Protection de l'enfant contre la violence, l'exploitation et les abus

Réduction de la violence armée

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2004-0152/Michael Kamber
Deux garçons observent un jeune plus âgé, membre d’un gang local, qui brandit un pistolet tout en écoutant la radio dans une rue de Cité soleil un bidonville de Port-au-Prince adossé à la mer en Haïti.

La violence armée ne se limite pas à la guerre; elle se manifeste de plus en plus en l’absence de conflit, y compris dans des pays à revenu intermédiaire, et elle a des effets dramatiques pour les enfants, leurs familles et leurs communautés. Les enfants sont touchés par la violence armée de différentes manières. Premièrement, et le plus directement, ils risquent d’être tués ou blessés. Cependant, ses effets sont beaucoup plus étendus. Par exemple, le décès ou les blessures d’une personne qui s’occupe de l’enfant bouleversera sa vie et peut le forcer à prendre des responsabilités qui vont entraver son éducation. La violence armée provoque le déplacement forcé des familles et a de graves conséquences pour les moyens d’existence et les revenus d’un ménage; elle bloque l’accès aux services de base, à l’éducation et aux soins de santé. En outre, les enfants n’ont pas seulement besoin d’être protégés contre la violence elle-même, mais également contre l’obligation de se livrer eux-mêmes à des actes de violence.

Au moins 740 000 personnes meurent directement ou indirectement à cause de la violence armée chaque année. Une proportion relativement faible de ces décès – approximativement un tiers – peut être attribuée à des conflits armés dans les zones de guerre. Selon la Déclaration de Genève (2010), la très grande majorité des morts violentes se produisent dans des pays non touchés par un conflit armé et caractérisés par des niveaux de revenu faibles ou moyens.  Dans certains pays, le nombre des adolescents assassinés chaque année dépasse maintenant le taux de mortalité infantile.

En tant que principale organisation des Nations Unies en charge de la défense des droits de l'enfant, l'UNICEF intervient pour la protection des enfants, de leurs familles et  de leurs communautés grâce à un large éventail d'interventions aux niveaux mondial, national et communautaireafin de mettre en place un environnement protecteur pour les enfants. L'UNICEF favorise les stratégies qui prennent en compte les causes sous-jacentes, les comportements et les attitudes, qui menacent la paix et la concrétisation des droits de l'enfant.

La mise au point de programmes sur la réduction de la violence armée en est à une étape relativement précoce par comparaison avec de nombreux autres secteurs. L'UNICEF développe des partenariats solides avec plusiers autres agences des Nations Unies et avec des partenaires nationaux  afin de mettre au point une démarche cohérente au regard de cette question complexe, à commencer par un Programme de prévention de la violence armée. Ce partenariat associe l'UNICEF, le PNUD, l'ONUDC (Office des Nations Unies contre la drogue et le crime), l'OMS, l'UNODA (Bureau des affaires de désarmement des Nations Unies) et l'ONU-Habitat afin de développer un appui inter-agences et pluridimensionnel visant à aider les gouvernments à réduire la violence armée parmi leurs citoyens.  À mesure que le secteur prend de l’importance, les enseignements tirés se multiplient également : améliorer les données et du suivi est l'une des clés d’une programmation ciblée ; soutenir la justice pour les enfants et les programmes de peines de substitution pour protéger les enfants contre leur enrôlement forcé dans des activités criminelles est une priorité essentielle ; promouvoir des des normes sociales positives, tout en dissuadant les communautés de pratiquer des normes qui dans les fait peuvent blesser leurs enfants, revêt une importance cruciale ; les programmes de formation parentale et de parrainageont démontré à cet égard qu’ils apportaient des changements positifs.  S'assurer que les écoles sont sécurisées contre toutes les formes de violence est également essentiel.

Visitez la page des ressources pour plus d'information. 


 

 

Publications

Étude sur les armes de petit calibre, 2010
(Site web : Small Arms Survey)

Organisation de coopération et de développement économique (OCDE),
Linking security system reform and armed violence reduction programming note, 2011

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et le Groupe de la Banque mondiale,
Crime, Violence, and Development: Trends, Costs, and Policy Options in the Caribbean,
Mars 2007

Recherche