Protection de l'enfant contre la violence, l'exploitation et les abus

Dix ans après l’Etude Machel, un nouveau rapport montre que les guerres deviennent encore plus dangereuses pour les enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2007/Susan Markisz
Lors du lancement du rapport sur la situation 10 ans après le rapport Machel, la Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman (au centre) est entourée des défenseurs des jeunes Chernor Bah et Ishmael Beah, de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy, et de la Directrice adjointe de l’UNFPA, Mari Simonen.

Par Chris Niles 

NEW YORK, 17 octobre 2007 – Un nouveau rapport des Nations Unies met l’accent sur les effets désastreux que des dizaines de conflits à faible niveau d’intensité ont sur la vie de millions d’enfants dans le monde.

La nature de la guerre a changé au cours des dix dernières années, avec de graves conséquences pour les enfants, fait valoir l’examen stratégique décennal de l’Etude Machel, de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy.

Il est indiqué dans ce bilan que les conflits majeurs font place à des conflits à faible niveau d’intensité, à des combats à l’intérieur d’un pays, moins visibles et où l’accès humanitaire est plus difficile. En outre, la distinction entre les civils et ceux qui se battent devient floue, la guerre dans sa nouvelle forme encourage les activités criminelles et le terrorisme.

Cet examen décennal est lancé aujourd’hui lors de manifestations au siège des Nations Unies à New York. Il s’agit d’une suite de la célèbre étude sur les enfants et les conflits armés effectuée pour le compte des Nations Unies par Graça Machel, la militante de la protection des enfants.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2007/ Markisz
La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, Radhika Coomaraswamy, se trouve parmi les personnalités qui présentent le rapport sur les jeunes, diffusé avec son examen stratégique décennal de l’Etude Machel.
Davantage d’enfants exposés aux dangers

« Les menaces sur les enfants augmentent » a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman. « Ils ne sont plus seulement pris entre deux feux. Victimes d’innombrables groupes armés qui s’en prennent aux civils, ils sont de plus en plus délibérément la cible d’actes de violence, d’abus sexuels et d’exploitation. »

Environ 1 700 enfants de 92 pays ont contribué aux conclusions du rapport sur la jeunesse qui est joint à l’examen stratégique. Le rapport « Saurez-vous nous écouter ? Voix de jeunes en zones de conflit », comprend le récit rapporté de première main d’atrocités que subissent les enfants lors d’une guerre et demande une plus forte participation des enfants en vue de résoudre les conflits et de s’en relever.

« ll est très important qu’on prenne en compte à chaque stade l’opinion des enfants », a dit l’ancien enfant soldat et défenseur des jeunes Ishmael Beah.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2007/ Markisz
La Directrice générale de l’UNICEF, Ann M. Veneman, prononce une allocution lors de la présentation officielle au troisième comité de l’Assemblée générale des Nations Unies de l’examen stratégique dix ans après le rapport Machel.
La fin de l’impunité

Le rapport demande aux Etats Membres des Nations Unies de redoubler d’efforts pour mettre fin à l’impunité des crimes de guerre et d’accorder la priorité aux besoins de tous les enfants touchés par les conflits armés – notamment la garantie que leurs droits élémentaires à l’éducation et aux soins de santé soient préservés.

Comme l’a indiqué aujourd’hui Mme Veneman, on comptait en 2006 plus de 18 millions d’enfants déplacés et plus de 43 millions d’enfants non scolarisés, à cause des guerres..

« La communauté internationale a bien travaillé en élaborant un cadre de protection juridique solide », a ajouté Mme Coomaraswamy, « mais il faut en faire bien davantage pour que ce cadre soit respecté, pour combattre l’impunité et intervenir face à toutes les violations des droits des enfants. »


 

 

Vidéo (en anglais)

2 novembre 2007 :
Le jeune activiste Ishmael Beah fait appel au monde entier pour protéger les vies des enfants et des jeunes de la dévastation provoquée par less conflits armés.

 VIDÉO  haut | bas

17 octobre 2007 :
Le correspondant de l’UNICEF, Chris Niles, rend compte des conclusions du nouveau rapport des Nations Unies sur les enfants dans les conflits armés.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche