< Page précédente UNICEF | Mouvement en faveur des enfants | Anglais | Español

Sebastião Salgado, représentant spécial de l'UNICEF

Copyright UNICEF/HQ01-0123/Giacomo PirozziLe photographe brésilien Sebastião Salgado est l'un des photojournalistes les plus respectés de sa profession. Nommé représentant spécial de l'UNICEF le 3 avril 2001, il raconte depuis des années la vie des dépossédés, une chronique qui s'est déjà traduite par dix livres et de nombreuses expositions et qui lui a valu de nombreuses récompenses en Europe et dans les Amériques.

« J'espère que la personne qui sort d'une de mes expositions n'est plus la même que celle qui y est entrée, explique M. Salgado. Je pense que l'aide des gens ordinaires peut être très importante. Non pas en donnant des biens matériels mais en participant, en prenant part à la discussion, en se sentant réellement concerné par ce qui se passe dans le monde. »

Après des études d'économie, M. Salgado, 57 ans, fit ses débuts de photographe en 1973. Son premier livre, Autres Amériques, sur les démunis d'Amérique latine, a été publié en 1986. Puis vint Sahel : l'Homme en Détresse, publié la même année. Cet ouvrage, qui couvre la sécheresse en Afrique du Nord, est le fruit d'une collaboration de 15 mois avec Médecins sans Frontières.

De 1986 à 1992, il documente le travail manuel dans le monde, un projet qui abouti à un livre et une exposition intitulés La main de l'homme. Ce projet monumental confirme sa réputation de photodocumentaliste de premier plan. De 1993 à 1999, il s'intéresse au phénomène mondial des déplacements massifs de population, et publie en 2000 deux ouvrages qui récoltent de nombreux éloges internationaux, Exodes et Enfants de l'Exode.

Dans l'introduction d'Exodes, il écrit : « Plus que jamais, je sens que la race humaine est une. Au-delà des différences de couleur, de langue, de culture et de possibilités, les sentiments et les réactions de chacun sont identiques. Les gens fuient les guerres pour échapper à la mort ; ils émigrent pour améliorer leur sort ; ils se forgent de nouvelles existences dans des pays étrangers : ils s'adaptent aux pires situations… ».

M. Salgado, qui ne travaille qu'en noir et blanc, respecte ses sujets et tient à souligner que ce qui leur arrive a une signification plus large. Cela explique la force d'une œuvre photographique qui témoigne de la dignité fondamentale de l'être humain tout en s'élevant avec force contre la violation de cette dignité que constituent la guerre, la pauvreté et autres injustices.

Au cours des ans, M. Salgado a généreusement offert sa collaboration à plusieurs organisations humanitaires, dont l'UNICEF, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Médecins sans frontières et Amnesty International. Avec son épouse, Lélia Wanick Salgado, il se consacre à un projet de reforestation et de revitalisation communautaire dans l'Etat brésilien de Minas Gerais.

En septembre 2000, avec le soutien des Nations Unies et de l'UNICEF, M. Salgado a exposé au siège de l'ONU 90 portraits d'enfants déplacés extraits de son livre Les Enfants de l'Exode. Ces photos extraordinaires rendent un solennel hommage aux 30 millions de personnes, en majorité des femmes et des enfants, qui, dans le monde entier, vivent sans domicile fixe. Mais sa collaboration avec l'UNICEF ne s'arrête pas là. M. Salgado a fait don au Mouvement mondial en faveur des enfants des droits d'auteur qu'il touche pour plusieurs de ses photos. Celles-ci illustreront aussi un livre de Graça Machel, du Mozambique, qui sera une remise à jour du rapport sur l'impact des conflits armés sur les enfants qu'elle avait rédigé en 1996 en tant que Représentante spéciale des Nations Unies sur la question. En ce moment M. Salgado illustre la campagne mondiale pour éradiquer la polio, un projet conjoint de l'UNICEF et de l'OMS.

M. Salgado vit à Paris avec sa famille. Sa femme, Lélia Wanick Salgado, est à la tête de leur compagnie, Amazonas Images, et réalise la conception graphique de ses principaux livres et de ses expositions.UNICEFMouvement mondial en faveur des enfants