UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS

Protection de l'enfant contre la violence et les mauvais traitements

Les enfants privés de soins parentaux

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-2628/Roger LeMoyne
Une fillette est debout dans la cour du Centre d'action pour le développement, un centre de transit pour enfants privé de soins parentaux à Ganthier, une ville près de Port-au-Prince, La capitale d'Haïti. Les enfants parviennent au centre de transit pour un grand nombre de raisons. Certains sont orphelins, d'autres sont d'anciens 'restaveks' - des enfants donnés par des parents appauvris à des parents proches ou à des familles inconnues dans l'espoir qu'ils auront une meilleure vie.

Les orphelins et les enfants vulnérables sont privés de leur premier rempart, leurs parents. Les causes, temporaires ou permanentes, sont notamment les suivantes :

  • Ils ont perdu leur famille immédiate ou tuteurs (orphelins).
  • Ils ont perdu le contact avec leur famille immédiate. C'est le cas des enfants des rues, des enfants déplacés non accompagnés ou des enfants réfugiés.
  • Ils sont séparés de leurs parents. C'est le cas lorsque ces derniers sont incarcérés ou lorsque les enfants ont été enlevés.
  • Leur famille immédiate s'est déchargée sur autrui de sa responsabilité à leur égard. C'est le cas, par exemple, des enfants handicapés ou des enfants de familles pauvres qui sont placés dans un établissement spécialisé.
  • On leur prodigue des soins hospitaliers de longue durée, par exemple pour raison de santé, telle que la sérologie positive au VIH.
  • Ils sont placés, à la suite d'une décision administrative ou judiciaire, dans un centre éducatif, un centre de détention provisoire, un établissement de rééducation ou un établissement pénitentiaire. C'est le cas, par exemple, des auteurs présumés ou reconnus coupables d'une infraction ou des enfants demandeurs d'asile.

Les raisons peuvent en être très variées, mais la séparation d'avec les parents et la famille est le plus souvent préjudiciable au bien-être et au développement général de l'enfant. Qui plus est, le placement dans un établissement spécialisé n'est pas souvent la meilleure solution pour les enfants livrés à eux-mêmes.

Les enfants ne bénéficiant plus des conseils et de la protection de leur famille immédiate sont souvent plus vulnérables et ils courent un plus grand risque de devenir les victimes de la violence, de l'exploitation, de la traite, de la discrimination ou d'autres formes de mauvais traitements.  Dans les situations de conflit, la séparation involontaire d'avec la famille et la communauté et le fait de ne plus pouvoir compter sur leur protection, l'enfant étant parfois amené à quitter le pays, augmentent très sensiblement pour lui le risque d'exposition à la violence, aux sévices physiques, à l'exploitation, voire à la mort. Les enfants qui survivent sont aux prises avec la malnutrition, la maladie, les traumatismes physiques et psychologiques, et des problèmes de développement cognitif et affectif. Les filles non accompagnées risquent tout particulièrement d'être victimes de violences sexuelles.  Les garçons non accompagnés, quant à eux, courent un grand risque de participation forcée ou « volontaire » à la violence et aux conflits armés.

  • En Europe centrale et orientale seulement, près de 1,5 million d'enfants sont à la charge de l'État.
  • En Russie, le nombre annuel d' « enfants livrés à eux-mêmes » a plus que doublé au cours des 10 dernières années, en dépit de la chute du taux de natalité.
  • Les conflits ont rendu orphelins ou séparé de leur famille 1 million d'enfants dans les années 90. 
  • On estime qu'entre 2 et 5 pour cent des réfugiés sont des enfants non accompagnés. 
  • En 2010, on prévoit que 106 millions d'enfants de moins de 15 ans auront perdu l'un de leurs parents ou les deux. Parmi eux, on s'attend à ce que le nombre des enfants rendus orphelins par le VIH/SIDA dépasse 25 millions. Dans 12 pays d'Afrique, on prévoit que les orphelins représenteront au moins 15 pour cent des enfants de moins de 15 ans en 2010.

 

 

Des outils pour un meilleur réseau de soins

Better Care Toolkit
[PDF en anglais]

"Lignes directrices de l'ONU relatives à la protection de remplacement pour les enfants"

Position de l'UNICEF sur l'Adoption internationale

Recherche