Protection de l'enfant contre la violence, l'exploitation et les abus

Mariage d'enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-2244/Anita Khemka
Snehlata explique les conséquences négatives des mariages d’enfants à des adolescentes du village d’Agolai, district de Jodhpur, État du Rajasthan. Mme Lata est une « precheta », une éducatrice communautaire et une militante des droits des femmes

Un mariage d’enfants, défini comme un mariage officiel ou une union non officialisée avant l'âge de 18 ans, est une réalité qui touche à la fois les garçons et les filles, même si les filles sont disproportionnellement les plus affectées par cette situation.

Près d'un tiers de femmes âgées de 20 à 24 ans dans les pays en développement ont été mariées alors qu'elle étaient enfant. Les mariages d'enfants sont les plus courants en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne, mais il y a de grosses disparités en termes de fréquence selon les pays d'une même région. Tandis que les données en provenance de 47 pays montrent qu'en général l'âge médian au premier mariage augmente graduellement, cette amélioration est limitée principalement aux filles des familles possédant les revenus les plus élevés ; dans l’ensemble, le rythme d’évolution reste lent. Alors que 48 pour cent des femmes entre 45 et 49 ans ont été mariés avant l'âge de 18 ans, leur proportion n'a seulement chuté qu'à 35 pour cent chez les femmes entre 20 et 24 ans. (UNICEF, Progrès pour les enfants, 2010)

Les faits constatés montrent que les filles qui se marient précocement abandonnent fréquemment leurs études et tombent enceintes. la mortalité maternelle liée à la grossesse et à l'accouchement est une cause importante de la mortalité chez les filles âgées de 15 à 19 ans à travers le monde, et est responsable de 70 000 décès chaque année (UNICEF, La situation des enfants dans le monde, 2009). Si une mère est âgée de moins de 18 ans, le risque que son nourrisson meure dans sa première année de vie est de 60 pour cent supérieur à celui d'un nourrisson né d'une mère ayant plus de 19 ans. (UNICEF, La situation des enfants dans le monde, 2009). Même si l'enfant survit, il risque plus fortement de souffrir d'un poids insuffisant à la naissance, de sous-nutrition et d'un retard de son développement physique et cognitif (UNICEF, La situation des enfants dans le monde, 2009). Les épouses-enfant sont exposées aux violences, aux mauvais traitements et à l'exploitation (UNICEF, La situation des enfants dans le monde, 2009). Finalement, les mariages d'enfants provoquent souvent leur séparation d'avec la famille et les amis, et les prive de la liberté de participer aux activités communautaires, facteurs qui peuvent avoir des conséquences graves sur le bien-être mental et physique des filles.

Là où il est répandu, le mariage d'enfants fonctionne comme une norme sociale. Le mariage des filles avant 18 ans est une pratique enracinée dans la discrimination entre les sexes, qui favorise les maternités prématurées et à répétition et donne la préférence à l'éducation des garçons. Le mariage d'enfants est aussi une stratégie pour la survie économique qui pousse les familles à donner leurs filles en mariage à un âge précoce pour réduire le poids de leur fardeau économique.

L'UNICEF travaille avec les communautés pour élever l'âge du mariage et combattre la discrimination entre les sexes grâce à un travail de sensibilisation et des discussions communautaires aux niveaux local et national, et incite les gouvernements à renforcer leurs législations nationales, leurs politiques et les services concernés.

Pour des données plus détaillées sur les mariages d’enfants, consultez http://www.childinfo.org/

Pour de plus amples informations, consultez la page des  ressources.


 

 

Liens

L'UNICEF et l'Union européenne, Changer les pratiques néfastes, 2011

Statistiques

Page web UNICEF Child Info sur le mariage d'enfants : graphiques et tableaux statistiques
   
La Situation des enfants dans le monde,UNICEF 2011 : tableaux statistiques sur le mariage d'enfants
   
UNICEF, Progrès pour les enfants, réaliser les OMD avec équité, 2010 (p.48)

Recherche