Discrimination

Image de l'UNICEF
© UNICEF/ HQ01-0330/ Pirozzi
Chaque élément découpé représente une signature en faveur de la réconciliation et des droits des aborigènes d'Australie. « La Conférence mondiale contre le racisme ». Durban (Afrique du Sud).

La Convention relative aux droits de l'enfant stipule que tous les enfants sont admis à bénéficier des mêmes droits, indépendamment de toute considération de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou autre de l'enfant ou de ses parents ou représentants légaux, de leur origine nationale, ethnique ou sociale, de leur situation de fortune, de leur incapacité, de leur naissance ou de toute autre situation. 

Pourtant, la discrimination est une réalité quotidienne pour des millions d'enfants dans le monde. Des enfants victimes d'une discrimination peuvent  se voir refuser l'accès aux soins et services essentiels. On peut les empêcher d'aller à l'école ou les mettre dans l'impossibilité d'obtenir le traitement médical dont ils ont absolument besoin.  La   discrimination peut aussi déboucher sur la violence ou l'exploitation. Beaucoup des enfants qu'on exploite en leur faisant accomplir les pires formes de travail des enfants, par exemple, appartiennent aux groupes minoritaires ou exclus.

Il existe bien des formes de discrimination.  Les plus courantes sont les suivantes :

Sexe : l'infanticide, l'avortement, la malnutrition et l'abandon moral pour des raisons liées au sexe seraient responsables du fait qu'entre 60 et 100 millions de femmes dans le monde « manquent à l'appel ».  Quatre-vingt-dix pour cent des enfants employés de maison sont des filles âgées de 12 à 17 ans. 

Incapacité : le monde compte entre 120 et 150 millions d'enfants et de jeunes handicapés. On pense que moins de 2 % de ces enfants vont à l'école. Il est urgent d'approfondir la recherche sur les grossesses et les infections sexuellement transmissibles parmi les adolescentes handicapées, mais ce que l'on sait déjà ne laisse pas d'être préoccupant. Aux États-Unis, par exemple, le taux d'infection par le VIH et de SIDA chez les sourds est le double de celui de l'ensemble de la population. Les enfants handicapés représenteraient 20 % des enfants vivant dans des établissements spécialisés en Europe centrale et orientale, dans la Communauté d'États indépendants et dans les États baltes.

Appartenance ethnique et race : en 1997, en Bulgarie, 16 % du groupe de la population appartenant à la minorité des Roms n'avaient pas été jusqu'au bout de leur éducation de base, contre 3 % pour l'ensemble de la population.  En Roumanie, la proportion était, respectivement, de 42 % et de 12 %. 
 
Caste :  il y aurait 250 millions de personnes victimes d'une discrimination parce qu'elles sont nées dans une caste (classe sociale) marginalisée.  En Inde, la majorité des 15 millions d'enfants travaillant sous contrainte appartiennent aux castes inférieures.

VIH/SIDA : dans certains établissements spécialisés de Mumbai (Inde), les enfants indigents subissent un test de dépistage du VIH le jour de leur admission.  En cas de séropositivité, ils sont soit séparés des autres, soit transférés dans les locaux d'un programme d'hébergement distinct alors que le premier établissement dispose d'un personnel suffisant et que son centre de garde d'enfants peut les accueillir.

Statut à la naissance : au Japon, les enfants naturels n'héritent légalement que de la moitié de ce que reçoivent les enfants légitimes.


 

 

Espa˝ol Franšais