La Situation des enfants dans le monde

Archive des documents PDF indexés

Les rapports sur La Situation des enfants dans le monde

Le rapport sur La Situation des enfants dans le monde, publié en 1980 pour la première fois, présente l’analyse la plus complète, à l’échelle mondiale, des tendances qui affectent les enfants. Chaque année, le rapport examine en profondeur une question capitale pour les enfants et présente de manière claire les dernières statistiques économiques et sociales des pays et territoires du monde entier, en s’intéressant en particulier au bien-être des enfants. Dans le cadre du mandat plus large de l’UNICEF, le rapport sur La Situation des enfants dans le monde est devenu non seulement un outil de référence d’importance capitale pour tout ce qui concerne les enfants du monde entier, mais également un instrument de plaidoyer pour tous ceux qui luttent pour la réalisation des droits de l’enfant.

La liste ci-dessous contient la version texte complète et indexée – au format PDF – de tous les numéros de La Situation des enfants dans le monde publiés par l’UNICEF entre 1980 et 2007.

Recherchez dans tous les rapports au format PDF


La Situation des enfants dans le monde 2007 : femmes et enfants – Le double dividende de l’égalité des sexes  examine la discrimination et la marginalisation auxquelles se heurtent les femmes tout au long de leur vie et définit les mesures à prendre pour éliminer la discrimination et favoriser l'autonomisation des femmes et des filles. Il analyse d'abord la situation actuelle des femmes et explique ensuite en quoi l'égalité des sexes favorisera la réalisation de tous les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et comment les investissements réalisés en faveur des droits des femmes seront à terme doublement rentables, en faisant progresser les droits des femmes aussi bien que ceux des enfants.

La Situation des enfants dans le monde 2006 : exclus et invisibles se penche sur le sort des enfants les plus vulnérables du monde, ceux dont les droits à une enfance protégée et en bonne santé sont extrêmement difficiles à défendre. Le rapport décrit en détail comment ces enfants -- pauvres et particulièrement exposés à l'exploitation et à la maltraitance -- grandissent sans bénéficier des programmes de développement et sont souvent invisibles dans leur société, absents qu'ils sont des débats publics, de la législation, des statistiques et des journaux.

La Situation des enfants dans le monde 2005: l’enfance en péril est centré sur l'enfance, considérée comme la période de la vie où l’enfant grandit et se développe pour atteindre son plein potentiel. La Convention des droits de l'enfant, qui a été adoptée en 1989, donne une nouvelle définition de l'enfance fondée sur les droits de l'homme. Néanmoins, pour des millions d'enfants, la promesse d'une enfance, qui constitue le fondement de la Convention, apparaît déjà compromise, dans la mesure où la pauvreté, les conflits  armés et le VIH/SIDA mettent en danger leur survie et leur développement. Le rapport examine en détail ces trois menaces majeures, et propose un vaste programme d'action contre elles. Dans sa conclusion, il en appelle à toutes les parties prenantes - gouvernements, donateurs, organisations internationales, et aussi les communautés, les familles, les entreprises et les individus - afin qu'ils affirment à nouveau leurs responsabilités morales et juridiques vis-à-vis des enfants et s'engagent à nouveau sur ces responsabilités.

La Situation des enfants dans le monde 2004 : filles, éducation et développement se consacre à l'éducation des filles et aux liens avec tous les autres objectifs de développement ainsi qu'avec la promesse de l'Education pour tous. Le rapport présente l’éducation des filles comme une des questions primordiales qu’affronte la communauté internationale et explique pourquoi il importe d’investir en faveur de l’éducation des filles de manière à garantir les droits à la fois des filles et des garçons, à maximiser les avantages pour les familles et les nations et à faire progresser le développement à l'échelle mondiale.  Le rapport est un appel à l’action au nom des millions d’enfants, filles en majorité, dont on bafoue le droit à l’éducation.

La Situation des enfants dans le monde 2003 : la participation des enfants examine la participation des enfants – le droit qu’a chaque enfant de voir ses opinions prises en compte lorsque les décisions en train d’être prises l’affecteront. Cette participation est un « droit » des enfants, une responsabilité des gouvernements, des organisations et des familles et un moyen de promouvoir la tolérance, le respect des droits de l'homme et l'appréciation de la diversité et de la paix. Le rapport donne des exemples de toutes les régions du monde qui montrent combien les choses sont différentes lorsque le point de vue des enfants est pris en compte. Avec des photos et des dessins réalisés par les enfants.

La Situation des enfants dans le monde 2002 : prendre l’initiative évoque les initiatives qu’il faut prendre pour transformer les engagements décidés au Sommet mondial pour les enfants (1990) en mesures qui améliorent la vie des enfants et des familles. Il évoque également les initiatives à prendre maintenant et à l’avenir pour réaliser le droit de chaque enfant à vivre dans la paix, la dignité et en bonne santé. Il présente des modèles d'initiatives prises par des individus, des agences, des organisations et des alliances pour améliorer la vie des enfants et de leur famille. Le rapport accorde une large place à la campagne « Dire oui pour les enfants » et à la Session extraordinaire des Nations Unies consacrée aux enfants.

La Situation des enfants dans le monde 2001 : la petite enfance s’intéresse à la façon dont les événements affectent un enfant pendant les premiers mois et les premières années de sa vie, de la naissance à l'âge de 3 ans, et ont une influence déterminante sur le reste de son enfance et de son adolescence. S'appuyant sur des rapports émanant du monde entier, le rapport décrit la vie quotidienne des parents et des personnes qui s'occupent des enfants et qui, confrontés à la guerre, à la pauvreté et à l'épidémie de VIH/SIDA, se battent pour défendre les droits des jeunes enfants et répondre à leurs besoins. Il démontre qu’il faut investir dans les premières années de l’enfance, lorsque le cerveau est particulièrement malléable et que les droits sont les plus fragiles et affirme que, à long terme, les investissements en faveur du développement de la petite enfance sont rentables – pas seulement pour les enfants, leurs parents, les personnes qui s’occupent d’eux, mais pour le progrès des nations dans leur ensemble.

La Situation des enfants dans le monde 2000 : une vue du XXIe siècle a pour but de raviver la flamme qui brillait si vivement il y a dix ans lorsque les dirigeants du monde ont adopté la Convention relative aux droits de l'enfant en 1989 puis ont confirmé leur engagement en faveur des enfants et des adolescents au Sommet mondial pour les enfants l’année suivante.  L'ouvrage récapitule les progrès accomplis lors de la dernière décennie du siècle et examine quatre obstacles de taille à la réalisation des droits de l’enfant et à l’atteinte des objectifs fixés lors du Sommet mondial pour les enfants :  le VIH/SIDA, les conflits armés et la violence, la pauvreté, et la discrimination sexuelle. Il demande ensuite aux pays industrialisés et aux pays en développement de réaffirmer leurs promesses en faveur des enfants. Il demande que les familles et communautés fassent preuve d’initiative et de vision, car c’est là, dans ces familles et communautés, que naissent et sont respectés les droits des enfants et des femmes, là où leur protection commence. Et il demande à tout le monde de concrétiser un nouveau rêve en une seule génération : les femmes et les enfants, en fait l’humanité entière, affranchis de la pauvreté et de la discrimination, de la violence et des maladies.

La Situation des enfants dans le monde 1999 : l’éducation montre comment, en s’appuyant sur la Convention relative aux droits de l'enfant,  gouvernements, décideurs, éducateurs, responsables de diverses collectivités, parents et enfants eux-mêmes œuvrent en faveur d'une révolution de l'éducation. Leur objectif est l'« Éducation pour tous ». Ce rapport étudie les obstacles qui se dressent sur cette route et les efforts et les progrès accomplis par la communauté internationale pour les surmonter. Il présente l’éducation comme un droit humain fondamental et un moteur du changement et comme l’instrument principal contre la pauvreté, pour l’autonomie des femmes, pour la protection des enfants contre l’exploitation au travail, contre le travail des enfants dans des conditions dangereuses, contre l’exploitation sexuelle, pour la promotion des droits de l'homme et le contrôle de la croissance démographique et comme un chemin vers la paix et la sécurité internationales.  Le rapport soutient que l'éducation demeure l'un des meilleurs investissements qu'un pays puisse faire pour parvenir à la prospérité.

La Situation des enfants dans le monde 1998 : la nutrition examine en détail l’ampleur de la malnutrition et les mesures qui sont prises pour la combattre. Le rapport affirme que la malnutrition est essentiellement une urgence silencieuse et cachée qui a de terribles conséquences sur les enfants et leurs familles. Causée par de nombreux facteurs, dont le manque de nourriture, des soins inadéquats, des infections courantes et faciles à prévenir et l’eau insalubre, elle contribue à plus de la moitié des quelque 12 millions de décès annuels d’enfants de moins de 5 ans. La malnutrition sape les facultés intellectuelles et le potentiel de sociétés entières. La pauvreté, l’une des causes de la malnutrition, en est aussi une conséquence, un legs tragique de parents sous-alimentés à leurs enfants. S’appuyant à la fois sur l’expérience acquise et les dernières découvertes scientifiques, le rapport rappelle qu’il incombe au monde de protéger le droit des enfants à une nutrition adéquate et affirme que l’action est possible et impérative à la fois.

La Situation des enfants dans le monde 1997 : le travail des enfants s'intéresse au problème controversé, à la fois complexe et difficile, du travail des enfants. Il soutient que toute tentative réfléchie et exhaustive pour trouver des solutions doit se fonder sur l'intérêt supérieur de l'enfant et sur la Convention relative aux droits de l'enfant. Le rapport préconise de mettre fin immédiatement au travail dangereux et à l'exploitation des enfants et plaide en faveur d'une aide d'urgence à l'éducation afin que les enfants puissent acquérir les connaissances et les compétences qui leur permettront d'améliorer leur vie.

La Situation des enfants dans le monde 1996 :  numéro du 50e anniversaire marque une date importante pour l’UNICEF. Il permet de réfléchir à ce que l’UNICEF a accompli, à ses priorités actuelles et, dans la mesure du possible, à la direction suivie. Le rapport commence par proposer un programme contre la guerre, étape indispensable pour empêcher les enfants d’être victimes de conflits armés et atténuer leurs souffrances. Adoptant une perspective historique, il examine ce qui a changé depuis la fondation de l’UNICEF en 1946. Il étudie les efforts accomplis par l’UNICEF au cours de son premier demi-siècle d’existence pour aider les enfants affectés non seulement par la guerre mais aussi les urgences silencieuses que sont la pauvreté et les maladies que l’on peut prévenir.

La Situation des enfants dans le monde 1995 s’articule autour des progrès accomplis suite aux promesses spécifiques faites par les dirigeants de la communauté internationale lors du Sommet mondial pour les enfants (1990). Avec en arrière-plan le génocide du Rwanda, le rapport examine les principales menaces à la sécurité humaine – y compris l’exclusion économique et l’instabilité politique – qui privent des millions d’enfants du droit de se développer complètement sur les plans physique et mental. Il met en valeur les principales stratégies de progrès qui ont fait leurs preuves et appelle le Sommet mondial pour le développement social à transformer les vastes défis du consensus sur le développement mondial en propositions faisables.

La Situation des enfants dans le monde 1994 résume les progrès accomplis contre les principales menaces à la santé et à la nutrition des enfants des communautés les plus pauvres du monde et présente ce que l’on pourrait faire pour progresser encore plus à court terme, tout en tenant compte de trois grands obstacles au développement humain : la pauvreté, la croissance démographique et la détérioration de l’environnement. Le rapport demande que l’on se concentre à nouveau sur les besoins les plus fondamentaux de tous les enfants, impératif moral, mais aussi mesure essentielle au règlement des trois problèmes mentionnés ci-dessus.

La Situation des enfants dans le monde 1993 fait valoir que les moyens de vaincre la malnutrition infantile, de prévenir de nombreuses maladies d’enfants et de conquérir l’analphabétisme chez les enfants du monde entier existent et sont disponibles. Le rapport préconise le lancement d’un mouvement mondial visant à protéger les enfants des pires aspects de la pauvreté et estime que ce mouvement permettrait de renforcer la protection de l’environnement, la croissance économique durable, l’égalité des sexes et la stabilité politique. Le rapport appelle tous les secteurs de la société mondiale, notamment les gouvernements, les médias, les professionnels de la santé et de l’éducation et les organisations non gouvernementales à se mobiliser derrière ces objectifs.

La Situation des enfants dans le monde 1992 is offered, from the particular perspective of UNICEF’s experience in working with some of humanity’s most acute problems , as a contribution to the debate on the new world order which is struggling to be born. The report submits 10 specific propositions which, taken together, add up to a proposal that ending the extreme poverty of one quarter of the world’s people should be a top priority on the agenda of the new world order. The report urges world leaders to honour their commitments to children undertaken at the 1990 World Summit for Children. It also stresses the importance of mobilizing all possible social resources behind the commitments that have been made and calls on all concerned organizations and individuals to become involved in keeping the promise.

La Situation des enfants dans le monde 1991 focuses on the 1990 World Summit of Children and its outcomes. The Declaration and Plan of Action adopted by the Summit is published with the report, as is the full text of the Convention on the Rights of the Child. The report’s panels describe all 22 of the specific goals for the year 2000 and show why they are attainable and affordable. The report therefore serves as a basic record of the commitment made by the international community, in respect to its children, for the decades ahead.

La Situation des enfants dans le monde 1990 summarizes the great set-backs and great achievements of the 1980s and sets out the central challenges for the decade ahead. It states that, as the world struggles to free itself from the burdens of debt servicing and military spending, there are signs of a new concern for children. The prospect of a World Summit for Children, the new Convention on the Rights of the Child, and practical advances such as the near achievement of universal child immunization could mark the beginning of a new priority for children. The principle of according children ‘first call’ on society’s concerns and capacities underlies all of the issues discussed in the report, as UNICEF believes it should underlie the many decisions and actions which will shape the decade ahead.

La Situation des enfants dans le monde 1989 looks at some of the major child health achievements of the 1980s – achievements which are now saving the lives of at least two and a half million children each year. But this rate of progress, says the report, is now threatened by rising debts and the reversal of economic development in large areas of the developing world. It argues that the heavy burden of the debt crisis is being passed on to the children of the world’s poor. Calling for action on debt reduction, trade and aid to restore the momentum to development, the report argues that the derailment of the development effort also offers an opportunity to re-examine its direction. Looking to the decade ahead, the report calls for a real development pact between industrialized and developing nations to attempt to meet the needs of the poorest third of mankind.

La Situation des enfants dans le monde 1988 constitutes a direct appeal for the involvement of all possible resources in the cause of child survival and development. It argues that what is needed is a Grand Alliance – of governments and peoples, education systems and religious leaders, mass media and voluntary agencies, business and labour, professional associations and conventional health services – to create a universal demand for, and practical knowledge of, those methods which could bring about a revolution in child survival and development.

La Situation des enfants dans le monde 1987 argues that the world has the means to attack childhood malnutrition and disease on a massive scale and at an affordable cost. And as a dramatic demonstration of this new potential, the lives of over 4 million children have already been saved – in the last five years alone – by nations which have mobilized to put these low-cost solutions to effect. Inset panels document this experience nation by nation, and describe the new methods being used to bring about a drastic improvement in child survival and development. The report includes a chapter that commemorates the fortieth anniversary of UNICEF, documenting the main changes in the state of the world’s children since UNICEF’s establishment in 1946

La Situation des enfants dans le monde 1986 looks at the recent surge forward in immunization and describes how the strategy of social mobilization is being used to put this and other low-cost child protection techniques at the disposal of millions of parents. The second part of the report brings together a distillation of facts and examples, recent research findings and current expert opinion, on the major low-cost opportunities now available for protecting child’s lives and development – including sections on growth monitoring, oral rehydration therapy, breastfeeding and weaning, immunization, respiratory infections and female education.

La Situation des enfants dans le monde 1985 reports on the progress of the GOBI strategies as they begin to go into action in different parts of the world. It brings together summaries – in accessible ‘notes and quotes’ form – of the latest research and writings on the low-cost interventions which make a child survival revolution possible. The report argues that if the low-cost techniques are to fulfil their potential to save millions of children’s lives, the focus of health care must be shifted from institutions to families. Changing perceptions of what is normal, what is possible, and what the individual can do to improve family life is both the means and the end of the revolution in child survival and development.

La Situation des enfants dans le monde 1984 continues to draw attention to the fact that four relatively simple and low-cost methods (GOBI) could enable parents themselves to could enable parents to halve the rate of child mortality and child disability in the developing world. The report describes the worldwide response to the challenge of the ‘child survival and development revolution’ and brings together examples from around the world of the low-cost techniques which make this revolution for children possible. The report includes articles by distinguished experts in child health, who draw on their own work to describe the revolutionary potential of the new techniques and to spell out the practical difficulties.

La Situation des enfants dans le monde 1982-1983 launches the ‘child survival and development revolution’. The message of the report: recent advances in both biological sciences and social organisation – including child growth monitoring to recognize undernutrition, oral re-hydration therapy to treat diarrhoea, breastfeeding and immunization against six vaccine-preventable diseases (GOBI) – have made it possible to save the lives of millions of children who die every year from preventable causes and to prevent an equally large number from becoming mentally or physically disabled.

La Situation des enfants dans le monde 1981-1982 advocates the rapid acceleration of the development progress for the world’s poorest billion people in order to significantly improve the lives of their children by the end of the twentieth century. It argues that working with families and communities to provide for the health and education of their children is not only a matter of justice. It is also a productive investment in the world’s economic and social future.

La Situation des enfants dans le monde 1980-1981 was launched by UNICEF Executive Director James Grant as an advocacy publication. The first The State of the World’s Children report focuses on the impact of poverty on children’s lives. It argues that perhaps for the first time the world has the resources and knowledge to mount a decisive push against hunger, disease and illiteracy. It calls for long-term political commitment to eradicating the worst aspects of poverty before the end of the twentieth century.


 

 

Recherche