Rwanda

Au Rwanda, l’UNICEF et ses partenaires aident les enfants réfugiés à être des enfants

Par Raquel Wexler et Cyriaque Ngoboka

L’UNICEF et ses partenaires veillent à ce que les enfants qui ont fui les violences en République démocratique du Congo et se sont réfugiés dans un centre de transit au Rwanda disposent d’espaces sûrs pour pouvoir être des enfants.

RUBAVU, Rwanda, 20 mars 2013 – Yvette Gateyeneza, 14 ans, passe la plupart de ses journées à aider sa mère et sa sœur aînée à préparer à manger, à aller chercher de l’eau et à laver les quelques vêtements qu’elles ont réussi à emporter avec elles avant de s’établir au camp de transit de Nkamira. 

© UNICEF VIDEO
Au centre de transit de Nkamira, au Rwanda, des enfants réfugiés congolais ont la possibilité de redevenir des enfants. Réalisé par l’UNICEF.

 

« Nous n’allons pas à l’école, » dit Yvette. « Nous nous réveillons chaque matin, allons faire notre toilette et partons ensuite prier. Après cela, j’aide ma mère pour le déjeuner. Nous n’avons pas grand-chose d’autre à faire. »

Espaces sûrs pour les enfants

Depuis que les combats ont éclaté en République démocratique du Congo, des milliers de Congolais ont traversé la frontière rwandaise pour chercher refuge au camp de transit de Nkamira, un ancien relais.

Géré par le Ministère rwandais en charge de la gestion des catastrophes et des réfugiés et par l’UNHCR, le camp de transit est parsemé de tentes et de constructions de fortune qui abritent plus de 5 000 personnes en ce moment, 90% d’entre elles étant des enfants et des femmes.  

Comme les constructions habitées par les familles sont endommagées et la scolarisation interrompue, il est urgent d’assurer la prise en charge et la protection des enfants ainsi que de rétablir un sentiment de normalité.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Rwanda/2013/Hirtle
Au centre de transit, un enfant est en train de chanter avec des animateurs de Vision Jeunesse Nouvelle, le partenaire de l’UNICEF. Les espaces amis des enfants, tel celui-ci, offrent aux enfants des activités leur permettant d’étudier, de jouer et de se divertir.

L’UNICEF s’est associé avec Vision Jeunesse Nouvelle et Save the Children pour offrir des activités de loisirs organisées pour les enfants et les jeunes du centre de transit. Des activités amies des enfants permettent aux enfants d’étudier, de jouer et de se divertir. De tels « espaces amis des enfants » sont conçus pour servir d’espaces sûrs et protégés pour les enfants pendant les situations de crise.

« Ici, sur la population de Nkarima, 60% sont des enfants, » dit la Représentante de l’UNICEF au Rwanda, Noala Skinner. « Nous avons un afflux d’enfants. Une de nos principales priorités est d’installer des espaces amis des enfants pour ceux-ci. Des espaces sûrs où ils peuvent être des enfants, où ils peuvent jouer. Où ils peuvent jouer au football, où ils peuvent danser, où ils peuvent chanter, où ils peuvent pratiquer toutes sortes d’activités et s’amuser. » 

« Avant notre arrivée au camp, les jeunes étaient désœuvrés, » dit Ladislas Ntesirayo, un animateur de Vision Jeunesse Nouvelle. « Il fallait les encourager. Avec les jeunes, nous avons à présent différentes activités. Nous jouons au football, au volley-ball, nous avons des exercices d’acrobatie, du théâtre, du chant, de la danse moderne, de la danse traditionnelle et ainsi de suite. Nous essayons aussi d’apporter une aide psychosociale à ceux qui, au Congo, ont dû faire face à des difficultés. »

« J’ai été très contente de voir les animateurs venir au centre de transit, » dit Yvette. « Avant qu’ils viennent, nous n’avions rien à faire. »

Messages pour les jeunes et les plus âgés

Image de l'UNICEF
© UNICEF Rwanda/2013/Hirtle
Des enfants en train de participer à des activités organisées par les animateurs de Vision Jeunesse Nouvelle. Certaines de ces activités ont recours au théâtre, au sport et au chant pour diffuser des messages sur la violence sexiste, la prévention du VIH et une bonne hygiène.

L’UNICEF soutient des activités de loisirs et des activités psychosociales adaptées aux enfants au centre de transit de Nkamira depuis 2012. Grâce au théâtre, au sport et aux chansons, des messages sur la violence sexiste et la prévention du VIH ont été diffusés auprès de 70% des réfugiés en peu de temps. Un concert organisé par Vison Jeunesse Nouvelle a permis de diffuser des messages sur une bonne hygiène, la protection de l’enfant et la prévention du VIH.

Grâce au partenariat avec Save the Children, l’UNICEF appuie au centre de transit des activités de développement pour la petite enfance destinées aux enfants âgés de 0 à 6 ans, un centre pour la protection de l’enfance pour renforcer les dispositifs d’orientation pour les enfants à risques ainsi qu’une prise en charge provisoire pour les enfants non accompagnés et séparés de leur famille.

L’UNICEF et ses partenaires sont à pied d’œuvre pour veiller à ce que tous les enfants de Nkarima disposent de lieux sûrs et protégés pour jouer et s’amuser.

« Je suis contente que tous les enfants aient la possibilité de jouer, » dit Yvette.


 

 

Photographie UNICEF: une guerre sans fin

Écoles « amies des enfants »

Apprendre plus sur Ecoles amies des enfants et une éducation de qualité (site web en anglais)

Recherche