Page d'accueil | English | Español

Publication in English | Publicación en español

UNICEF La situation des enfants dans le monde
2002 © UNICEF

Prendre l'initiative
 

 

III. Le Mouvement mondial en faveur des enfants: « Dire oui pour les enfants »

Six organisations – le Comité du Bangladesh pour le progrès rural, la fondation Netaid.org, PLAN International, Save the Children, UNICEF et World Vision – se sont associées pour lancer le Mouvement mondial en faveur des enfants, qui vise à promouvoir les droits des enfants en privilégiant la participation, l'action et l'obligation de rendre des comptes.

© UNICEF/00-0664/Lemoyne

L'éducation pour tous les enfants est l'un des points clés de la campagne «Dire oui» du Mouvement mondial. Une jeune fille de Rajasthan (Inde) se fait prendre les mesures pour un uniforme scolaire.

Par ses différents aspects – et notamment par le fait que les enfants y participent à part entière – le Mouvement mondial en faveur des enfants est avant tout synonyme de mobilisation.

Le programme d'action du Mouvement est énoncé en dix points : N'excluons aucun enfant. Donnons la priorité aux enfants. Occupons-nous de chaque enfant. Luttons contre le VIH/SIDA. Mettons fin à l'exploitation des enfants et au mal qui leur est fait. Écoutons les enfants. Éduquons tous les enfants. Protégeons les enfants de la guerre. Protégeons la terre pour les enfants. Luttons contre la pauvreté : investissons pour nos enfants.

En demandant aux citoyens du monde entier de « Dire oui pour les enfants », le Mouvement mondial a lancé une grande campagne de mobilisation locale. La fondation Netaid.org – alliance du secteur privé et du secteur public conclue entre le Programme des Nations Unies pour le développement et Cisco Systems – a créé un site Internet, www.gmfc.org, où il est possible de discuter de l'action à mener en faveur des enfants.

D'avril à juin 2001, des campagnes nationales « Dire oui pour les enfants » ont été lancées dans le monde entier à l'initiative de l'UNICEF. Des représentants des pouvoirs publics, des célébrités des milieux sportifs ou culturels, des chefs religieux, des écrivains, des défenseurs des droits de l'enfant et, bien sûr, des enfants ont présidé au lancement de ces campagnes. Les chefs de file de ce mouvement se sont engagés à défendre les droits des enfants, malgré les situations de crise que connaissent dans certains cas leur pays.

En Haïti, les enfants ont fait valoir leur droit d'être respectés et ont demandé qu'il soit mis fin à la violence. Malgré les troubles sociaux et politiques, le Président Jean-Bertrand Aristide a promis d'assister à la Session extraordinaire consacrée aux enfants et de garantir l'éducation pour tous d'ici 2004.

Dans l'ex-République yougoslave de Macédoine, la société Makednski Posti a fourni des cartes postales pré-affranchies, distribuées dans les journaux, les écoles et les centres communautaires, pour que les personnes n'ayant pas accès à Internet puissent participer à la campagne. Le chanteur de hip-hop Vrcak fera campagne en faveur de « Dire oui pour les enfants » jusqu'en septembre.

En organisant dans plus d'une centaine de pays de telles campagnes, le Mouvement mondial en faveur des enfants acquiert une importance et une force morale que les dirigeants politiques ne pourront ignorer qu'à leurs risques et périls.

###

Pour plus d'informations sur les thèmes susmentionnés, cliquez sur les liens qui suivent (certains de ces liens ne sont disponibles qu'en anglais):
Le Comité du Bangladesh pour le développement rural (BRAC)
Netaid.org
PLAN International
Save the Children
World Vision
Le Mouvement mondial en faveur des enfants
Le Programme des Nations Unies pour le développement
Cisco Systems

Page précédente: la Session extraordinaire des Nations Unies consacrée aux enfants

Page suivante: l'extraordinaire portée des initiatives individuelles

 

 
 

« En bref »

 
*
Prendre l'initiative : 1990 - 2000
 
*
La session extraordinaire des Nations Unies consacrée aux enfants
 
**
Le Mouvement mondial en faveur des enfants : « Dire oui pour les enfants »
 
*
L'extraordinaire portée des initiatives individuelles
 
*
Des actions mobilisatrices
 
*
Les obstacles aux initiatives
 
*
Ce qui est bon pour les enfants est bon pour le monde entier
 
*
La mobilisation passe par l'écoute
 
*
Le silence des enfants a de graves conséquences
 
*
Chaque pays a un rôle à jouer