La Situation Des Enfants Dans Le Monde 2000

Page d'accueil | Activités de l'UNICEF | Dossiers | Information et publications | Cartes de vœux, cadeaux et dons | Coin des médias | La voix des jeunes | A propos de l'UNICEF

Appel urgent pour un nouveau leadership

À l'aube du XXIe siècle, l'écrasante majorité des habitants de la terre qui vivent dans la pauvreté sont des enfants et des femmes. Ils forment également la plus grande part des civils tués et blessés lors des conflits armés et sont le groupe le plus exposé à l'infection par le VIH/SIDA. L'on ne compte plus les violations de leurs droits, définis à la fois par la Convention relative aux droits de l'enfant et la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes.

On pourrait cependant mettre fin à ce cortège de misère, de conflits, d'infection par le VIH/SIDA et de discrimination sexuelle. Ces problèmes ne sont ni inévitables ni immuables et la communauté internationale n'acceptera pas indéfiniment que les femmes et les enfants en soient victimes. Des instances gouvernementales et des représentants de la société civile, des institutions du système des Nations Unies et des organisations non gouvernementales, des associations philanthropiques et des groupes de citoyens responsables - tout comme les enfants et les adolescents eux-mêmes - sont en train de créer des alliances pour redresser le cours des choses.    
Copyright© UNICEF/95-0375/Barbour
Deux fillettes déjeunent à l’école primaire Angela Landa de La Havane.

Des représentants de ces divers groupes se retrouveront lors d'une réunion exceptionnelle à New York en automne 2001 dans le cadre de la session spéciale de l'Assemblée générale. Ensemble, ils formeront une grande coalition mondiale qui s'engagera à tout mettre en œuvre pour atteindre définitivement les objectifs fixés lors du Sommet mondial pour les enfants de 1990. Ils entreront dans le XXIe siècle munis d'un programme d'action clair et dynamique, définissant ce qui doit être fait avant la fin de la première décennie du nouveau millénaire - pour l'ensemble des femmes et des enfants.

Ces nombreuses organisations et les millions de personnes qu'elles représentent - nullement intimidées par l'ampleur des défis à relever - constitueront un mouvement international en faveur des enfants unique en son genre. Beaucoup d'entre elles œuvrent depuis de longues années pour améliorer les conditions de vie des enfants, des adolescents et des femmes : certaines ont été à l'origine, en 1989, de la Convention relative aux droits de l'enfant, d'autres ont défini des objectifs et des plans d'action l'année suivante lors du Sommet mondial pour les enfants, d'autres encore ont lutté pendant toute la décennie qui a suivi pour tenir les promesses faites au nom des enfants. D'autres enfin se sont ralliées plus récemment à la cause des droits de l'enfant parce qu'elles sont plus sensibles à certains des problèmes qui les touchent, tels que les enfants soldats, le travail des enfants ou la traite d'enfants en vue de la prostitution.   
Le leadership dont nous aurons besoin au cours de ce nouveau millénaire dépasse les secteurs traditionnels et les structures gouvernementales pour englober tous ceux qui s’intéressent au progrès humain.

Toutes partagent la même conviction que le progrès humain et le développement en général dépendent de l'ascension des femmes et des enfants et du respect de leurs droits. Elles sont encouragées par les succès déjà obtenus : les progrès en matière de survie de l'enfant dans les années 80 et 90, l'adoption des principes de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, l'esprit et la lettre de la Convention relative aux droits de l'enfant, ainsi que les résultats qui concourent à mettre à portée de la main les objectifs fixés lors du Sommet mondial pour les enfants.

Au cours de ce siècle, l'humanité a été le témoin de progrès étonnants et d'améliorations considérables en faveur des enfants. Beaucoup sont intervenus au cours des 10 dernières années, d'autres en un peu plus d'une génération. Ainsi de nombreuses vies d'enfants ont été sauvées et bien des souffrances évitées. Des millions d'enfants ont pu grandir en meilleure santé et bénéficier d'une alimentation plus équilibrée et d'une éducation de base de qualité. Leurs droits, énoncés dans la Convention, ont été reconnus par les Etats qui ont adopté et appliqué des lois pour mieux les protéger.

La poliomyélite, qui sévissait partout dans le monde, est sur le point d'être éradiquée, et les décès provoqués par deux maladies meurtrières de l'enfance, la rougeole et le tétanos néonatal, ont baissé au cours des 10 dernières années de 85 % et plus de 25 % respectivement. Près de 12 millions d'enfants sont désormais protégés contre les risques de l'arriération mentale due à la carence en iode. De même, la cécité provoquée par la carence en vitamine A régresse de manière significative. Enfin, il y a aujourd'hui plus d'enfants scolarisés qu'à toute autre époque.

Malgré tous ces progrès remarquables, pour des centaines de millions d'enfants un certain nombre d'objectifs sont toujours hors de portée. Leur vie et leur avenir sont menacés dans un monde frappé par la pauvreté absolue, par des inégalités encore plus profondes entre les riches et les pauvres, par la prolifération de conflits armés et de violences, par la propagation mortelle du VIH/SIDA et la persistance de la discrimination à l'égard des femmes et des fillettes. Certes, ces problèmes ne sont pas nouveaux mais ils sont plus répandus et plus profondément enracinés qu'il y a seulement 10 ans. De surcroît, en raison de leur interdépendance, les conséquences sont encore plus lourdes pour les enfants et les femmes. Dans certains pays et dans certaines régions, ils risquent même d'anéantir les progrès accomplis.    
Copyright© 1999 UNICEF/90-0003/Tolmie
En Colombie, au début de la décennie, on a pu atteindre 3,5 millions d’enfants de moins de 5 ans grâce à un réseau de dispensaires et à la diffusion de messages sur la santé. Ici, une femme pèse un petit garçon à domicile dans une balance suspendue.

La pauvreté, la violence et les conflits armés, la discrimination et les maladies ne doivent pas inéluctablement se perpétuer de génération en génération. Il est possible, grâce aux ressources dont nous disposons aujourd'hui, de briser ces legs meurtriers en une seule génération.

Le monde doit aujourd'hui concentrer ses efforts dans les domaines possédant le plus vaste potentiel de changement : essentiellement les premières années de la vie de l'enfant, une éducation de base de qualité pour chaque enfant et un soutien approprié aux adolescents pour qu'ils se préparent pleinement à la vie d'adultes.

La situation des enfants dans le monde 2000 cherche à ranimer la flamme qui brillait avec tant d'éclat en faveur des enfants il y a 10 ans. C'est un appel lancé aux dirigeants des pays industrialisés et des pays en développement pour qu'ils renouvellent leur engagement envers les enfants. C'est aussi un appel en faveur d'une vision et de responsabilités nouvelles au sein des familles et des communautés, c'est-à-dire précisément là où le respect des droits des enfants et des femmes prend naissance et où la protection de leurs droits est le mieux assurée.

Enfin, c'est un appel à tous les peuples pour qu'ils participent à l'avènement d'un nouveau monde en une seule génération : une vision commune de femmes et d'enfants - en fait de l'humanité tout entière - libérés de la pauvreté et de la discrimination, de la violence et de la maladie.

 
Page précédente |  Sommaire |  Page suivante

	
Page d'accueil | Activités de l'UNICEF | Dossiers | Information et publications | Cartes de vœux, cadeaux et dons | Coin des médias | La voix des jeunes | A propos de l'UNICEF