Page d’accueil / English version / Versión en español / Copyright
 
   
   
UNICEF/88-039/Nepal/Wright

Photo : son bébé endormi dans les bras, cette femme étudie dans une classe d’alphabétisation des adultes organisée avec le soutien de l’UNICEF dans le quartier de taudis d’El Tobgaye à Alexandrie (Egypte).

Encadré 8

Survie de l’enfant et capacité d’agir des femmes par Amartya Sen

De nombreuses études prouvent que l’éducation et l’alphabétisation des femmes tendent à réduire les taux de mortalité infantile. Cette influence s’exerce par différents biais, et s’explique peut-être avant tout par l’importance que les mères attachent en général au bien-être de leur enfant et par la possibilité qu’elles ont, lorsque leur capacité d’agir est respectée et renforcée, d’influencer dans ce sens les décisions de la famille. Il apparaît également que le renforcement de leurs capacités d’intervention contribue pour beaucoup à réduire l’inégalité des sexes (qui affecte les petites filles en particulier) face aux chances de survie, un phénomène souvent constaté.

Les rôles politiques, sociaux et économiques des femmes

En fait, dans de nombreux pays, le renforcement de la capacité d’agir des femmes est aujourd’hui l’un des aspects fondamentaux du développement. Parmi les facteurs dont il faut tenir compte figurent l’éducation des femmes, leurs possibilités d’accès à la propriété, leurs perspectives d’emploi et les caractéristiques du marché de l’emploi. Mais en plus de ces variables « classiques », il faut tenir compte de la nature des arrangements conclus en matière d’emploi ainsi que des attitudes de la famille et de l’ensemble de la société vis-à-vis des activités économiques des femmes et des conditions économiques et sociales qui favorisent ou au contraire freinent l’évolution positive de ces attitudes. Comme le montrent brillamment les recherches de Naila Kabeer sur le travail et la participation économique des femmes bangladaises à Dhaka et à Londres, la reconduction ou la rupture des arrangements en matière d’emploi est en grande partie déterminée par les relations économiques et sociales qui caractérisent l’environnement local*. La capacité d’agir des femmes évolue et c’est là un des principaux facteurs influençant le changement économique et social, et ses causes, ainsi que ses conséquences, sont étroitement liées à de nombreux aspects cruciaux du processus de développement.
Reproduction autorisée de Sen, Amartya, Development as Freedom, Alfred A. Knopf, Inc., New York, 1999, p. 195 et 202.

*Kabeer, Naila, ‘The Power to Choose: Bangladeshi Women and Labour Market Decisions in London and Dhaka’, polycopié, Institute of Development Studies, University of Sussex, 1998.

 

  Page précédente | Page suivante