Disabilities

Les gagnants du concours vidéo jeunesse parlent de l'égalité des droits pour les enfants handicapés

© UNICEF VIDEO
Kangkang Wu, 9 ans, est la star de la vidéo d'une minute intitulée « Droit égal au rêve », réalisée par Yun Chan, 20 ans, qui a remporté le concours vidéo jeunesse de l'UNICEF

 

Par Karen Cirillo

Comme tous les enfants, les enfants handicapés ont de nombreuses capacités, mais sont souvent exclus de la société à cause de la discrimination et du manque de soutien. Ils sont parmi les enfants les plus invisibles et vulnérables au monde.

Le 30 mai 2013, l'UNICEF lancera son rapport phare La Situation des enfants dans le monde 2013: les enfants handicapés. Le rapport vise à attirer l'attention globale sur les besoins urgents d'une population largement marginalisée.

Les gagnants du concours vidéo pour les jeunes «  C’est une question de capacités ! » ont été annoncés. Il s’agit de Yun Han, 20 ans, qui vient de Chine. Une mention honorable a été décernée à Evelyne Hessou Senan, 23 ans, du Bénin.

NEW YORK, États-Unis d'Amérique, le 24 mai 2013 – En vingt ans, Yun Han a toujours eu réticence à exprimer ses rêves. «  En grandissant, j'avais beaucoup de grands rêves, mais je n'ai jamais eu le courage d’en parler quand on me demandait ... parce que je ne peux pas m'empêcher d’imaginer que les gens se moquent de moi ».

Image de l'UNICEF
© 2012/Yun Han
Yun Han, 20 ans, de Chine, est la gagnante du concours vidéo jeunesse de l'UNICEF

Puis elle a rencontré Kangkang Wu, 9 ans, qui l’inspira avec son optimisme. Il aime le football et a commencé à jouer quand il était encore trop petit pour tenir le ballon.

Il y a deux ans, il a perdu sa jambe dans un accident, mais pas sa passion pour le jeu. « J'ai été interpellée par sa fascination pour le football, et il était plus heureux que les autres enfants », dit Yun Han.

Lorsque l'occasion s'est présentée de réaliser un film pour le concours vidéo jeunesse de l'UNICEF sur le thème «  C’est une question de capacités! », Yun Han a eu l'idée de raconter l’histoire de Kangkang Wu à d'autres. Elle voulait partager son enthousiasme « surtout avec ceux qui vivent encore dans l'ombre d'un handicap, pour les encourager à se relever et poursuivre leurs rêves avec courage ».

Une minute pour responsabiliser

Les jeunes cinéastes âgés de 25 ans et moins ont été invités par l'UNICEF à réaliser un film d'une minute pour exprimer leur regard sur les enfants handicapés, en mettant l'accent sur des perspectives constructives qui peuvent responsabiliser et ouvrir les yeux par leur diversité.  Le concours a été lancé en association avec le rapport phare de l’UNICEF « La situation des enfants dans le monde », qui est cette année est axé sur les enfants handicapés.

L'UNICEF a reçu plus de 130 soumissions provenant de jeunes cinéastes indépendants, d’écoles et d’organisations de jeunesse, montrant différentes facettes du handicap.

© UNICEF VIDEO
Une mention honorable a été attribuée à « Doudejli», film réalisé par Evelyne Hessou Senan, ans, du Bénin.

 

Le film de Yun Han, « Droit égal au rêve », a capturé l'enthousiasme du jeune Kangkang Wu et était un grand favori parmi les juges, qui l’ont déclaré gagnant du concours. Le juge Vivian Wenli Lin a déclaré : « Le film permet de manière créative au spectateur de comprendre  l'importance du sport dans la vie du personnage et comment, en dépit de ne pas pouvoir utiliser ses deux jambes, il se dépasse ».

« Être handicapé ne signifie pas être incapable »

Les films ont été jugés par un panel d'experts de l'UNICEF (l’éditeur de La Situation des enfants dans le monde Abid Aslam et Anna Burlyaeva de la Section invalidité), des vidéastes (Ineke Bakker, coordonnatrice des OneMinutesJr. et Vivian Wenli, animateur des OneMinutesJr.), des diffuseurs (Ajmal Abidy Obaid d’ Aria TV (Afghanistan) et l’animateur pour la jeunesse Safwan Abosahmin), Des militants de La voix des jeunes (Alejandra Gaviria et Rodrigue Koffi) et des militants de l'invalidité de la jeunesse (Michaela 'Chaeli’ Mycroft, Sen Krishneer et Lucy Meyer.) La sélection a été réduite à quatorze finalistes, avant de sélectionner  « Droit égal au rêve » comme vainqueur. Yun Han, en tant que gagnante, recevra une caméra vidéo.

Une mention honorable a été décernée à « Doudejli», film réalisé par Evelyne Hessou Senan, 23 ans, du Bénin. Son film raconte l'histoire d'un garçon handicapé qui veut aller à l'école, mais dont le père refuse. En fin de compte, le garçon surmonte les obstacles et fréquente l'école locale. « Beaucoup de choses m'ont inspirées », se souvient Evelyne, « mais le plus important était un garçon [handicapé] que j'ai rencontré dans un village du Bénin. Il avait 10 ans, mais il n'avait jamais été à l'école, même s'il était très intelligent. Il m'a dit qu'il voulait devenir médecin, mais malheureusement ses parents lui disaient qu'il n’était pas capable d'aller à l'école comme les autres enfants ».

Yun Han et Evelyn sont ravies d'être les gagnantes du concours, en particulier parce que leurs vidéos seront affichées sur les plates-formes UNICEF à travers le monde et que « les gens pourront mieux comprendre qu'être handicapé ne signifie pas être incapable», comme Evelyne a voulu partager.

« Droit égal au rêve » sera affiché dans le cadre du lancement officiel du rapport en Chine le 30 mai. Malgré ses craintes passées à propos de ses rêves, Yun Han se sent plus confiante après avoir réalisé son film: "Aujourd'hui, je veux dire à tous que tout le monde a le droit d'avoir des rêves et qu’il ne jamais se soucier de la façon dont les autres vous regardent ».


 

 

Photographie : les enfants handicapés

Recherche