Protection de l'enfant contre la violence, l'exploitation et les abus

Enfants recrutés par des forces armées ou des groupes armés

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ1998-0084/Jeremy Horner
Une jeune fille, qui avait été enlevée par la LRA, travaille sur une machine à coudre, dans le cadre d'une formation professionnelle dans un centre assisté par l'UNICEF et dirigé par GUSCO, une ONG locale dans la ville nordiste de Gulu. Le centre fournit à ces enfants un conseil psychosocial, une formation professionnelle et tout autre type d'assistance dont ils pourraient avoir besoin.

Dans le monde entier, des milliers de garçons et de filles sont recrutés dans des forces armées gouvernementales et des groupes rebelles pour servir de combattants, de cuisiniers, de porteurs, de messagers ou dans d'autres rôles. Les filles sont aussi recrutées à des fins sexuelles ou en vue d'un mariage forcé. Beaucoup ont été recrutés par la force, quoique certains puissent avoir rejoint les rangs à la suite de pressions économiques, sociales et sécuritaires. Les situations de déplacés et la pauvreté rendent les enfants encore plus vulnérables à leur recrutement.

Comme souligné dans le Rapport des Nations Unies sur l'impact des conflit armés sur les enfants (Étude Machel, 1996), enfants associés aux forces armées ou groupes armés  sont exposés à une très grande violence – Souvent forcés d'être à la fois témoins et acteurs de la violence, tout en étant eux-mêmes abusés, exploités, blessés ou même tués en conséquence. Leur condition les prive de leurs droits, souvent avec des conséquences physiques et émotionnelles graves.

L'UNICEF intervient pour libérer ces enfants des forces armées et des groupes armés dès que possible, y compris pendant un conflit armé, et les aide à retourner dans leurs familles. En agissant ainsi, l'UNICEF apporte son soutien aux services qui prennent en charge la santé mentale et physique, ainsi que le bien-être de ces enfants, leur permettant d'acquérir des aptitudes à la vie quotidienne et de s'engager dans la voie d'activités bénéfiques pour leur avenir, comme l'éducation, les formations aux compétences et et aux moyens d'existence. Une approche communautaire est adoptée qui comprend l'aide aux autres enfants vulnérables qui ont également été durement touchés par le conflit, et afin de promouvoir la réconciliation et prévenir la discrimination. Ces actions nécessitent d'avoir une perspective à long-terme et de s'engager sur le long-terme envers ces enfants et les communautés affectées par le conflit et dans lesquelles ils vont retourner.

Plus de 100 000 enfants ont été libérés et réinsérés dans leurs communautés depuis 1998 dans plus de 15 pays affectés par un conflit armé. Pour la seule année 2010, l'UNICEF a soutenu la réinsertion de 11 400 enfants anciennement assoiés à des forces armées et des groupes armés en même temps que 28 000 autres enfants vulnérables affectés par le conflit.


(cliquez sur l'image pour une image agrandie de l'infographie)

Depuis le milieu des années 80, l'UNICEF et ses partenaires ont plaidé pour, et permis, la libération d'enfants des forces armées dans les pays affectés par un conflit comme l'Afghanistan, l'Angola, le Burundi, la République centrafricaine, la Colombie,la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, la Guinée Bissau, le Libéria, le Mozambique, le Népal, l'Ouganda, le Rwanda, le Sierra Leone, la Somalie, le Sri Lanka et le Soudan.

L'UNICEF promeut également le cadre légal et normatif sur lesquels s'appuient les interdictions de recrutement et d'utilisation des enfants par les forces armées et les groupes armés, notamment grâce à la ratification et la mise en oeuvre des Protocoles optionels à la Convention relative aux droits de l'enfant concernant l'implication d'enfants dans les conflits armés (OPAC), and endorsement of the Principes et Directives de Paris relatifs aux enfants associés aux forces armées ou aux groupes armés et les Engagements de Paris en vue de protéger les enfants contre une utilisation ou un recrutement illégaux par des groupes ou des forces armés.

Pour plus d'informations, visitez les pages ressources.

 


 

 

Définition

Un enfant associé à des forces armées ou des groupes armés est défini comme toute personne âgée de moins de 18 ans qui fait partie d'une force ou d'un groupe armé, régulier ou irrégulier à quelque titre que ce soit - y compris mais pas exclusivement en tant que cuisinier, porteur, messager, ou comme toute personne accompagnant de tels groupes autrement qu'à titre de membre de la famille.. Cette définition inclut les jeunes filles recrutées à des fins sexuelles et en vue d'un mariage forcé. L'expression « enfant soldat » est découragée car elle ne reflète pas avec exactitude l’éventail des rôles pour lesquels filles et garçons sont enrôlés et utilisés à des fins militaires, et pour la libération desquels l’UNICEF fait campagne.

Recherche