Haïti

En Haïti, un programme destiné à garantir des revenus assure la cohésion familiale

Séisme en Haïti : rapport un an après

Par Tania McBride

LÉOGÂNE, Haïti, 6 janvier 2011 – Loin de la capitale congestionnée d'Haïti se trouve Léogâne, une ville de province qui se trouvait près de l'épicentre du tremblement de terre de janvier 2010 qui a fait périr plus de 220 000 personnes. Des scènes de ruine et de désolation demeurent les traits essentiels de cette localité de bord de mer autrefois pleine d'activités.

VIDÉO (en anglais) : Haïti, un programme destiné à garantir des revenus assure la cohésion familiale.  Regarder dans RealPlayer

 

Joseph Charles*, père de trois filles dont deux jumelles âgées de 12 ans, est un riziculteur de Léogâne qui gagnait modestement sa vie jusqu'à ce que le tremblement de terre laisse sa famille sans toit et sans revenu. Sa femme, Marie Charles, vendait des légumes et des fruits avant le séisme mais, elle aussi, a vu ses moyens de subsistance anéantis. 

Joseph Charles et son épouse se trouvaient dans des conditions extrêmement difficiles mais, quand ils ont eu la possibilité d'envoyer les filles dans un foyer des environs, ils ont accepté. Ils avaient été soulagés de savoir que leurs enfants recevraient de la nourriture, de l'eau et auraient un toit. 

« J'étais gênée et j'avais honte », dit Marie Charles. « Cela a été la situation la plus difficile devant laquelle je me sois trouvée ».

Séparation douloureuse

Dans un contexte de pauvreté qui existait en Haïti même avant le tremblement de terre, de nombreuses familles comme les Charles n'avaient pas d'autre choix que de placer leurs enfants dans des foyers d'accueil. Là, au moins, ils recevaient l'essentiel pour survivre.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2010/McBride
A Léogâne, le programme de réunification des familles de Terre des Hommes, appuyé par l'UNICEF, a eu pour résultat la réunification de ces trois filles avec leurs parents.

Tandis que Joseph et Marie Charles pouvaient rendre visite à leurs filles toutes les deux semaines, cela leur fendait le coeur, à la fin de chaque visite, de les laisser. « Nous avions l'impression que nous avions échoué dans notre mission de parents », dit Joseph Charles.

« La situation économique des enfants et de leurs familles avant le tremblement de terre était, au mieux, précaire », explique Jean Lieby, Responsable de la protection de l'enfance à l'UNICEF Haïti. « Quelque 40 pour cent de l'ensemble des enfants immatriculés par le groupe de travail inter-institutions [le Groupe de travail sur les enfants séparés de leurs familles dont l'UNICEF est partenaire] étaient en fait séparés de leurs parents avant le tremblement de terre, ce qui souligne les injustices très profondément enracinées dans la société haïtienne ». 

Solutions originales 

Soucieuse de lutter contre ces injustices, l'ONG internationale Terre des Hommes, un partenaire de l'UNICEF, s'est engagée dans une opération ayant pour but de trouver des solutions à long terme et durables pour les familles qui avaient l'impression de n'avoir pas d'autre choix que celui d'abandonner leurs enfants. 

Simplement réunir avec leurs familles des enfants qui avaient été placés dans des foyers n'était pas suffisant. Des solutions originales ont été développées pour améliorer la situation économique de ces familles et, plus important encore, rendre durable cette amélioration afin d'assurer leur cohésion.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2010/McBride
Latima et Karline, deux soeurs jumelles âgées de12 ans, fréquentent à présent l'école locale et apprécient d'être chez elles avec leurs parents dans leur nouvelle maison.

Vingt-quatre familles qui avaient abandonné leurs enfants pour des raisons économiques ont été repérées et visées par le programme pilote. Les parents, dont Joseph Charles, ont rencontré les aides sociaux de Terre des Hommes qui ont procédé à une évaluation de la viabilité d'un redémarrage de leurs commerces et ont recherché des possibilités correspondant à leurs aptitudes. Chaque famille aidée a ouvert un compte en banque pour payer les frais de scolarité, acheter de la nourriture et préparer un budget pour leurs besoins à venir, dont un lieu permanent d'habitation.  

Retour au foyer pour les enfants

A présent, Joseph Charles s'occupe de ses rizières et a pu employer d'autres ouvriers agricoles, ce qui leur permet, à leur tour, de subvenir aux besoins de leurs familles. Des visites de suivi et de surveillance par des agents de la protection de l'enfance veillent à ce que les familles réunies avec leurs enfants soient capables de les faire vivre à long terme.

Après deux mois passés au foyer, les filles des Charles sont revenues chez elles. Leur regard empli d'excitation, alors qu'elles se précipitaient pour saluer leur mère sur le seuil de leur petite maison, résumait tout : une famille réunifiée à nouveau...

* Il ne s'agit pas de son vrai nom : tous les noms des personnes mentionnées dans ce reportage ont été modifiés afin de protéger leur vie privée.


 

 

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche