Haïti

Un centre d'appel répond aux besoins des enfants séparés de leurs familles dans la partie d'Haïti touchée par le séisme

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2010/Monier
Des opérateurs prennent des appels concernant des enfants non accompagnés dans un centre d'appel appuyé par l'UNICEF, à Port-au-Prince, la capitale haïtienne.

Par Cifora Monier

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 15 juin 2010 – « Allô, le Centre d'appel pour les enfants séparés, que puis-je faire pour vous ? » demande une opératrice. « Où exactement avez-vous dit que l'enfant se trouvait actuellement ? Est-il au dispensaire? Est-ce que l'enfant est venu par ses propres moyens ou bien a-t-il été amené par quelqu'un ? Merci de votre appel. Nous enverrons deux enquêteurs qui arriveront au centre d'ici une demi-heure. »

Le Centre d'appel pour les enfants séparés a été mis en place immédiatement après le tremblement de terre du 12 janvier en Haïti afin de faire face au cas des enfants séparés de leurs familles. L'urgence de la situation avait rendu impératif d'identifier, immatriculer et enregistrer les enfants non accompagnés et ceux séparés de leurs familles aussi rapidement que possible. 

L'UNICEF mène cette opération conjointement avec ses partenaires Save the Children, le Comité international de la Croix-Rouge et le Comité international de secours. Le Programme de protection de l'enfance d'UNICEF Haïti dispose également de plus de 10 partenaires locaux qui se consacrent à la recherche des familles.

Collaboration entre institutions

Le numéro du centre d'appel, qui est un numéro d'appel gratuit pour tout le pays, est prévu pour être utilisé par des prestataires les plus impliqués – tels les infirmières, les médecins, les animateurs des espaces amis des enfants et les ONG partenaires de l'UNICEF – qui pourraient disposer de renseignements de première main sur des enfants séparés de leurs familles. Ces personnes de première importance sont formées pour identifier les besoins des enfants séparés et y répondre.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2010/Monier
Le Centre d'appel pour les enfants séparés de leurs familles de Port-au-Prince, en Haïti, est le résultat d'un partenariat mené conjointement par l'UNICEF, Save the Children, le Comité international de la Croix-Rouge et le Comité international de secours.

Le personnel du centre d'appel, installé dans le bureau de l'UNICEF en Haïti, comprend aussi deux responsables de bases de données, un coordinateur, un agent de l'Institut du bien-être social et de recherches et au moins quatre téléphonistes.

« Cette collaboration entre institutions a permis de mobiliser les communautés locales et les travailleurs sociaux du gouvernement afin d'accroître leurs capacités de protection des enfants et de réponse à leurs besoins d'une façon coordonnée et précise, » dit Christina Torsein, Chargée de la protection de l'enfance à l'UNICEF.

Approche étape par étape

Quand un appel est initialement reçu, la première tâche du personnel est d'identifier l'endroit exact où se trouve l'enfant. Port-au-Prince, la capitale haïtienne, a été divisée en secteurs afin de faciliter le travail et faire intervenir les partenaires aussi rapidement que possible.

Une fois que cette information d'ordre géographique a été obtenue, le personnel du centre d'appel contacte l'ONG responsable du quartier en question. Des enquêteurs, opérant toujours par deux, sont envoyés sur place. 

À ce stade, les enquêteurs rencontrent et immatriculent l'enfant. Ils cherchent aussi à voir si l'enfant se trouve dans un endroit sûr et sans danger. Une fois que ceci a été établi, la recherche de la famille est une priorité immédiate. Le processus peut se terminer par une réunification immédiate ou, selon les circonstances, peut prendre plusieurs semaines.

Questions déterminantes

La réunification des familles dépend de plusieurs facteurs déterminants :

  • L'enfant est-il/elle assez âgé pour pouvoir s'exprimer lui-même/elle-même ?
  • L'enfant connaît-il l'adresse de son domicile. Dans le cas contraire, l'enfant se souvient-il de numéros de téléphones ?
  • L'enfant connaît-il les noms de ses parents, de frères et sœurs ou de proches ?
  • L'enfant se souvient-il d'un édifice particulier se trouvant à proximité de son domicile ?

Les dessins aident aussi les enfants à faire travailler leur mémoire et à se souvenir de choses qu'ils ont peut-être oubliées.

L'obligeance des familles d'accueil

A ce jour, environ 1700 enfants ont été immatriculés depuis le tremblement de terre. Beaucoup d'entre eux sont accueillis par des voisins qui ont été assez obligeants pour les garder jusqu'à ce que leur proche famille ou des parents soient retrouvés.

La plupart de ces enfants sont bien traités malgré les faibles moyens de ceux qui les ont accueillis. La plupart des familles d'accueil ont à peine assez de ressources pour leur propre survie personnelle mais partagent équitablement tout ce qu'elles ont.

« Quel que soit le poids des difficultés, chaque enfant est un individu qui a besoin d'un suivi personnalisé et bien que nous souhaitions le réunir le plus rapidement possible à sa famille, cela prend plus de temps qu’on ne le voudrait, » dit Christina Torsein, ajoutant que dans certains cas, il n'y a pas de trace ou de nouvelles concernant les membres de la famille de certains enfants.  

« Ils peuvent avoir péri pendant le tremblement de terre ou ont été obligés de se reloger ailleurs, » dit-elle, « ce qui retarde par conséquent les efforts de réunification. »


 

 

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche