Protection de l'enfant contre la violence, l'exploitation et les abus

Violence sexuelle contre les enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-1810/Shehzad Noorani
Layla, 14 ans, ajuste une moustiquaire au-dessus de son lit placé dans une pièce d’un bar du district de Tarime, dans la région de Mara, en Tanzanie. De nombreux bars des environs font fonction de maisons de passe.

Les violences sexuelles contre les enfants sont une grave violation des droits de l'enfant. Pourtant, c'est une réalité mondiale à travers tous les pays et les groupes sociaux. Elles prennent la forme d'abus sexuels, de harcèlement , de viol ou d'exploitation sexuelle dans la prostitution ou la pornographie. Elles peuvent se produire à la maison, dans les institutions, à l'école, sur le lieu de travail, lors de voyages et de tourisme, dans les communautés - à la fois dans les pays en développement et à contexte d'urgence (voir la violence sexiste dans les situations d'urgence). De plus en plus, Internet et les téléphones mobile placent également  les enfants en danger de subir des violences sexuelles alors que des adultes utilisent Internet afin d'avoir des relations sexuelles avec des enfants. La circulation d'images d'abus sexuels à l'encontre d'enfants augmente aussi en nombre. Entre eux, les enfants s'envoient des messages ou des images à caractère sexel sur leurs téléphones mobiles , appelé aussi "sexting", ce qui les expose à d'autres abus.

En 2002, l'OMS a estimé que 150 millions de filles et 73 millions de garçons de moins de 18 ans auraient eu des relations sexuelles sous la contrainte ou subi d'autres formes de violence sexuelle impliquant un contact physique (Étude des Nations Unies sur la violence à l'encontre des enfants). Des millions d'autres sont sexuellement exploités dans la prostitution et la pornographie chaque année, la plupart du temps attirés ou forcés dans de telles situations par de fausses promesses et leur connaissance limitée des risques auxquels ils s'exposent. Cependant, l'importance réelle des violences sexuelles est masquée du fait de leur caractère sensible et illégal. La plupart des enfants et des familles ne rapportent pas ces cas d'abus et d'exploitation de peur d'être stigmatisés, par crainte, et par manque de confiance envers les autorités. La tolérance sociale et le manque de sensibilisation contribuent également à la sous-déclaration de ces faits.

Les observations montrent que la violence sexuelle peut avoir, à court ou long terme, de sévères répercussions physiques, psychologiques et sociales. non seulement pour les filles et les garçons qui en sont victimes,mais aussi pour leurs familles et leurs communautés. Cela comprend les risques accrus de maladie, de grossesse indésirée, de détresse psychologique, de stygmatisation, de discrimination et de difficultés scolaires.

En raison de son engagement envers la Convention relative aux droits de l'enfant et la Déclaration et plan d'action de Rio de Janeiro pour prévenir et éradiquer l'exploitation sexuelle des enfants et des adolescents (PDF en anglais), l'UNICEF intervient pour prévenir et combattre les violences sexuelles en engageant les différents secteurs gouvernementaux - de la justice, du bien être social, de l'éducation et de la santé - ainsi que les législateurs, la société civile, les responsables communautaires, les groupes religieux, le secteur privé, les médias, les familles et les enfants eux-mêmes. L'UNICEF soutient les gouvernements pour renforcer les systèmes de protection de l'enfance aux niveaux nationaux et locaux – comme la législation, les politiques, les réglementations et la prestations de services complets aux enfants victimes de ces violences. L'UNICEF travaille également avec les communautés et intervient  auprès du public pour les  sensibiliser au problème et aborder la question des attitudes, normes et pratiques préjudiciables à l'enfant.

Visitez la page des ressources pour de plus amples informations.


 

 

World Congress III

Congrès mondial III contre l'exploitation sexuelle des enfants et des adolescents 

La Déclaration de Rio de Janeiro et l'Appel à l'action pour prévenir t arrêter l'exploitation sexuelle des enfants et des adolescents

Reportage photo : « Qui ne dit mot consent »

28 novembre 2008 : le reportage du correspondant de l'UNICEF, Thomas Nybo, sur les résultats du troisième Congrès mondial contre contre l'exploitation sexuelle des enfants et des adolescents  à Rio De Janeiro au Brésil.
VIDÉO haut | bas

le reportage de la correspondante de l'UNICEF, Amy Bennett, sur les objectifs et les préoccupations du troisième Congrès mondial qui s'est tenu à Rio De Janiero au Brésil.
VIDÉO  haut | bas

Communiqué de presse : Le monde est rassemblé au Braésil pour  revigorer la lutte contre l'exploitation sexuelle des enfants

Visionner un extrait du film ‘Very Young Girls’ sur les femmes atteintes par les services d'éducation des filles et de suivi à New York
VIDÉO  haut | bas

Guy Degen de l'UNICEF relate l'histoire de Rumilya, une jeune fille de 18ans qui a fait l'objet d'un trafic humain et exploitée sexuellement au Kirghizstan.
VIDÉO  haut | bas

UNICEF le reportage du correspondant de l'UNICEF, Rob McBride, sur  le commerce de la pornographie enfantine aux Philippines.
VIDÉO  haut | bas

Octobre 2008 : le reportage du correspondant de l'UNICEF, David Koch, sur une maison sûre au Liberia à l'intention des jeunes victimes de violence sexuelle.
VIDÉO haut| bas

 

Recherche