtres humains. La croissance et le développement des enfants et des adolescents dépendent de leur participation et plus précisément d’une participation qui soit fructueuse. Les enfants ont prouvé que lorsqu’ils prennent part au monde qui les entoure, ils font bouger les choses. Ils ont des idées, une expérience et des intuitions qui enrichissent la compréhension des adultes et apportent une contribution positive aux actions de ces derniers.

L’UNICEF est convaincu que ce n’est qu’avec la participation entière des enfants et des jeunes que nous atteindrons les buts d’un Monde digne des enfants et les Objectifs de développement pour le Millénaire et que nous édifierons un monde véritablement digne de tous les êtres humains.