Citoyens à part entière, pleins droits

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ02-0097/Markisz
Les délégués du Forum des enfants tiennent une conférence de presse pour les jeunes journalistes et autres reporters au Manhattan Centre à New York (USA)

Les adolescents ont le droit de participer aux décisions qui affectent leur vie, de s’impliquer dans les affaires de leur famille et de leur communauté, et d’exprimer librement leurs opinions. Ils ont aussi le droit de bénéficier de services et de politiques qui promeuvent leur survie et leur développement personnel, y compris en matière de soins de santé, d’éducation et de formation pratique et professionnelle. Et les adolescents ont le droit d’être protégés contre la violence, la discrimination et l’exploitation.

Les droits des adolescents sont énumérés dans un grand nombre de plate-forme, de déclarations, de traités et de conventions internationaux, entre autres :

Ces instruments et d’autres stipulent les droits et les protections spécifiques des adolescentes et demandent aux gouvernements d’éliminer la discrimination sexiste et les inégalités.

Les adolescents en tant que participants actifs

Et surtout, il y a les adolescents eux-mêmes. Leur participation active à des projets en leur faveur, de l’évaluation et de la planification à la mise en oeuvre et à la surveillance, a enrichi et amélioré le processus, tout en contribuant à leur développement personnel, social et économique.

La participation n’est pas un cadeau que les adultes font aux jeunes, c’est un droit fondamental défini par la CRC et d’autres instruments internationaux. La participation est aussi le cadre d’orientation sur lequel s’appuie la CRC.

Une participation véritable est essentielle au développement des jeunes, notamment pour les adolescentes qui, traditionnellement, n’interviennent pas dans la prise des décisions qui les concernent. Elle permet aux adolescents d’acquérir des aptitudes très utiles en matière de communication et de négociation, ainsi que des connaissances pratiques. Les jeunes assument des responsabilités civiques. Et ils développent des capacités et des aspirations pour l’avenir.

Mais les adolescents ne sont pas les seuls à bénéficier de cette participation. La contribution des jeunes à la planification et à la mise en oeuvre d’un projet offre une perspective unique et des aperçus très précieux, ce qui améliore l’efficacité, la pertinence et la durabilité des activités envisagées.

Enfin, la participation des adolescents peut contribuer à briser les cycles de l’exclusion, de l’exploitation, de la pauvreté et de la violence dont eux-mêmes et d’autres jeunes de leurs pays sont prisonniers.


 

 

Español Français