Protection de l'enfant contre la violence, l'exploitation et les abus

L'ONU et l'UNICEF exhortent tous les pays du monde à adopter des mesures pour protéger les enfants

Les Protocoles facultatifs à la Convention relative aux droits de l'enfant

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ1041-1054/Markisz
Participant à la réunion sur les Protocoles facultatifs à la CDE au siège de l'UNICEF (à partir de la gauche) : le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake; le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon; le Chef de cabinet du Secrétaire général de l'ONU, Vijay Nambiar; les Représentantes spéciales de l'ONU Radhika Coomaraswamy et Marta Santos Pais; la Présidente du Comité des droits de l'enfant, Yanghee Lee; et la Responsable de la protection de l'enfance à l'UNICEF, Susan Bissell.

Par Chris Niles

NEW YORK, 25 mai 2010 – Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake et divers dirigeants de l'ONU se sont réunis ce matin au siège de l'UNICEF, à New York, pour appeler tous les pays du monde pour à prendre de nouvelles mesures destinées à protéger les enfants de la violence et de l'exploitation. 

 VIDÉO : regarder maintenant

Voici dix ans, la communauté internationale avait adopté les deux Protocoles facultatifs à la Convention relative aux droits de l'enfant (CDE). S'ajoutant aux très larges garanties de la CDE dans le domaine du droit de l'enfant, les protocoles apportent une protection supplémentaire aux enfants rendus vulnérables par les conflits armés ou qui sont vendus ou exploités à des fins de prostitution ou de pornographie.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ1041-1042/Markisz
Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon intervient lors de la commémoration du 10ème anniversaire de l'adoption des Protocoles facultatifs à la CDE, au siège de l'UNICEF.

Le débat qui se déroulait aujourd'hui au siège de l'UNICEF a été organisé pour célébrer le 10ème anniversaire des Protocoles facultatifs et donner le coup d'envoi d’une campagne mondiale de ratification et de mise en oeuvre d'ici à 2012.

« Une promesse faite aux enfants »

Les protocoles, à déclaré M. Anthony Lake, « sont plus que de simples mots sur un morceau de papier. Ils représentent une promesse pour les enfants les plus vulnérables du monde entier, les enfants qui sont nés dans les formes les plus extrêmes de la pauvreté et du désespoir: »

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ1041-1043/Markisz
Le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake prend la parole lors de la réunion au siège de l'UNICEF marquant le 10ème anniversaire de l'adoption des Protocoles facultatifs à la CDE.

« Pendant 10 ans, les Protocoles facultatifs ont énormément renforcé notre capacité à honorer cette promesse, » a-t-il ajouté. « Mais pour accomplir l'intégralité de leur but, nous devons lancer un appel mondial à l'action, une campagne destinée à susciter une plus grande coopération et un plus grand soutien de la part des États, des institutions internationales et de l'ensemble de la société civile. Il est temps désormais d'affirmer clairement que les Protocoles facultatifs sont moralement impératifs. » 

À ce jour, les deux tiers des pays de la planète on ratifié les protocoles. Néanmoins, les dirigeants et les alliés de l'ONU multiplient les pressions en faveur d'un consensus moral plus solide. Ils ont l'espoir que, avec une forte volonté politique, il peut être atteint. 

Pressions en faveur d'une ratification internationale

Le Secrétaire général Ban Ki-moon a affirmé que le monde avançait dans la bonne direction pour protéger les enfants touchés par les conflits armés. Il a instamment demandé à tous les États membres de l'ONU de ratifier les Protocoles facultatifs d'ici les deux prochaines années.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ1041-1046/Markisz
À gauche, les Représentantes spéciales auprès du Secrétaire général, Radhika Coomaraswamy et Marta Santos Pais, en compagnie d'autres participants à la discussion autour de la commémoration des Protocoles optionnels à la CDE.

 « A l'occasion de ce 10ème anniversaire, rappelons-nous que chaque enfant a le droit de grandir libéré de la peur et de l'exploitation, » a déclaré M. Ban Ki-Moon. « La conscience n'exige rien de moins. Il existe un grand nombre de voix qui demandent la protection de tous les enfants. »

Bien qu'il soit difficile d'obtenir des chiffres exacts, des études ont évalué le nombre d'enfants victimes chaque année de la traite à travers les frontières internationales à 1,2 million. Beaucoup d'entre eux font l'objet d'un trafic à l'intérieur et à travers les frontières à des fins de prostitution.
 
Parallèlement, environ 1 milliard d'enfants vivent dans des pays ou des territoires affectés par des conflits armés et pas moins de 250 000 enfants restent associés à des groupes ou des forces armés sur l'ensemble de la planète.

Du rêve à la réalité

« J'espère que nous célèbrerons très bientôt une ère nouvelle pour les millions d'enfants que nous n'avons jusqu'à présent pas réussi à protéger, » a déclaré Mme Marta Santos Pais, Représentante spéciale du Secrétaire général sur la violence contre les enfants.

Radhika Coomaraswamy, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, a instamment demandé aux pays du monde entier de prendre une position commune en vue de soutenir les droits des enfants affectés par un conflit.

« Certains pays ont déjà adopté une politique interdisant aux enfants de moins de 18 ans de servir dans des forces armées, » a-t-elle remarqué. « Parallèlement, la Cour internationale de La Haye veille à ce que ceux qui portent atteinte aux droits des enfants n'agissent pas en toute impunité. »  

« Je prédis que d'ici 25 ans, partout dans le monde, il n'y aura plus d'enfants soldats, » a déclaré Radhika Coomaraswamy à l'assistance et à ses collègues participant aux débats au siège de l'UNICEF.  « Je vous demande de m'aider à faire de ce rêve une réalité. »


 

 

Vidéos (en anglais)

25 mai 2010 : Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon exhorte tous les pays à ratifier les Protocoles facultatifs d'ici les deux prochaines années.
 VIDÉO  haut | bas

25 mai 2010 : Pour le 10eme anniversaire des Protocoles facultaifs à la CDE, le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake appelle à franchir des étapes supplémentaire pour protéger les enfants de l'exploitation et du recrutement dans les conflits armés.
 VIDÉO  haut | bas

19 mai 2010 : Radhika Coomaraswamy, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, décrit les progrès réalisés depuis l'adoption des Protocoles optionnels à  la CDE.
 VIDÉO  haut | bas

17 mai 2010 : Marta Santos Pais, Représentante spéciale du Secrétaire général sur la violence contre les enfants, parle des progrès réalisés en 10 ans depuis l'adoption des Protocoles optionnels à  la CDE.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

Recherche