UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS

Protection de l'enfant contre la violence et les mauvais traitements

Exploitation sexuelle des enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-2589/Shehzad Noorani
Neema (pseudonyme), 17 ans, jette un coup d'oeil à l'extérieur de la pièce où elle travaille à Kandapara, un bordel de la ville de Tangail. En octobre 2009 au Bangladesh, les enfants et les femmes continuaient d'être très exposés au trafic, à l'exploitation sexuelle et aux abus physiques - une situation renforcée par la pauvreté, une inégalité entre les sexes bien établie et des inégalités croissantes entre les populations rurales et urbaines.

Le troisième Congrès contre l'exploitation sexuelle des enfants - qui a eu lieu au Rio Centro, à Rio de Janeiro (Brésil), du 25 au 28 novembre 2008 - a réuni près de 3000 jeunes des cinq continents, dont 300 adolescents.

Le Congrès est organisé par le Gouvernement brésilien (avec la coordination du Secrétariat spécial pour les droits de l'homme, en partenariat avec les ministères du tourisme, du développement social et de la lutte contre la faim et des affaires étrangères), épaulé par le Réseau contre la prostitution enfantine, la pornographie enfantine, et le trafic d'enfants à des fins sexuelles (ECPAT), l'UNICEF et le Groupe des ONG pour la Convention relative aux droits de l'enfant.

Au cours des trois jours du Congrès, divers ateliers et débats ont été organisés autour de cinq grands thèmes :

  • Les formes d'exploitation sexuelle à des fins sexuelles et les nouveaux scénarios
  • Le cadre et la responsabilité juridiques
  • L'intégration de politiques intersectorielles
  • Les initiatives de responsabilité sociale
  • Les stratégies favorables à une coopération internationale.

Le gouvernement brésilien, l'UNICEF et d'autres partenaires mobilisés pour ce Congrès considèrent qu'il doit rechercher des solutions pratiques et originales, encourager un véritable dialogue et l'échange de pratiques optimales, fixer des objectifs concrets et favoriser une nouvelle coopération entre les gouvernements, la société civile et le secteur privé.

Le Congrès offre l'occasion d'élargir les alliances, de relever de nouveaux défis et de promouvoir une coopération internationale pour mieux intervenir contre l'exploitation sexuelle des enfants et la prévenir.


 

 
Recherche